Rechercher
Rechercher

Politique - Gouvernement Mikati

Controverse autour d'une résiliation de contrat entre le nouveau ministre de l'Énergie et un ex-employeur

Le litige judiciaire entre Walid Fayad et la société internationale de conseil Booz Allen Hamilton avait finalement été réglé à l'amiable, rapporte L'Orient Today.

Controverse autour d'une résiliation de contrat entre le nouveau ministre de l'Énergie et un ex-employeur

Le nouveau ministre libanais de l'Énergie, Walid Fayad. Photo DR

À peine nommé vendredi ministre de l'Énergie dans le nouveau gouvernement libanais de Nagib Mikati, Walid Fayad était au centre d'une controverse dans la presse, suite à des informations concernant une résiliation de contrat avec une grande société internationale au sein de laquelle il travaillait et un litige en justice autour de cette résiliation, rapporte Richard Salamé, journaliste au sein de notre publication anglophone L'Orient Today.

Consultant de longue date en énergies auprès des sociétés internationales de conseil Booz Allen Hamilton, Booz & Company et Partners in Performance, Walid Fayad fait partie de la quote-part du chef de l'État Michel Aoun. Il est aussi membre du directoire de la compagnie Kyte Partners, basée à Beyrouth. 

C'est avec la compagnie Booz Allen Hamilton que M. Fayad avait un litige, selon les informations de L'Orient Today qui a eu accès à des documents juridiques relatifs à cette affaire. La société avait intenté une action en justice contre Walid Fayad devant un tribunal américain en Virginie, l'accusant d'inconduite financière au profit d'une société rivale au Moyen-Orient. Des accusations que le nouveau ministre a toujours démenties. Un accord à l'amiable avait finalement été trouvé entre les deux parties, mais ces révélations viennent mettre à mal l'image des nouveaux ministres présentés comme étant des experts intègres, en tout cas par les partis politiques qui les soutiennent.

Repère

Qui sont les nouveaux ministres du gouvernement Mikati

Selon les documents consultés par L'Orient Today, Walid Fayad avait été nommé vice-président exécutif au sein des bureaux de Booz Allen Hamilton à Abou Dhabi, début 2014. Le contrat incluait des avantages financiers. 

"Début 2017, et selon la plainte de la société, Walid Fayad et un collègue à lui ont pris part à des activités illicites de manière continue, dans un effort de rejoindre une société rivale au Moyen-Orient", écrit L'Orient Today. "Vers janvier ou février, lui et son collègue ont révélé des informations confidentielles, afin de négocier un contrat d'emploi plus lucratif avec cette société rivale", poursuit la plainte, qui affirme que les deux personnes ont utilisé les ressources financières de Booz Allen Hamilton afin de voyager et se loger. Toujours selon les documents relatifs à la plainte, M. Fayad aurait vendu des actions d'une valeur de 850.000 dollars, inclues dans le cadre de son contrat initial. En octobre 2017, son contrat est résilié par la compagnie qui lui a réclamé le remboursement d'un montant de 920.000 dollars.

Les avocats de Walid Fayad avaient contre-attaqué en portant plainte auprès des tribunaux émiratis qui leur ont donné raison. M. Fayad et son collègue avaient même obtenu des dédommagements de la part de Booz Allen Hamilton. La plainte déposée en Virginie contre M. Fayad avait finalement été retirée et un accord à l'amiable dont la teneur est secrète a été obtenu.

L'Orient Today n'a pas pu joindre M. Fayad pour un commentaire. Quant à Booz Allen Hamilton, elle s'est contentée de confirmer que l'affaire avait été réglée à l'amiable.


À peine nommé vendredi ministre de l'Énergie dans le nouveau gouvernement libanais de Nagib Mikati, Walid Fayad était au centre d'une controverse dans la presse, suite à des informations concernant une résiliation de contrat avec une grande société internationale au sein de laquelle il travaillait et un litige en justice autour de cette résiliation, rapporte Richard Salamé, journaliste...

commentaires (15)

Croyez-vous qu’ils ont bloqué le pays pour enfin consentir à former un gouvernement qui sauvera le pays? Non mais quels naïfs vous faites. Ils ont mis leurs pions en place pour noyer le pays qui manque de souffle grâce à leurs manigances, dans le seul but de ne pas être démasqués et encore moins jugés et emprisonnés. On invite le peuple à attendre pour voir, il n’y a rien a espérer les dés pipés sont jetés. Bon courage pour la suite.

Sissi zayyat

11 h 28, le 13 septembre 2021

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Croyez-vous qu’ils ont bloqué le pays pour enfin consentir à former un gouvernement qui sauvera le pays? Non mais quels naïfs vous faites. Ils ont mis leurs pions en place pour noyer le pays qui manque de souffle grâce à leurs manigances, dans le seul but de ne pas être démasqués et encore moins jugés et emprisonnés. On invite le peuple à attendre pour voir, il n’y a rien a espérer les dés pipés sont jetés. Bon courage pour la suite.

    Sissi zayyat

    11 h 28, le 13 septembre 2021

  • Quite a good looking guy ,, compared to the other ones.

    Wow

    00 h 41, le 13 septembre 2021

  • Il a un proces avec son ex employeur ? Et alors ? Ca arrive tous les jours a des tas de gens !

    Michel Trad

    23 h 07, le 12 septembre 2021

  • On dirait qu'il a déjà de l'énergie à se battre de cette façon contre son ex... Pourvu qu'ils nous en passe un peu pour nous éclairer, avoir de l'eau pour laver nos couche et, s'il en reste, se battre contre nos tortiotionaires polichinelles...

    Wlek Sanferlou

    22 h 38, le 12 septembre 2021

  • Energie, énergie le ministère qui a dilapide la république et on le donne au même bord politique élémentaire mon cher Watson c’est le meilleur moyen de s’assurer que certains dossiers de barges turques par exemple ne soit jamais réouvert. Comme nous le savions les armes illégales couvrent la corruption et vice versa et el tour est joué. Cela ne plaira pas au FMI et donc on continue à perdre du temps et les Libanais a émigrer ou mourir de faim et hélas ils l’auront mérité tant qu’ils ne changent pas de majorité.

    Liban Libre

    22 h 27, le 12 septembre 2021

  • Qu’attendre de ce gouvernement de mieux que celui de Diab? Même les meilleurs spécialistes ne pourront pas réussir dû au fait que pour être ministre ils ont dû hélas consentir à jouer selon les règles des mafieux et donc de ne pas ouvrir les dossiers de corruption…les mafieux eux même contrôlés par la milice illégale les laisseront agir en surface mais feront tout pour que rien ne change en profondeur. J’ai dit il y a 5 ans dans ces pages que rien ne changera sans un changement de majorité et tant que la nouvelle majorité aura toujours peur de froisser les voyous et la milice illégale bref sans un changement du rapport de force dans le pays.

    Liban Libre

    22 h 16, le 12 septembre 2021

  • Typique profil du consultant sur-diplômé qui parle bien, mais ne sait pas exécuter. "Jury is out on Mass Av".

    Mago1

    18 h 47, le 12 septembre 2021

  • A quoi sert cette histoire, puisqu'il a été blanchi ? Un scoop ?

    Esber

    13 h 29, le 12 septembre 2021

  • Un nouveau ministre de l'énergie...digne successeur des précédents, surtout de Gendrounet 1er...? Irène Saïd

    Irene Said

    12 h 02, le 12 septembre 2021

  • Il a gagné en justice à Abou Dhabi puis son ex-employeur a été contraint de négocier un accord à l’amiable, n’ayant apparemment pas les garanties de gagner son procès. Quel est le problème ? Cela ressemble à une vaine tentative de ternir l’image d’un nouveau ministre qui m’a tout l’air d’un homme compétent.

    Bourji Mahdi

    10 h 29, le 12 septembre 2021

  • Les jeux ne sont pas faits que déjà on commence = Controverse autour d'une résiliation de contrat entre le nouveau ministre de l'Énergie et un ex-employeur. Article, OLJ ref . Article L’Orient today ( Vrai ou Faux ? )= Comme on dit UN BON journaliste ne lit qu'un journal, le SIEN . En rédigeant son article de presse , la référence est SON journal !!! At leat WAIT AND SEE .

    aliosha

    10 h 13, le 12 septembre 2021

  • il etait 2 petits navires, il etait 2 petits navires, navigeront ils navigeront ils pas ? est la question qui se posera a M Fayad !

    Gaby SIOUFI

    09 h 16, le 12 septembre 2021

  • C'est de la psychopathie de chercher toujours la petite bête chez ceux qui ne sont pas du même bord ! Inadmissible .

    Chucri Abboud

    04 h 54, le 12 septembre 2021

  • M. Fayad va avoir besoin de toute son expérience en procès et poursuites judiciaires dans son nouvel 'assignment'. Espérons que ses résultats seront a la hauteur de son CV...

    Mago1

    00 h 28, le 12 septembre 2021

  • Il a un litige sur les bras mais pas du sang..! C’est déjà ça.. hahahahaha… Voilà avec quoi nous devons aujourd’hui composer…

    LeRougeEtLeNoir

    23 h 37, le 11 septembre 2021

Retour en haut