Rechercher
Rechercher

Monde - Droits humains

Des mères polonaises manifestent contre le renvoi de migrants à la frontière biélorusse

« Honte » ; « Personne n’est illégal » : une centaine de mères polonaises ont manifesté près de la frontière biélorusse samedi pour protester contre le renvoi de migrants dont des enfants qui tentaient d’entrer dans l’UE. « On ne peut pas rester les bras croisés quand des enfants passent des semaines dans les froides, humides et sombres forêts du territoire polonais, sans eau ni nourriture et aucun abri », dénonçait l’organisatrice de l’événement sur Facebook. Des milliers de migrants, originaires pour la plupart du Moyen-Orient, ont essayé de traverser la frontière depuis le mois d’août, dans un mouvement migratoire que l’UE soupçonne la Biélorussie d’avoir provoqué en réponse aux sanctions imposées par l’Union.

La Pologne a mobilisé des milliers de soldats à la frontière, construit un mur de barbelés et déclaré l’état d’urgence pour trois mois dans la zone frontalière où les journalistes et les associations humanitaires sont interdits d’entrer. Les manifestantes brandissant des pancartes, telles que « Frontière de la mort » ou « Craignez Dieu, pas les réfugiés », ont appelé le gouvernement à lever l’interdiction de passage afin que les migrants puissent recevoir de l’aide humanitaire. Ils ont aussi accusé la police aux frontières d’obliger les migrants à faire demi-tour. « Nous sommes émus par ces personnes dans la forêt », a expliqué Sylwia Chorazy, l’une des manifestantes au poste de passage transfrontalier de Michalowo, à l’est du pays.



« Honte » ; « Personne n’est illégal » : une centaine de mères polonaises ont manifesté près de la frontière biélorusse samedi pour protester contre le renvoi de migrants dont des enfants qui tentaient d’entrer dans l’UE. « On ne peut pas rester les bras croisés quand des enfants passent des semaines dans les froides, humides et sombres forêts du...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut