Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient

Lapid veut mettre fin aux relations « hostiles » avec les alliés d’Israël

Le nouveau chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid s’est engagé hier à améliorer le dialogue avec le Parti démocrate américain et des pays européens, qualifiant respectivement ces relations de « dangereuses » et d’« hostiles » sous Benjamin Netanyahu. Au pouvoir en Israël du printemps 2009 à dimanche, Benjamin Netanyahu a entretenu des relations houleuses avec le président américain Barack Obama, mais plus que cordiales avec le républicain Donald Trump, qualifié à maintes reprises de « meilleur ami » que l’État hébreu ait jamais eu à la Maison-Blanche. « La gestion de la relation avec le Parti démocrate aux États-Unis a été insouciante et dangereuse (...), le gouvernement (Netanyahu) a fait un pari terrible, téméraire et dangereux en se focalisant exclusivement sur le Parti républicain pour ainsi abandonner l’approche bipartisane d’Israël », a déclaré M. Lapid, lors d’une cérémonie à Jérusalem marquant son entrée en fonction aux Affaires étrangères. « Nos relations avec les pays de l’Union européenne ne sont pas assez bonnes, nos relations avec trop de gouvernements ont été négligées et sont devenues hostiles. Crier que tout le monde est antisémite n’est pas une politique ou un programme de travail, même si parfois cela semble juste », a affirmé le nouveau ministre.


Le nouveau chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid s’est engagé hier à améliorer le dialogue avec le Parti démocrate américain et des pays européens, qualifiant respectivement ces relations de « dangereuses » et d’« hostiles » sous Benjamin Netanyahu. Au pouvoir en Israël du printemps 2009 à dimanche, Benjamin Netanyahu a entretenu des relations...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut