Rechercher
Rechercher

Société - Explosions Au port

Fenianos s’estime victime d’une injustice après le mandat d’arrêt le visant

L’ancien ministre des Travaux publics et des Transports Youssef Fenianos s’est estimé hier « victime d’une grande injustice » pour avoir été l’objet jeudi d’un mandat d’arrêt par contumace émis par le juge d’instruction près la Cour de justice, Tarek Bitar, en charge de l’enquête sur la double explosion meurtrière au port de Beyrouth le 4 août 2020. M. Fenianos, proche du leader maronite Sleiman Frangié et poursuivi pour « intention présumée d’homicide, de négligence et de manquements », avait refusé jeudi de se présenter à son interrogatoire devant le juge Bitar, ce qui a poussé celui-ci à émettre un mandat d’arrêt.

Se disant « désolé pour les victimes tombées dans l’explosion du port », M. Fenianos a dit « comprendre la réaction de tous ceux qui ont perdu un être cher dans cette grande catastrophe ». Commentant la décision du juge Bitar, il s’est dit « victime d’une grande injustice », estimant que le magistrat « n’a pas respecté les lois à son égard ». « La seule protection dont je bénéficie est une protection légale », a-t-il affirmé pour se dédouaner d’entraves politiques à l’enquête, ajoutant que « les propos sur une protection politique ou toute autre protection sont infondés ».



L’ancien ministre des Travaux publics et des Transports Youssef Fenianos s’est estimé hier « victime d’une grande injustice » pour avoir été l’objet jeudi d’un mandat d’arrêt par contumace émis par le juge d’instruction près la Cour de justice, Tarek Bitar, en charge de l’enquête sur la double explosion meurtrière au port de Beyrouth le 4 août 2020. M....

commentaires (3)

S'il n'a rien a se reprocher, je ne vois pas pourquoi il ne s'est pas présenté devant le juge. Il ne s'est pas présenté, il est sujet a un mandat d’arrêt, c'est la loi et elle s'applique a tous. Le fait qu'il ne se soit pas présenté en fait, de facto, un potentiel coupable et non plus un présumé innocent. La aussi c'est la loi.

Pierre Hadjigeorgiou

09 h 08, le 20 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • S'il n'a rien a se reprocher, je ne vois pas pourquoi il ne s'est pas présenté devant le juge. Il ne s'est pas présenté, il est sujet a un mandat d’arrêt, c'est la loi et elle s'applique a tous. Le fait qu'il ne se soit pas présenté en fait, de facto, un potentiel coupable et non plus un présumé innocent. La aussi c'est la loi.

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 08, le 20 septembre 2021

  • Ils sont tous victimes de leur cupidité, leur lâcheté et leur manque de patriotisme. Voilà tout. Il est temps d’assumer leur responsabilité pour laquelle il gagne grassement leur salaire pour enfoncer le pays de plus en plus profond et viennent crier ensuite à leur innocence et leur exemplarité. Aucun de ces pseudos responsables n’a levé le petit doigt pour empêcher cette catastrophe et chacun a compté sur le courage de l’autre alors qu’il suffisait qu’un seul ait le courage de le faire pour que les autres le suivent et ainsi épargner des vies et des biens. Si cet individu était si innocent que cela il se serait présenté devant le juge sans craindre les conséquences puisqu’il prétend n’avoir rien à cacher de honteux qui puisse l’accabler.

    Sissi zayyat

    12 h 00, le 18 septembre 2021

  • Puisqu'il a refusé de se rende à la convocation du juge, le mandat d'arrêt était logique. Il n'y a là aucune injustice. Quant à son innocence. c'est à lui de la défendre, mais devant le juge.

    Yves Prevost

    07 h 47, le 18 septembre 2021

Retour en haut