Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Affaire Regeni

Ouverture à Rome du procès de quatre policiers égyptiens

Le procès de quatre policiers égyptiens mis en cause dans le meurtre de l’étudiant italien Giulio Regeni en 2016 au Caire s’est ouvert en leur absence hier à Rome. En janvier 2016, l’étudiant italien Giulio Regeni, âgé de 28 ans, avait été enlevé par des inconnus et son corps retrouvé torturé et atrocement mutilé quelques jours plus tard dans la banlieue du Caire. Il faisait des recherches sur les syndicats en Égypte, sujet très sensible dans le pays. Les accusations contre les quatre hommes membres de la Sûreté nationale – le général Tarek Saber, les colonels Aser Kamal et Hicham Helmi et le major Magdi Cherif – vont de l’enlèvement à la conspiration pour commettre un meurtre et infliger des lésions corporelles graves. L’Égypte s’est toujours refusée à fournir leurs coordonnées à la justice italienne.


Le procès de quatre policiers égyptiens mis en cause dans le meurtre de l’étudiant italien Giulio Regeni en 2016 au Caire s’est ouvert en leur absence hier à Rome. En janvier 2016, l’étudiant italien Giulio Regeni, âgé de 28 ans, avait été enlevé par des inconnus et son corps retrouvé torturé et atrocement mutilé quelques jours plus tard dans la banlieue du Caire. Il faisait...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut