Rechercher
Rechercher

Société - Covid-19 au Liban

Les marathons de vaccination annulés ce samedi en raison de la pénurie d'électricité

Deux décès et 327 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés au cours des dernières 24h.

Les marathons de vaccination annulés ce samedi en raison de la pénurie d'électricité

Une personne se faisant vacciner au Liban. Photo Joao Sousa

Les marathons de vaccination anti-Covid prévus ce samedi au Liban, qui offraient aux 25-29 ans la possibilité de recevoir leur première injection de Pfizer et aux 30-49 ans une dose du produit d'AstraZeneca, ont été annulés, la plupart des centres prévus à cet effet n'étant plus alimentés en courant ni connectés à l'Internet.

Cette annonce a été faite alors que le pays, en plein effondrement économique, souffre de pénuries sévères d'électricité et craint l'arrivée d'une troisième vague de contaminations qui risquerait de porter le coup de grâce à son système sanitaire et hospitalier, déjà mal en point. 

"Les marathons AstraZeneca et Pfizer ont été annulés pour des raisons techniques, liées à une coupure des réseaux Internet et électrique dans la plupart des centres", a annoncé le Comité exécutif en charge de la vaccination. Les rendez-vous qui avaient été pris par les personnes de 25-29 ans via la plateforme grabajab.com seront réattribués dans le courant de la semaine à venir, a ajouté le comité sur son compte Twitter. Et de préciser que la vaccination reprendra à un rythme normal, c'est-à-dire selon les rendez-vous attribués ou sans rendez-vous pour les catégories de personnes concernées, à partir de lundi. 

Les vaccins sont en sécurité
Suite à cette annonce, et aux craintes suscitées par les coupures de courant dans les hôpitaux, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth, Firas Abiad, a tenu à rassurer au sujet de la conservation des vaccins. "Les vaccins sont en toute sécurité. Les réfrigérateurs dans lesquels ils sont stockés sont alimentés par deux générateurs séparés et un UPS (onduleur permettant une alimentation électrique sans interruption, ndlr) avec une capacité de 8 heures", a expliqué le médecin. "La température est contrôlée en permanence, de manière interne et externe", a-t-il ajouté.

Le marathon de vaccination des 25-29 ans avec le produit de Pfizer-BioNTech avait commencé vendredi et permis d'administrer plus de 18.000 doses. 

Lire aussi

La propagation du variant Delta inquiète dans un contexte de crise du secteur hospitalier

Le spectre de coupures de courant toujours plus nombreuses planent depuis plusieurs semaines sur les hôpitaux du Liban, qui craignent une catastrophe sanitaire en l'absence de courant électrique sur le réseau public et face aux pénuries de mazout, carburant nécessaire pour alimenter les générateurs privés. Un accord avait théoriquement été trouvé entre le secteur hospitalier et les administrations en charge de la gestion des hydrocarbures dans le pays.

Deux décès et 327 nouveaux cas
Par ailleurs, deux décès et 327 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés au cours des 24h dans le pays. Selon le bilan publié en fin de journée, 35 des nouveaux cas proviennent de l'étranger. Ces chiffres portent à 547.497 le nombre de cas cumulés depuis février 2020, date de l'apparition de la pandémie dans le pays. Parmi ces cas, on dénombre un total de 7.873 décès et 534.296 guérisons. Pour ce qui est des cas toujours actifs, 120 patients sont hospitalisés, dont 57 sont admis aux soins intensifs. Le taux de positivité par rapport au nombre de tests de dépistage effectués ces quatorze derniers jours est, lui, de 2.4 %, un chiffre qui continue d'augmenter.

En ce qui concerne les vaccins, le ministère de la Santé a annoncé que 22,7% des personnes éligibles ont reçu depuis mi-février une première dose de vaccin, et 12,3% les deux nécessaires pour atteindre une immunité la plus complète possible avec les produits Pfizer, AstraZeneca, Spoutnik-V ou Sinopharm. Ces chiffres sont toujours considérés comme bas, et les experts insistent sur l'importance de la vaccination, en plus du respect des mesures sanitaires, pour éviter un nouveau pic épidémique dû au variant Delta. La présidente de la commission nationale chargée du suivi du Covid-19, Petra Khoury, avait ainsi mis en garde vendredi contre "une vague de contaminations en septembre", appelant toutes les personnes résidant au Liban à prendre les deux doses du vaccin d'ici la fin de l'été.


Les marathons de vaccination anti-Covid prévus ce samedi au Liban, qui offraient aux 25-29 ans la possibilité de recevoir leur première injection de Pfizer et aux 30-49 ans une dose du produit d'AstraZeneca, ont été annulés, la plupart des centres prévus à cet effet n'étant plus alimentés en courant ni connectés à l'Internet. Cette annonce a été faite alors que le pays, en plein...

commentaires (1)

Encore un complot contre le régime fort. A défaut d’ assurer l’électricité 24h sur 24h, il va réussir à assurer l’obscurité 24/24. Bass ma khallouna …

Liberté de Penser

13 h 01, le 10 juillet 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Encore un complot contre le régime fort. A défaut d’ assurer l’électricité 24h sur 24h, il va réussir à assurer l’obscurité 24/24. Bass ma khallouna …

    Liberté de Penser

    13 h 01, le 10 juillet 2021

Retour en haut