Rechercher
Rechercher

Société - Indépendance

La parade civile du 22 novembre prône la trilogie « peuple, armée, justice »

La parade civile du 22 novembre prône la trilogie « peuple, armée, justice »

Agissez pour l'Indépendance, l'appel du secteur privé libanais à la population.

« Venez, participons ensemble (à la parade) pour rejeter la réalité et parvenir à une véritable indépendance. Une indépendance basée sur le peuple, l’armée et la justice. » Par ces propos, Sami Saab, activiste du soulèvement du 17 octobre 2019, invite les Libanais à participer activement et massivement à la parade civile pour l’Indépendance du 22 novembre, qui mettra en scène plus de 50 groupes professionnels de différents horizons. Une parade organisée par le groupe Act (Achieve change today), constitué de membres du secteur privé soucieux d’initier un changement positif au Liban, dont M. Saab est fondateur. « Au-delà de la parade, notre mouvement est une confrontation. Nous réclamons un Liban indépendant et invitons la population à agir dans ce sens, martèle M. Saab à L’Orient-Le Jour. D’où notre décision d’encourager la participation des différents corps professionnels, avocats, médecins, universitaires, étudiants, ingénieurs, journalistes, enseignants… ». Chaque groupe a certes ses propres revendications. Mais pour la fête de l’Indépendance, c’est autour de « la nouvelle trilogie, peuple, armée, justice » que les participants défileront en arborant le drapeau libanais. Le lieu sélectionné pour ce faire est symbolique, en hommage aux victimes de l’explosion au port de Beyrouth et en référence à l’enquête interrompue par les pressions politiques. La parade s’ébranlera à 14h30 devant la caserne des pompiers de Beyrouth, boulevard Charles Hélou. Elle se dirigera vers le cœur de Beyrouth. Et les Libanais sont invités à y prendre part ou du moins à y assister. « Nous voulons montrer que le peuple constitue une force alternative, que son potentiel est illimité », observe M. Saab. Pour plus d’informations, contacter le 03/304524.


« Venez, participons ensemble (à la parade) pour rejeter la réalité et parvenir à une véritable indépendance. Une indépendance basée sur le peuple, l’armée et la justice. » Par ces propos, Sami Saab, activiste du soulèvement du 17 octobre 2019, invite les Libanais à participer activement et massivement à la parade civile pour l’Indépendance du 22 novembre, qui mettra...

commentaires (1)

L’opposition continue à faire appel aux citoyens pour sauver le pays, et lorsqu’ils ont la possibilité de s’exprimer et d’élire un des leurs ils disparaissent derrières des divergences ouvrant la porte aux mafieux à s’installer tranquillement et sans efforts, partout où ils pourraient entraver la souveraineté et l’indépendance de notre pays. Une mascarade de plus. On comprend la réticence des libanais à les suivre puisqu’ils s’avèrent plus nuls et plus loufoques que les gens qu’ils veulent remplacer. On croyait pouvoir changer la mentalité des gens mais il s’avère que lorsque le vice est enraciné depuis des décennies il est impossible de l’éradiquer. Les résultats récents de l’élection du nouveau bâtonnier et de l’avocate des maradas en sont la meilleure preuve. Du blabla qui ne mène mène à rien sinon à nous ridiculiser un peu plus et nous sacrifier pour des ego démesurés. HONTE À VOUS TOUS RÉUNIS OU DIVISÉS.

Sissi zayyat

11 h 28, le 22 novembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • L’opposition continue à faire appel aux citoyens pour sauver le pays, et lorsqu’ils ont la possibilité de s’exprimer et d’élire un des leurs ils disparaissent derrières des divergences ouvrant la porte aux mafieux à s’installer tranquillement et sans efforts, partout où ils pourraient entraver la souveraineté et l’indépendance de notre pays. Une mascarade de plus. On comprend la réticence des libanais à les suivre puisqu’ils s’avèrent plus nuls et plus loufoques que les gens qu’ils veulent remplacer. On croyait pouvoir changer la mentalité des gens mais il s’avère que lorsque le vice est enraciné depuis des décennies il est impossible de l’éradiquer. Les résultats récents de l’élection du nouveau bâtonnier et de l’avocate des maradas en sont la meilleure preuve. Du blabla qui ne mène mène à rien sinon à nous ridiculiser un peu plus et nous sacrifier pour des ego démesurés. HONTE À VOUS TOUS RÉUNIS OU DIVISÉS.

    Sissi zayyat

    11 h 28, le 22 novembre 2021

Retour en haut