Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Surmonter le doute

Les esprits des uns et des autres sont différents. Certains y croient et d’autres le réfutent.

Certains sont communicants et d’autres n’ont pas la parole facile,

En majorité et fort heureusement, ils y croient, néanmoins, il reste un « Thomas» parmi eux, qui veut avoir des preuves, un fait palpable, un indice quelconque, pour que son attention ou sa curiosité soit dirigée vers le vrai.

Le doute est une maladie qui, en sorte, se manifeste en général chez une personne négative, peureuse, timide, réticente. Elle est prudente et fait attention de ne pas croire à tout de par sa nature ou suite à un événement durant son enfance.

La raison de douter relève de sa capacité de réfléchir sur ses propres opinions et de les remettre en cause, on remarque parfois un lien indissociable entre la raison et le doute qui devient un esprit critique.

Le doute peut être un moteur de la raison ou un grand échec de la même raison.

Le doute peut se trouver chez des personnes qui ont un trouble d’esprit et se formule par le fait de contredire tout ce qu’il peut recevoir : une phrase, un conseil, un sujet, un article...

Le doute surgit généralement face à un sujet que les sceptiques écoutent ou lisent pour la première fois, ou des fois le doute se manifeste comme une particularité de manque de confiance en soi. Le doute devient incontrôlable quand il sort de la bouche sans réflexion.

Parmi ces sceptiques, certains sont gênés pour les autres, mais d’autres sont carrément insensibles à ce que les autres pensent. Automatiquement, ils sont classés par leur entourage comme étant des personnes négatives.

Allez chercher la raison ou l’origine. On se trouve souvent devant une grande liste de questions, certaines catégoriques et d’autres acceptables.

Ce qui est dommage, c’est que cette personne se sentira différente des autres, elle prendra alors du recul autant que la société la refuse et la trouve différente.

Pour surmonter le doute en face de vous, vous devez avoir une raison solvable, indiscutable et convaincante. Vous pouvez donner raison à la personne sur les sujets dont elle doute, être de son côté, être solidaire pour obtenir sa confiance. Lui dire oui, tu as raison, et la guider dans sa réflexion : si tu penses de telle façon, peut-être ce sera plus raisonnable. Une fois cette étape dépassée, lui en parler doucement, logiquement, et à ce moment, vous pourrez la guider à travers un chemin pour aboutir à la conviction.

En d’autres termes, toucher sa sensibilité afin de lui faire accepter vos conseils et éliminer ses doutes.

Montréal

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Les esprits des uns et des autres sont différents. Certains y croient et d’autres le réfutent.
Certains sont communicants et d’autres n’ont pas la parole facile,
En majorité et fort heureusement, ils y croient, néanmoins, il reste un « Thomas» parmi eux, qui veut avoir des preuves, un fait palpable, un indice quelconque, pour que son attention ou sa curiosité soit dirigée...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut