Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Droits humains

Une Koweïtienne transgenre condamnée pour « imitation du sexe opposé »

Le Koweït a condamné à deux ans de prison une femme transgenre pour avoir « imité le sexe opposé », selon l’ONG de défense des droits humains Human Rights Watch (HRW) qui exhortait hier les autorités de ce pays du Golfe conservateur à la libérer. « Un tribunal a condamné Maha al-Mutaïri, 40 ans, à deux ans de prison et à une amende de 1 000 dinars koweïtiens (2 850 euros) pour avoir “abusé des communications téléphoniques” en “imitant le sexe opposé” », a déclaré HRW dans un communiqué. La loi koweïtienne criminalise le fait d’« imiter le sexe opposé » et selon HRW, les femmes transgenres dans le pays subissent diverses formes d’abus de la part de la police pendant leur détention. Maha al-Mutaïri a été arrêtée à plusieurs reprises par le passé pour les mêmes motifs, a déclaré son avocate, Me Ibtissam al-Enezi. Mais la dernière condamnation, qui inclut « l’utilisation abusive » d’internet, reste de loin « la plus sévère » de toutes, a-t-elle souligné, précisant qu’une audience d’appel est prévue le 31 octobre.


Le Koweït a condamné à deux ans de prison une femme transgenre pour avoir « imité le sexe opposé », selon l’ONG de défense des droits humains Human Rights Watch (HRW) qui exhortait hier les autorités de ce pays du Golfe conservateur à la libérer. « Un tribunal a condamné Maha al-Mutaïri, 40 ans, à deux ans de prison et à une amende de 1 000 dinars...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut