Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Réunion "productive" entre Blinken et Mikati

Lors d'un entretien avec le Premier ministre libanais à Glasgow, Guterres promet de se rendre en visite à Beyrouth avant la fin de l'année. 

Réunion

Le Premier ministre libanais Nagib Mikati s'entretenant avec le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken, à Glasgow, en Ecosse, le 2 novembre 2021. Photo Dalati et Nohra

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a affirmé, mardi, avoir eu une réunion "productive" avec le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, à qui il a réitéré le "soutien" de Washington aux efforts que doit continuer à déployer le gouvernement libanais pour rétablir la stabilité du pays, frappé depuis deux ans par une grave crise socio-économique et financière.

"Réunion productive avec Nagib Mikati à la COP26. Nous avons discuté de la nécessité de lancer des réformes urgentes, afin de résoudre la crise économique et d'organiser des élections libres et justes l'année prochaine", a écrit M. Blinken sur Twitter. Dans un communiqué, le porte-parole du département d'Etat, Ned Price, a ajouté que la réunion avait permis à M. Blinken d'assurer que les Etats-Unis "continueront à coopérer avec le Liban pour la paix et la prospérité dans la région" du Proche-Orient, affirmant que le secrétaire d'Etat a mis en avant l'importance des réformes pour "rétablir la confiance internationale".

De son côté, le bureau de presse du Premier ministre a indiqué que le secrétaire d'Etat avait confirmé, au cours de la réunion, le "soutien" des Etats-Unis à la poursuite des efforts du gouvernement pour rétablir la stabilité, à la reprise économique, à la poursuite des négociations en cours avec le Fonds monétaire international (FMI) et l'organisation des élections législatives. Antony Blinken a également souligné que Washington "continuera à soutenir l'armée et les secteurs éducatif, sanitaire et environnemental" au Liban.

Lire aussi

Les États-Unis et la France de nouveau à la rescousse du Liban

M. Mikati a, pour sa part, présenté au responsable américain l'approche envisagée par son gouvernement pour rétablir la stabilité politique, économique et sociale, ainsi que les préparatifs lancés en amont de la publication du plan de redressement économique et du début des négociations avec le FMI. Il a demandé que les Etats-Unis soutiennent le Liban concernant ces différents projets.

Le Premier ministre a, par ailleurs, brièvement salué le président américain, Joe Biden, dans les couloirs de la COP26, en présence du secrétaire général de l'ONU. 

Visite de Guterres à Beyrouth
Le chef du gouvernement a, en outre, rencontré le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avec qui il a discuté de la situation au Liban-Sud et de la coopération entre la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul) et l'armée libanaise. M. Mikati a invité M. Guterres à se rendre en visite officielle à Beyrouth, ce que le haut diplomate a promis de faire "avant la fin de l'année en cours".

Le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, s'entretenant avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, à Glasgow, en Ecosse, le 2 novembre 2021. Photo Dalati et Nohra

Le président du Conseil s'est également entretenu, dans la journée avec le Premier ministre britannique, Boris Johnson, et son homologue libyen Abdelhamid Dbeibah, qui a promis de se pencher avec son cabinet sur la possibilité d'importer des pommes en provenance du Liban. Le pays du Cèdre peine à exporter ses produits agricoles avec, d'une part, la fermeture de la frontière syrienne et, d'autre part, la nouvelle crise diplomatique avec le Golfe. Nagib Mikati a également eu une conversation avec ses homologues canadien, Justin Trudeau, qui a salué le rôle important des émigrés libanais dans son pays, et palestinien, Mohammad Chtayyeh.

Réunion du Conseil "en dépit des tensions"
Par ailleurs, lors d'une visite de la salle d'exposition de la COP26, M. Mikati a consacré une attention importante à la présentation qui y était faite par l'Arabie saoudite, dont il a salué les différentes initiatives environnementales et climatiques. Riyad avait annoncé, vendredi dernier, de sévères mesures de rétorsion diplomatiques et commerciales contre le Liban, dans la foulée de la polémique provoquée par des déclarations du ministre libanais de l'Information, Georges Cordahi, concernant la guerre au Yémen.

Lire aussi

Mikati mène tambour battant des entretiens à Glasgow

Cette crise diplomatique avait été au cœur d'entretiens déjà menés lundi par M. Mikati à Glasgow, notamment avec des dirigeants du Golfe et avec le président français, Emmanuel Macron, qui avait, selon une source à l'Elysée, souhaité que les partis politiques libanais "permettent au Conseil des ministres de se réunir en dépit des tensions actuelles avec les pays du Golfe".

Le chef du gouvernement s'est également entretenu avec le président de la Banque mondiale, David Malpass, et des représentants de la Banque européenne d'investissement de la crise financière qui secoue le Liban. 


Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a affirmé, mardi, avoir eu une réunion "productive" avec le Premier ministre libanais, Nagib Mikati, à qui il a réitéré le "soutien" de Washington aux efforts que doit continuer à déployer le gouvernement libanais pour rétablir la stabilité du pays, frappé depuis deux ans par une grave crise socio-économique et financière. "Réunion...

commentaires (4)

Chou? On a résolu le dilemme de Costa brava, des incendies, de la hausse des cas de cancer à cause de la pollution et du réchauffement climatique après la rencontre mikati/mi-blinken? Et quid de la pollution d'armes du pistolet aux fusées si intelligentes qu'elles portent le pantalon chez nous, did Blinken offer a solution to prime minister mikado?

Wlek Sanferlou

22 h 43, le 02 novembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Chou? On a résolu le dilemme de Costa brava, des incendies, de la hausse des cas de cancer à cause de la pollution et du réchauffement climatique après la rencontre mikati/mi-blinken? Et quid de la pollution d'armes du pistolet aux fusées si intelligentes qu'elles portent le pantalon chez nous, did Blinken offer a solution to prime minister mikado?

    Wlek Sanferlou

    22 h 43, le 02 novembre 2021

  • Il faut exporter Hezbollah hors frontieres, et le pays se portera à merveille , sans efforts..

    LeRougeEtLeNoir

    15 h 22, le 02 novembre 2021

  • Micati essaie de résoudre les obstacles à l'étranger, mais, ignore ce qui l'attend sur le terrain. D'ailleurs, en chef de gouvernement inopérant, on se demande s'il ne perd pas son temps. On lui chuchote partout le mot "réformes", mais lui parle de réunions envisageables avec le FMI. Pauvre Liban.

    Esber

    15 h 12, le 02 novembre 2021

  • Heureusement que MIKATO était déjà au COP26 pour trouver des intermédiaires qui agiraient en faveur du liban….parce qu’au liban? Ce sont des têtes de mules ( desolé chères mules) et ce sont des crétins congénitaux. Ceci dit, Mikatop a pu avoir un VISA facilement ? :)

    radiosatellite.online

    14 h 45, le 02 novembre 2021

Retour en haut