Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis

Nouveau coup dur pour la Coupe Davis et pour l’Espagne

Le jeune prodige Carlos Alcaraz a été testé positif au Covid-19 et déjà l’Autriche avait annoncé son confinement il y a quelques jours, ce qui a pour conséquence qu’on joue à huis clos à Innsbrück.

Nouveau coup dur pour la Coupe Davis et pour l’Espagne

La France a renversé la République tchèque au double décisif de la Coupe Davis. Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut – de face sur la photo – sont venus à bout de Jiri Lehecka et Tomas Machac en trois sets (3-6, 6-4, 6-3). Joe Klamar/AFP

Jeudi en début de soirée, au premier jour de sa phase finale et à la veille de l’entrée en lice hier soir de l’Espagne, le test positif au Covid-19 de la jeune pépite Carlos Alcaraz a été un coup dur pour la Coupe Davis de tennis comme pour l’équipe tenante du trophée.

C’est le joueur lui-même qui a annoncé la mauvaise nouvelle sur les réseaux sociaux jeudi soir : « J’ai été testé positif au Covid-19 aujourd’hui, ce qui va m’empêcher de jouer la Coupe Davis qui me faisait tant rêver », a regretté Alcaraz, qui s’apprêtait à connaître sa première sélection. Dans le même temps, mais dans un communiqué distinct, la Fédération espagnole de tennis faisait état parmi sa sélection d’un cas positif, et par conséquent placé à l’isolement, sans toutefois préciser son identité, et ajoutait que « le reste des membres de l’équipe a été soumis à un nouveau test PCR ». Interrogée sur les résultats de ces tests, Kosmos, la société organisatrice de la Coupe Davis new look qui vit sa seconde édition du 25 novembre au 5 décembre, a répondu que « tous les joueurs sont vaccinés, tous ont été testés négatifs, donc ils peuvent reprendre l’entraînement demain (hier vendredi) ».

Alcaraz, qui explique avoir encore été testé négatif samedi dernier, puis tous les deux jours avant jeudi, et ne ressentir à ce stade que « des symptômes très légers », reconnaît qu’il s’agit d’un « coup très dur ». Ça l’est pour lui, évidemment – « Je suis triste de rater de cette manière-là un tournoi si important et si spécial pour moi. » Mais au-delà, ça l’est aussi pour l’Espagne. Déjà privée de son atout maître Rafael Nadal, à la saison écourtée dès l’été en raison d’un pied gauche douloureux, puis de son n° 2 Roberto Bautista Agut, touché aux abdominaux à la dernière minute, voilà l’équipe sacrée en 2019 forcée à composer sans son nouveau prodige. Quart de finaliste à l’US Open en septembre et récent vainqueur du Masters des moins de 22 ans, Alcaraz s’est déjà hissé aux portes du top 30, à 18 ans, lui qui pointait aux alentours de la 150e place mondiale début 2021. La situation est d’autant plus délicate pour l’Espagne qu’elle s’est produite à la veille de son entrée en lice, face à l’Équateur hier en début de soirée, et qu’elle doit défier dans deux jours la Russie du n° 2 mondial Daniil Medvedev, son deuxième adversaire du groupe A. Ce sera désormais à Pablo Carreño Busta, Pedro Martinez, Albert Ramos, Feliciano Lopez et Marcel Granollers de s’y atteler.

C’est aussi un coup dur pour la Coupe Davis nouvelle formule, à la phase finale répartie dans trois villes cette année, et déjà rattrapée par le Covid-19 il y a quelques jours, quand l’Autriche a annoncé son confinement, ce qui a pour conséquence qu’on joue à huis clos à Innsbrück.

Un charme perdu

Côté court jeudi soir, c’était donc trois salles, deux ambiances, entre le grand vide d’Innsbrück, d’un côté, et les tribunes ouvertes au public à Madrid et Turin, de l’autre, mais toujours à des années-lumière des atmosphères qui faisaient le charme de la Coupe Davis.

La Suède des frères Ymer, Mikael et Elias, et la Croatie de Marin Cilic ont pris un départ idéal, respectivement victorieuses 3 à 0 du Canada, finaliste sortant mais privé de ses deux joueurs membres du top 15, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov, et de l’Australie. Dans le troisième face-à-face de cette première journée, la France a fini par renverser tant bien que mal la République tchèque au double décisif (2-1) : Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut, vainqueurs du Masters de double, sont venus à bout de Jiri Lehecka et Tomas Machac en trois sets (3-6, 6-4, 6-3). Avant ça, les Tchèques avaient pris l’avantage grâce au succès inattendu de Tomas Machac (143e mondial, 21 ans) contre Richard Gasquet (7-6, 6-2), et Adrian Mannarino avait égalisé aux dépens de Jiri Vesely (6-7, 6-4, 6-2).

Outre ceux de l’Espagne, les premiers pas de la Serbie du n° 1 mondial Novak Djokovic, opposée à l’Autriche, avaient également lieu hier en soirée.

Source : AFP


Jeudi en début de soirée, au premier jour de sa phase finale et à la veille de l’entrée en lice hier soir de l’Espagne, le test positif au Covid-19 de la jeune pépite Carlos Alcaraz a été un coup dur pour la Coupe Davis de tennis comme pour l’équipe tenante du trophée.C’est le joueur lui-même qui a annoncé la mauvaise nouvelle sur les réseaux sociaux jeudi soir :...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut