Rechercher
Rechercher

Économie - Réformes

Pour Mikati, les banques doivent « participer au sauvetage » du pays

Le Premier ministre Nagib Mikati a affirmé hier que des contacts étaient en cours entre le gouvernement et des instances internationales, afin d’élaborer un plan de redressement économique et financier qui devra servir de base à un éventuel programme d’assistance du Fonds monétaire international (FMI), avec qui le Liban a prévu de recommencer à se réunir en novembre.

Selon un communiqué publié par la présidence du Conseil, Nagib Mikati a tenu ces propos devant une délégation de l’Association des banques. L’occasion pour le Premier ministre de souligner le rôle des banques dans les négociations à venir, dans la mesure où « il est de leur devoir de participer au sauvetage » du pays. Le rétablissement des droits des déposants sera un des axes de collaboration entre les parties concernées, a encore insisté le Premier ministre, alors que les clients des banques libanaises sont victimes depuis l’automne 2019 de restrictions illégalement mises en place, limitant notamment l’accès à leurs dépôts en devises. Des entraves que le Parlement n’a toujours pas légalisées et que la Banque du Liban s’est contentée d’aménager de manière à ce que les banques puissent réduire leurs engagements en devises vis-à-vis de leur clientèle.

Les discussions avec le FMI avaient initialement été lancées en mai 2020 par une équipe désignée par le gouvernement de Hassane Diab, dans le sillage du défaut partiel annoncé en mars de la même année. Les négociations ont été interrompues en juillet suite à un désaccord entre l’exécutif – dont le plan avait été préparé avec l’aide du cabinet international Lazard – d’un côté, les banques, la Banque centrale et certains députés de l’autre. Le dossier a récemment été repris par le gouvernement de Nagib Mikati.


Le Premier ministre Nagib Mikati a affirmé hier que des contacts étaient en cours entre le gouvernement et des instances internationales, afin d’élaborer un plan de redressement économique et financier qui devra servir de base à un éventuel programme d’assistance du Fonds monétaire international (FMI), avec qui le Liban a prévu de recommencer à se réunir en novembre. Selon un...

commentaires (2)

Les premiers qui doivent participer au sauvetage du pays sont ceux qui ont volé des milliards et ceux qui ont gaspillé ce qui restait. Ce sont donc vos pairs Monsieur Mikati. Je vous rappelle que vos proches sont accusés de détournement de millions de dollars de la Banque de l’Habitat au détriment de milliers de citoyens qui comptaient sur cette institution pour acheter un logement modeste. Alors arrêtez vos simagrées, attaquez vous au fond du problème pour le résoudre et par la suite allez mendier auprès des autres l’argent qui a été volé

Censuré par l’OLJ

09 h 59, le 13 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Les premiers qui doivent participer au sauvetage du pays sont ceux qui ont volé des milliards et ceux qui ont gaspillé ce qui restait. Ce sont donc vos pairs Monsieur Mikati. Je vous rappelle que vos proches sont accusés de détournement de millions de dollars de la Banque de l’Habitat au détriment de milliers de citoyens qui comptaient sur cette institution pour acheter un logement modeste. Alors arrêtez vos simagrées, attaquez vous au fond du problème pour le résoudre et par la suite allez mendier auprès des autres l’argent qui a été volé

    Censuré par l’OLJ

    09 h 59, le 13 octobre 2021

  • qu'il(s) commencent par preciser les points suivants : 1-dans quelle proportion les banques sont elles "coupables" v. l'etat et la BDL ? 2-definir ce qu'ILS /IL entendent par les DROITS des deposants sans qu'ils ne soient sujets a interpretation ? 3-pourquoi / comment definir les montants des depots par ordre de grandeur-s'agissant de leur faire supporter un hair cut donne?-pourquoi les petits deposants sont ceux qui ont 50 000 $, pas 70 000? ou 100 000? ou X, Y , et pas Z ? 4-quid des eurobonds, et autres similaires bons dus par la BDL,les banques privees ET bien sur l'etat ? 5-pourquoi limiter l'eligibilite a la 158 aux seuls deposants bla bla bla arrete au 31 Oct 2019 ? ALORS LA nous pauvres heres incultes pourrions nous etre juges ( facon de parler-a Dieu ne Plaise etre juges) de leur honnetete a KELLON du publique & du Prive/

    Gaby SIOUFI

    07 h 47, le 13 octobre 2021

Retour en haut