Rechercher
Rechercher

Économie - TRANSPORT AÉRIEN

MEA et Virgin Atlantic s’accordent sur un partage de code

Dans un communiqué publié hier, les compagnies aériennes britannique et libanaise, Virgin Atlantic et Middle East Airlines (MEA), ont annoncé avoir convenu d’un accord de partage de code entre les États-Unis et le Liban, via l’aéroport de Londres Heathrow (Royaume-Uni). Les voyageurs pourront ainsi se rendre à Boston, New York (JFK) et Los Angeles, entre autres, à partir de Beyrouth et inversement, en passant par le terminal 3 de l’aéroport londonien et munis d’un ticket de voyage unique, a ainsi détaillé le texte.

Ce nouvel accord entre les deux compagnies permettra d’élargir leur partenariat commercial, alors que « Virgin Atlantic était le premier à cibler le marché américain vers Beyrouth », a souligné le responsable des stratégies commerciales et alliances à la MEA, Walid Abillama, dans le communiqué. Il a également exprimé l’espoir que « ce partenariat réintégrera Beyrouth au sein de l’économie mondiale », après la pandémie de Covid-19 qui aura largement impacté les voyages internationaux pendant plus d’un an dans le monde, mais aussi « le maintien de sa promesse de résilience », alors que le Liban traverse la pire crise économique et financière de son histoire.



Dans un communiqué publié hier, les compagnies aériennes britannique et libanaise, Virgin Atlantic et Middle East Airlines (MEA), ont annoncé avoir convenu d’un accord de partage de code entre les États-Unis et le Liban, via l’aéroport de Londres Heathrow (Royaume-Uni). Les voyageurs pourront ainsi se rendre à Boston, New York (JFK) et Los Angeles, entre autres, à partir de Beyrouth...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut