Rechercher
Rechercher

Société - Animaux

Deux ours quittent le Liban en crise pour une nouvelle vie aux Etats-Unis

Les deux animaux devaient initialement quitter le pays fin 2019, mais les restrictions bancaires et la pandémie ont entraîné un report de leur départ.

Un ours brun syrien dans une cage avant son transfert du Liban-Sud aux Etats-Unis, le 18 juillet 2021. Photo AFP / Mahmoud ZAYYAT

Deux ours bruns syriens s'apprêtent dimanche à s'envoler pour les Etats-Unis après avoir été sauvés d'un zoo au Liban où ils vivaient dans un espace exigu et sans avoir assez de nourriture, selon deux organisations de défense des animaux.

Homère et Ulysse, âgés de 18 ans et pesant 130 kilos, vivaient dans un zoo près de la ville de Tyr dans le sud du Liban, selon l'ONG Animals Lebanon. Les deux ours ont été libérés après que l'organisation a "convaincu le propriétaire qu'ils méritaient mieux que les petites cages en ciment dans lesquelles ils étaient gardés depuis plus de dix ans", a indiqué l'ONG dans un communiqué. Ils doivent quitter Beyrouth dimanche soir en direction du Wild Animal Sanctuary dans l'Etat américain du Colorado.

Les ours bruns syriens appartiennent à une sous-espèce relativement petite de l'ours brun, menacé de disparition. Ils n'existent plus dans la nature en Syrie ou au Liban, selon l'ONG britannique Bear Conservation.

Des membres des ONG Four Paws et Animals Lebanon transportant un ours brun syrien, sous sédatif, en vue de son transfert vers les Etats-Unis, près de Tyr, dans le sud du Liban, le 18 juillet 2021. Photo AFP / Mahmoud ZAYYAT

Le directeur d'Animals Lebanon, Jason Meir, a indiqué à l'AFP que les deux ours trouvés dans le zoo avaient probablement été importés d'Europe de l'Est. Ils devaient initialement quitter le Liban fin 2019, mais les restrictions bancaires liées à la crise économique et la pandémie de coronavirus ont entraîné un report de leur départ.

Four Paws, une organisation internationale participant également à leur relocalisation, a indiqué avoir vu les deux ours pour la première fois en novembre 2019. "Piégés dans de minuscules cages", ils n'avaient pas d'eau et n'étaient pas nourris régulièrement tandis que leur abri était "inadéquat" pour faire face aux intempéries, a indiqué l'ONG dans un communiqué. "Les deux ours souffraient non seulement de malnutrition mais aussi de stress extrême ainsi que de troubles sévères du comportement", est-il précisé dans le texte.

Selon M. Meir, une trentaine de lions et de tigres ainsi qu'une dizaine d'autres ours vivent au Liban dans des zoos privés ou chez des particuliers comme animaux de compagnie.

Le Liban vit la pire crise économique de son histoire et observe une paupérisation à grande échelle de sa population, une hyperinflation et des restrictions draconiennes imposées par les banques sur les retraits et les virements à l'étranger.


Deux ours bruns syriens s'apprêtent dimanche à s'envoler pour les Etats-Unis après avoir été sauvés d'un zoo au Liban où ils vivaient dans un espace exigu et sans avoir assez de nourriture, selon deux organisations de défense des animaux.Homère et Ulysse, âgés de 18 ans et pesant 130 kilos, vivaient dans un zoo près de la ville de Tyr dans le sud du Liban, selon l'ONG Animals...

commentaires (12)

Le Liban est un pays non équipé pour recevoir des animaux sauvages de grande taille faute d'équipements adaptés. Je suis donc surpris qu'il soit fait mention dans cet article de zoos dans notre pays.

Honneur et Patrie

21 h 29, le 19 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Le Liban est un pays non équipé pour recevoir des animaux sauvages de grande taille faute d'équipements adaptés. Je suis donc surpris qu'il soit fait mention dans cet article de zoos dans notre pays.

    Honneur et Patrie

    21 h 29, le 19 juillet 2021

  • Heureusement qu’ils ont été sauvés les américains préfèrent sauver les animaux que les humains libanais ….

    Eleni Caridopoulou

    18 h 27, le 19 juillet 2021

  • J’échange volontiers Aoun & Hariri, avec Berri, Bassil, Joumblatt et tous les autres en prime par Ulysse et Homère. Ils ne peuvent faire pire.

    Pierre Hadjigeorgiou

    13 h 05, le 19 juillet 2021

  • Il faut aussi penser à ces vipères de politiciens et leur envoyé un vivarium en direction de l’Iran où ils seront bien nourris et qu’on gratifierait d’un rat pour l’exploit qu’ils ont accompli en détruisant leur pays pour survivre. Non pas parce qu’ils souffrent de la situation mais pour les voir prospérer dans un pays à qui ils ont tout donné au détriment du leur. Ce ne serait que justice on verra comment ils seront accueillis et traités dans ce pays qu’ils aiment tant.

    Sissi zayyat

    12 h 16, le 19 juillet 2021

  • si cette ONG n'a pas su comment faire pour inclure nos crasseux responsables de toutes sortes comme genre animal.... c'est dire que-serieusement-cette espece vivante ? impossible de lui trouver adjectif,épithète ou autre appellation meme apres une recherche tres approfondie dans l'histoire des humains. NB. reste a pouvoir leur en trouver.... pas de sitot pour sur !

    gaby sioufi

    09 h 58, le 19 juillet 2021

  • les parents adoptifs auraient eu la chance Ultime d'accompagner leurs petits-j'espere bien -visa d'immigration en poche !

    gaby sioufi

    09 h 54, le 19 juillet 2021

  • Dans leur malheur ils ont eu la chance d'être repérés puis sauvés, on ne peut pas en dire autant pour les humains, ceux là peuvent toujours crever.

    Desperados

    22 h 06, le 18 juillet 2021

  • Mmmmm, très bonne idée... On se déguise en ours, un p'tit accent syrien et hop v'la l'billet pour les us'eh!!! Pas besoin de faire la queue devant l'ambassade, déjà qu'il faut de l'essence pour y arriver...

    Wlek Sanferlou

    21 h 18, le 18 juillet 2021

  • Les animaux sont bien mieux accueillis aux US et en Europe que les humains migrants!

    Politiquement incorrect(e)

    19 h 26, le 18 juillet 2021

  • Quelle ingratitude, cette ONG Animals Lebanon aurait pu penser à expédier aussi nos politiciens, sous espèces d'animaux en voie en voie de disparition que l'on trouve seulement au Liban ...

    C…

    18 h 25, le 18 juillet 2021

  • Adieu petits ours, bénies soient les associations qui vous libèrent de vos tortionnaires incultes, à vous les grands espaces, bon vent.

    Je partage mon avis

    18 h 15, le 18 juillet 2021

  • On fait danser le libanais comme un ours avec sa musette ! Bon vent à ces ours qui s’exilent comme les autres,,,

    Wow

    17 h 12, le 18 juillet 2021

Retour en haut