Rechercher
Rechercher

Société - Liban-Sud

Incendie maîtrisé dans les installations pétrolières de Zahrani

250.000 litres de carburants ont pris feu, estime le ministre Fayad. 

Incendie maîtrisé dans les installations pétrolières de Zahrani

Un réservoir des installations pétrolières de Zahrani (Sud) en feu, le 11 octobre 2021. Photo REUTERS/Ali Hankir

La Défense civile a maîtrisé lundi l'incendie impressionnant qui s'était déclaré le matin dans un réservoir contenant du carburant destiné à l'armée libanaise, dans les installations pétrolières de Zahrani au Liban-Sud. Ce sinistre n'a fait aucune victime. Présent sur les lieux, le ministre de l'Energie, Walid Fayad, a expliqué que l'incident s'était produit pendant que des équipes vidaient le réservoir, qui présentait des défaillances, les pertes étant évaluées à 250.000 litres d'hydrocarbures.

"L'incendie a été maîtrisé", a annoncé aux médias le directeur général de la Défense civile, Raymond Khattar. Les équipes de la Défense civile, déployées sur place rapidement après le début de l'incendie et soutenues par des pompiers de Beyrouth, avaient également mené des opérations de refroidissement d'un réservoir proche de celui en feu, afin d'éviter que les flammes ne s'y propagent. L'armée s'était mobilisée, de son côté, pour évacuer la zone, tandis que la route côtière longeant les installations était fermée et la circulation déviée vers l'autoroute, rouverte par la suite après une fermeture temporaire pour des raisons de sécurité.

"J'ai entendu une grosse explosion avant que l'incendie ne se déclenche", a déclaré à l'AFP un agriculteur travaillant dans une plantation voisine. Selon le président du syndicat des employés des installations, tous les travailleurs ont été rapidement mis "en sécurité".

250.000 litres de carburants destinés à l'armée libanaise
Pour sa part, le ministre Fayad a précisé que le réservoir qui a pris feu contenait du carburant destiné à l'armée libanaise. Une inspection avait montré, ces derniers jours, que son toit s'inclinait et, pour éviter toute avarie, des équipes des installations pétrolières avaient commencé à transporter son contenu vers un réservoir avoisinant. Le feu s'est déclenché lors de cette opération. M. Fayad a estimé que 250.000 litres de carburants avaient pris feu.

La défense civile sur les lieux de l'incendie d'un réservoir de carburant à Zahrani, le 11 octobre 2021. Photo fournie par notre correspondant Mountasser Abdallah

Le ministre a salué, par ailleurs, les équipes de la Défense civile qui sont parvenues à maîtriser rapidement les flammes, et demandé qu'un rapport soit établi afin d'élucider les circonstances de l'incendie et d'éviter de futurs incidents du même genre. Le procureur général près la Cour d'appel du Liban-Sud, Rahif Ramadan, a ouvert une enquête.

M. Fayad a également lu le rapport préparé par le directeur des installations, Ziad al-Zein, à sa demande. Selon ce document, l'incendie s'est déclaré lorsque de l'essence était en train d'être transférée du "réservoir 702 au réservoir 701". Il précise qu'aux "installations de Zahrani, on vend l'essence uniquement à l'armée et aux forces de sécurité". "Après avoir déplacé environ 250.000 litres d'essence vers le réservoir 701, un incendie s'est déclaré de manière soudaine sans que l'on puisse déterminer jusqu'à présent une raison technique, est-il indiqué. Nous avons immédiatement appelé toutes les équipes de pompiers qui ont réussi à isoler le réservoir 701 et pris des mesures pour éviter une explosion". "La situation est sous contrôle, il n'y a pas de blessés (...) les dégâts sont matériels", conclut le rapport.  

 Le directeur des installations a aussi indiqué qu'un court-circuit aurait pu se produire lors du transfert de carburant. Il a ajouté qu'une "catastrophe aurait pu se produire si le feu avait gagné les réservoirs voisins".

Les installations pétrolières de Zahrani font partie de l'infrastructure qui accueille les réserves de carburant d'importation avant leur distribution, dans un Liban paralysé depuis des mois par les pénuries de carburant. Samedi, la centrale électrique de Zahrani, qui jouxte les installations, avait été mise à l'arrêt, à l'instar de celle de Deir Ammar, dans le Nord, suite à l'épuisement des stocks de fuel qui doivent les alimenter. Tombée sous la barre des 270 mégawatts (MW), la capacité de production totale de courant s'était révélée insuffisante pour stabiliser le réseau, ce qui avait provoqué une énième panne générale, dans un contexte de pénuries diverses et de grave crise économique et financière. Un don de 6 millions de litres de gas-oil de l’armée libanaise, répartis entre les centrales du pays, pour une production supplémentaire de 300 MW et un total de 500 MW, avait finalement permis à Electricité du Liban de rétablir son réseau dimanche pour une durée de "trois jours".



La Défense civile a maîtrisé lundi l'incendie impressionnant qui s'était déclaré le matin dans un réservoir contenant du carburant destiné à l'armée libanaise, dans les installations pétrolières de Zahrani au Liban-Sud. Ce sinistre n'a fait aucune victime. Présent sur les lieux, le ministre de l'Energie, Walid Fayad, a expliqué que l'incident s'était produit pendant que des...

commentaires (7)

Video cameras should be installed to survey any act of vandalism around this critical infrastructure. The incompetence of most agencies of the Lebanese state has no parallel.

Mireille Kang

19 h 38, le 11 octobre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Video cameras should be installed to survey any act of vandalism around this critical infrastructure. The incompetence of most agencies of the Lebanese state has no parallel.

    Mireille Kang

    19 h 38, le 11 octobre 2021

  • Y a-t-il un responsable de l'incendie ? Qui va payer ? Ou bien comme d'habitude, la vérité est absente ?

    Esber

    19 h 09, le 11 octobre 2021

  • L'enquête sera Na ou Interna tionale? ...

    Wlek Sanferlou

    15 h 18, le 11 octobre 2021

  • Et les pyromanes sont toujours à leurs sièges au pouvoir.

    Sissi zayyat

    14 h 40, le 11 octobre 2021

  • Cherchez le soudeur dans les parages.

    Desperados

    14 h 06, le 11 octobre 2021

  • L'incendie du reservoir de Zahrani arrive a point nomme pour dissimuler le vol de son contenu par les fripouilles qui dirigent l'EDL.

    Michel Trad

    12 h 02, le 11 octobre 2021

  • DU SABOTAGE. IL Y A DES MAFIEUX QUI NE VEULENT PAS QUE LA CRISE DES CARBURANTS SE RESOLVE.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    11 h 22, le 11 octobre 2021

Retour en haut