Rechercher
Rechercher

Monde

Face aux critiques de la Chine, l’Australie dit défendre le droit international

L’Australie a balayé hier la colère de la Chine, après avoir annoncé l’achat de sous-marins américains à propulsion nucléaire, Canberra s’engageant à faire respecter le droit international dans les espaces aériens et maritimes revendiqués par Pékin. La Chine a un « programme très important de construction de sous-marins nucléaires », a fait valoir hier le Premier ministre australien Scott Morrison dans une interview à la station de radio 2GB. « Ils ont le droit de prendre, en matière de défense, des décisions dans leurs propres intérêts, et, bien sûr, l’Australie et tous les autres pays aussi », a-t-il répliqué aux critiques de Pékin. La Chine avait vivement réagi, qualifiant l’acquisition de ces sous-marins d’« extrêmement irresponsable » et menaçant notamment la stabilité dans la région indo-pacifique. Le chef du gouvernement australien a martelé dans différentes interviews que son gouvernement répondait à l’actuelle situation dans la région Asie-Pacifique, où les territoires sont de plus en plus disputés et où la rivalité s’intensifie. « Nous souhaitons nous assurer que les eaux internationales demeurent internationales tout comme l’espace aérien et que la règle de droit s’applique de la même manière partout », a-t-il déclaré. Canberra souhaite s’assurer qu’il n’y a pas de « zones interdites » dans les régions régies par le droit international, a précisé le Premier ministre australien.


L’Australie a balayé hier la colère de la Chine, après avoir annoncé l’achat de sous-marins américains à propulsion nucléaire, Canberra s’engageant à faire respecter le droit international dans les espaces aériens et maritimes revendiqués par Pékin. La Chine a un « programme très important de construction de sous-marins nucléaires », a fait valoir hier le Premier...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut