Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Le député Fayez Ghosn est décédé

L'ex-ministre de la Défense devient ainsi le quatrième parlementaire à perdre la vie durant son mandat.

Le député Fayez Ghosn est décédé

Le député et ex-ministre libanais de la Défense Fayez Ghosn. Photo ANI

Le député libanais Fayez Ghosn, membre du groupe parlementaire du Courant Marada de Sleiman Frangié, est décédé lundi, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, offficielle), sans préciser les causes de sa mort. 

M. Ghosn était député grec-orthodoxe du Koura (Liban-Nord III). Il a occupé le poste de ministre de la Défense dans le gouvernement de Nagib Mikati, du 13 juin 2011 au 15 février 2014 et était le vice-président des Marada depuis 2006.

Né à Kousba en 1950, il était détenteur d’un diplôme de journalisme de l’Université libanaise et d’un master en sciences politiques de l’Université Saint-Joseph USJ. Il avait été élu une première fois en 1992 au Parlement, puis, de nouveau, en 1996, 2000 et 2018. Il était père de deux enfants.

"Un ami sincère et fidèle"

"Fayez Ghosn laisse un grand héritage d'affection pour le peuple et de présence nationale, non seulement dans le Koura, mais dans tout le Liban", a affirmé le Premier ministre, Nagib Mikati, en rendant hommage au député décédé. "Sur le plan personnel, une amitié qui n'a jamais changé nous unissait", a-t-il ajouté. Pour sa part, Sleiman Frangié a déploré la perte "d'un frère et d'un ami sincère et fidèle. Tu vas nous manquer", a écrit le leader maronite sur Twitter.

Avec le décès de Fayez Ghosn, un total de quatre parlementaires auront ainsi perdu la vie durant leur mandat, et avec huit autres élus ayant démissionné, la Chambre actuelle compte un total de 116 députés au lieu de 128.

En août 2020, huit parlementaires avaient annoncé leur démission dans la foulée de l'explosion meurtrière du 4 août au port de Beyrouth. Il s'agit des trois députés Kataëb Samy Gemayel (Metn, maronite), Nadim Gemayel (Beyrouth I, maronite) et Elias Hankache (Metn, maronite), de la députée indépendante Paula Yacoubien (arménienne-orthodoxe, Beyrouth I), de Michel Moawad (Zghorta, maronite), Nehmat Frem (Kesrouan, maronite), Henri Hélou (Aley, maronite), et Marwan Hamadé (Aley, druze). Trois autres membres du Parlement sont par la suite décédés au cours des derniers mois : Michel Murr (Metn, grec-orthodoxe), Jean Obeid (Tripoli, maronite) et Moustapha Husseini (Jbeil, chiite). Après l'annonce de plusieurs délais possibles pour l'organisation des législatives partielles, le scrutin est finalement resté lettre morte.

Le pays doit tenir des législatives générales le 27 mars 2022, mais en raison de profondes crises politiques internes, cette échéance est menacée de report, voire d'annulation.


Le député libanais Fayez Ghosn, membre du groupe parlementaire du Courant Marada de Sleiman Frangié, est décédé lundi, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, offficielle), sans préciser les causes de sa mort. M. Ghosn était député grec-orthodoxe du Koura (Liban-Nord III). Il a occupé le poste de ministre de la Défense dans le gouvernement de Nagib Mikati, du 13 juin...

commentaires (2)

LA CONSTITUTION DIT NOUVELLE ELECTION DANS LES DEUX MOIS APRES UN DECES OU UNE DEMISSION MAIS COMME LE PRESIDENT AOUN QUI NOUS A DONNE LE 22 NOVEMBRE UNE LECON DANS CETTE CONSTITUTION QU'IL DEFEND CORP ET AME, IL A OUBLIE DE SIGNER LE DECRET POUR LES ELECTIONS DES 11 MEMBRES MORTS OU DEMISSIONNAIRES ET SON GENDRE VEUT QUE LA MAJORITE DES DECISIONS IMPORTANTE COMPRENNENT CES MORTS LA VERITE: QUI PEUT ENCORE S'ETTONNER DE VOIR SOMBRER LE LIBAN EN ENFER QUAND CES GENS LA DISENT QUELQUE CHOSE ET FONT EN SOUS MAIN AUTRE CHOSE

LA VERITE

00 h 51, le 23 novembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • LA CONSTITUTION DIT NOUVELLE ELECTION DANS LES DEUX MOIS APRES UN DECES OU UNE DEMISSION MAIS COMME LE PRESIDENT AOUN QUI NOUS A DONNE LE 22 NOVEMBRE UNE LECON DANS CETTE CONSTITUTION QU'IL DEFEND CORP ET AME, IL A OUBLIE DE SIGNER LE DECRET POUR LES ELECTIONS DES 11 MEMBRES MORTS OU DEMISSIONNAIRES ET SON GENDRE VEUT QUE LA MAJORITE DES DECISIONS IMPORTANTE COMPRENNENT CES MORTS LA VERITE: QUI PEUT ENCORE S'ETTONNER DE VOIR SOMBRER LE LIBAN EN ENFER QUAND CES GENS LA DISENT QUELQUE CHOSE ET FONT EN SOUS MAIN AUTRE CHOSE

    LA VERITE

    00 h 51, le 23 novembre 2021

  • Bah avec un peu de temps, ce parlement disparaitra naturellement par la force de la nature. Quant à ce Monsieur disparu (que je ne connais pas) : RIP.

    radiosatellite.online

    16 h 24, le 22 novembre 2021

Retour en haut