Rechercher
Rechercher

Économie - Crise

Mikati discute avec la BM des dossiers relatifs à la sécurité sociale et à l’énergie

Selon un communiqué de son bureau de presse, le Premier ministre Nagib Mikati s’est entretenu hier avec une délégation de la Banque mondiale (BM), notamment le directeur régional pour le Moyen-Orient Saroj Kumar Jha, et en présence d’autres responsables concernés. La discussion s’est concentrée sur les réformes à mettre en œuvre dans les secteurs de l’énergie et de l’eau, et sur le filet de sécurité sociale pour venir en aide aux personnes les plus démunies face à l’effondrement financier du Liban.Proposé par l’institution il y a près d’un an, ce dernier projet doit aider au moins 200 000 familles grâce à un prêt de 246 millions de dollars octroyé par la BM. Approuvé par le Parlement en mars 2020, sa mise en œuvre a été bloquée parallèlement à l’aggravation de la crise et de la dépréciation de la livre libanaise. Les différentes autorités concernées, dont la Banque du Liban, avaient en effet tergiversé pendant plus de sept mois sur le taux puis la monnaie utilisée pour le déboursement de cette aide. Fin août, la BM avait obtenu que celle-ci soit finalement déboursée en dollars. Cependant, les autorités libanaises n’ont par exemple toujours pas fourni les listes des familles bénéficiaires.

Enfin, les responsables ont également discuté des réformes à mettre en œuvre dans les secteurs de l’énergie et de l’eau, alors que le rationnement en eau et en électricité devient de plus en plus sévère dans le pays. À ce propos, le chef du gouvernement s’est également entretenu hier avec le président du syndicat des entrepreneurs de travaux publics, Maroun Hélou, qui réclame que les entrepreneurs ne soient plus payés selon le taux de change officiel de la livre libanaise fixé à 1 507,5, tandis que la livre a franchi la barre des 20 000 livres contre le billet vert sur le marché parallèle. Le syndicaliste a appelé Nagib Mikati à former une délégation ministérielle afin de suivre le dossier. Il a mis en garde contre des risques d’interruption des projets menés pour le compte de l’État par les entrepreneurs, dont certains ne peuvent pas se permettre d’être arrêtés, comme la collecte des ordures, l’épuration de l’eau et les travaux de maintenance des infrastructures.


Selon un communiqué de son bureau de presse, le Premier ministre Nagib Mikati s’est entretenu hier avec une délégation de la Banque mondiale (BM), notamment le directeur régional pour le Moyen-Orient Saroj Kumar Jha, et en présence d’autres responsables concernés. La discussion s’est concentrée sur les réformes à mettre en œuvre dans les secteurs de l’énergie et de l’eau, et...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut