Rechercher
Rechercher

Scan TV - Scan TV

France Télévisions met le cap sur la présidentielle 2022

France Télévisions met le cap sur la présidentielle 2022

La journaliste Léa Salamé lors d’une conférence de presse de France Télévisions à Paris le 24 août 2021.

Programmes politiques, lutte contre la désinformation, mais aussi télécrochet inédit pour Nagui, retour de Thierry Ardisson et flopée de nouvelles fictions... France Télévisions met le cap sur la présidentielle 2022, tout en concoctant de nombreux temps de « respiration » aux téléspectateurs.

Pour cette année électorale, le groupe audiovisuel public fait le « triple pari de la transparence (...) de l’innovation et du débat », a déclaré sa présidente, Delphine Ernotte, lors d’une conférence de presse sur la grille 2021-2022.

« Assez inquiète face à la défiance très forte vis-à-vis des médias », elle a « réprouvé » au passage les agressions ayant visé des journalistes lors des manifestations contre le pass sanitaire.

France Télévisions continuera de se rendre « sur le terrain » pour « rétablir le dialogue », a insisté Laurent Guimier, son directeur de l’information.

Succédant à Vous avez la parole, Élysée 2022 sera le grand rendez-vous politique de France 2 un jeudi par mois, toujours sous la houlette du duo Léa Salamé-Thomas Sotto.

S’y ajoutera le 20h22, une grande interview dans le prolongement du 20h, menée par Anne-Sophie Lapix, avec Nathalie Saint-Cricq et le jeune Mohammad Bouhafsi, ancien journaliste vedette du foot de RMC.

Autre nouveauté, toujours sur France 2, J’ai une idée pour la France, une émission animée par Julian Bugier où des propositions venues de l’étranger ou bien expérimentées en régions seront débattues par un jury citoyen et soumises au vote des téléspectateurs.


L’animateur de France Télévisions Thierry Ardisson, le 24 août 2021 à Paris.

La jeunesse visée

La chaîne France Info (canal 27) qui fête ses cinq ans le 1er septembre se mettra aussi en ordre de bataille, promettant de privilégier « les faits, le décryptage et l’interactivité avec les Français », à l’heure où le modèle du média d’opinion porté par CNews infuse dans l’audiovisuel. Avec 0,7 % de part d’audience sur la saison 2020-2021, la chaîne progresse, mais reste derrière LCI, CNews et BFMTV.

Autre terrain d’action, le web et les réseaux sociaux, avec notamment La République, c’est toi, un format à destination des jeunes utilisateurs de TikTok éloignés des médias traditionnels.

Ou encore le lancement fin août, en partenariat avec la chaîne allemande WDR, de l’offre numérique NOWU proposant « aux jeunes Européens » d’agir « face à l’urgence environnementale ».

Sur France 5, le talk-show quotidien C à vous sera allongé de 40 minutes et accueillera Mohammad Bouhafsi et l’ex-matinalier d’Europe 1 Matthieu Belliard. Débarquée comme lui de la station, Pascale Clark animera quant à elle Revu, une déclinaison dominicale du zapping de l’actualité Vu.

Pour permettre aux téléspectateurs de « respirer un peu », selon le numéro 2 de France Télé, Stéphane Sitbon-Gomez, le groupe dégainera aussi de nouveaux divertissements, magazines et autres fictions.

Futur rival de The Voice All Stars (TF1), Nagui animera chaque semaine The Artist, un télécrochet en direct dédié aux auteurs-compositeurs-interprètes pour lesquels le public pourra voter gratuitement. Une déclinaison quotidienne sera présentée par Leïla Kaddour-Boudadi sur France 4.

Adaptations littéraires

La saison marquera aussi le grand retour de Thierry Ardisson sur le service public sur France 3 avec L’hôtel du temps, une émission dans laquelle il interrogera des personnalités... défuntes, comme Jean Gabin ou François Mitterrand. Et ce grâce à l’intelligence artificielle et un « travail documentaire rigoureux » pour « collecter uniquement des propos avérés », selon le dossier de presse.

Faustine Bollaert animera de son côté Les temps changent, un programme de témoignages dans la veine de Ça se discute de Jean-Luc Delarue.

Côté séries, la part belle sera donnée aux adaptations d’œuvres littéraires telles que Germinal d’Émile Zola, Le tour du monde en 80 jours de Jules Verne, Les particules élémentaires de Michel Houellebecq ou encore L’île aux trente cercueils de Maurice Leblanc.

Sur le numérique, outre de nouvelles fictions comme Or de lui avec Ramzy Bedia, le groupe public entend aussi renforcer la « présence de films de cinéma » sur son offre gratuite france.tv, a insisté Delphine Ernotte.

Enfin, le sport restera aussi à l’honneur avec les Jeux de Pékin 2022, un divertissement prévu à 1 000 jours des Jeux de Paris 2024 ou encore la retransmission du Tour de France Femmes l’été prochain.

Aurélie CARABIN/AFP



Programmes politiques, lutte contre la désinformation, mais aussi télécrochet inédit pour Nagui, retour de Thierry Ardisson et flopée de nouvelles fictions... France Télévisions met le cap sur la présidentielle 2022, tout en concoctant de nombreux temps de « respiration » aux téléspectateurs.Pour cette année électorale, le groupe audiovisuel public fait le « triple...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut