Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Mikati annonce des aides au secteur public

Une indemnité de transport de 64 000 LL par jour de présence a été approuvée. 

Mikati annonce des aides au secteur public

Le Premier ministre libanais Nagib Mikati au cours d'une conférence de presse au Grand Sérail le 18 novembre 2021. Photo Dalati et Nohra

Le Premier ministre Nagib Mikati a annoncé jeudi, à l’issue d’une réunion d’un comité ministériel mis en place pour faire face aux répercussions de la crise financière, la mise en place d’aides destinées à tous les fonctionnaires du secteur public dans une tentative de pallier l’effondrement socio-économique et financier du pays.

Ces décisions sont « à caractère exceptionnel en attendant l’examen du budget 2022 », qui sera achevé dans les plus brefs délais et qui sera « à l’ordre du jour de la première réunion du Conseil des ministres », a-t-il ajouté.

Il a tout d’abord déclaré qu’une « indemnité de transport de 64 000 livres par jour de présence a été approuvée ». Celle-ci s’appliquera pour le salaire de novembre. Il a en revanche rappelé que les fonctionnaires « doivent être présents à 66 % au sein des administrations ». Plus tôt dans la journée, à l’issue d’une réunion du comité de l’indice des prix, le ministre du Travail, Moustapha Bayram, avait proposé d’augmenter ces indemnités à 65 000 livres pour le secteur privé, alors que celles-ci s’élèvent aujourd’hui à 24 000 livres par jour. Avant d’entrer en vigueur, sa proposition doit encore être approuvée par le gouvernement, qui ne s’est pas réuni depuis cinq semaines sur fond de tensions politiques.

Par la suite, Nagib Mikati a annoncé que les employés publics bénéficieront d’une aide équivalente à deux demi-salaires supplémentaires, allant de 1,5 à 3 millions de livres pour les mois de novembre et décembre, et qui sera versée avant les fêtes. À noter que ces aides augmenteront la masse monétaire, ce qui devrait impacter négativement le taux de change sur le marché parallèle (plus de 23 000 livres pour un dollar, jeudi) et l’inflation, déjà à trois chiffres en rythme annuel depuis plus d’un an.

De plus, il a précisé que « les subventions des médicaments contre les maladies incurables se poursuivront de manière totale, alors que celles concernant les médicaments contre les maladies chroniques seront partielles ». Le Premier ministre a également indiqué qu’il œuvrait « pour obtenir des ressources afin de soutenir financièrement l’industrie pharmaceutique locale ».

Le ministère de la Santé a partiellement levé en début de semaine les subventions sur les médicaments des maladies chroniques, faute de fonds dans un Liban en pleine crise socio-économique et financière. Le ministre de la Santé Firas Abiad a toutefois précisé qu’il existe des alternatives locales ou moins chères aux médicaments importés de certains laboratoires et que plus de 450 médicaments toujours subventionnés se trouvent dans les centres de soins de santé primaire relevant du ministère dans les régions.


Le Premier ministre Nagib Mikati a annoncé jeudi, à l’issue d’une réunion d’un comité ministériel mis en place pour faire face aux répercussions de la crise financière, la mise en place d’aides destinées à tous les fonctionnaires du secteur public dans une tentative de pallier l’effondrement socio-économique et financier du pays.Ces décisions sont « à caractère...

commentaires (1)

Une rustine sur une jambe de bois !

TrucMuche

19 h 15, le 18 novembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Une rustine sur une jambe de bois !

    TrucMuche

    19 h 15, le 18 novembre 2021

Retour en haut