Rechercher
Rechercher

Politique - interview express

Khalil Hélou : « Il est scandaleux qu’aucun officiel n’ait répondu aux menaces de Nasrallah »

Le général à la retraite et militant politique décrypte le discours du secrétaire général du Hezbollah

Khalil Hélou : « Il est scandaleux qu’aucun officiel n’ait répondu aux menaces de Nasrallah »

Une capture d’écran du discours du secrétaire général du Hezbollah mardi. Al Manar TV/AFP

Dans son discours mardi, le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a abordé la crise du carburant, proposant comme solution aux pénuries que l’État libanais importe des stocks d’Iran payables en livres, une suggestion qu’il avait déjà évoquée à plusieurs reprises. Le plus frappant, cependant, a été le ton employé par le numéro un du parti chiite, qui a appelé l’État à s’affranchir de sa « peur » des États-Unis, affirmant sur un ton de défi que si « l’État cesse d’assumer ses responsabilités et que l’humiliation se poursuit, nous, au sein du Hezbollah, irons en Iran, négocierons avec le gouvernement iranien (...) achèterons des navires d’essence et de mazout, et les ramènerons au port de Beyrouth ». « Et que l’État libanais (ose) empêcher l’acheminement d’essence et de mazout au peuple libanais! » a-t-il ajouté. Beaucoup d’observateurs ont noté ce ton de défi, voire de menaces, à l’encontre de l’État Libanais. Khalil Hélou, général à la retraite et militant politique proche du mouvement de contestation, répond aux questions de « L’OLJ » sur cet aspect du discours.

Que dénote le ton employé par le secrétaire général du Hezbollah à l’encontre des décideurs pour annoncer l’intention de son parti d’importer de l’essence d’Iran ?

Cela est d’autant plus absurde que lui-même est le plus grand décideur du pays. À mon avis, ce message de menace n’est pas principalement adressé à l’État qui, lui, ne demanderait pas mieux que de voir de l’essence affluer sur le marché libanais, ce qui aurait pour effet de réduire l’impact de la crise. Les propos de Hassan Nasrallah, d’après moi, visent plus directement le secteur privé qui hésite jusque-là à traiter avec l’Iran de peur des sanctions. Sans compter que les sanctions internationales frappent déjà plusieurs personnalités et banques libanaises. Ces propos leur font comprendre qu’ils doivent obtempérer, d’autant plus que les informations qui parviennent des pourparlers de Vienne sur le nucléaire iranien font état d’une progression dans le sens d’un nouvel accord entre l’Iran et l’Occident. Mais cela ne nous dit pas qui va pratiquement importer cette essence : des sociétés écrans du Hezbollah ou d’autres entreprises libanaises ? Quelles banques seront engagées dans le processus et avec quel argent cette essence sera-t-elle payée ?

Lire aussi

Match nul entre Nasrallah et Bassil

Je pense que cette essence pourrait bien être un cadeau iranien au Hezbollah en l’absence du soutien financier qu’il lui assurait auparavant et qui n’est plus possible en temps de crise. Un moyen de financement détourné du Hezb qui pourrait ainsi vendre cette essence en livres et en profiter pour acheter des dollars. Mais pour l’instant, ce ne sont que des suppositions.

Comment expliquer le silence des autorités concernées sur cette partie du discours spécifiquement ?

Il est scandaleux qu’il ne se soit trouvé aucun responsable – ni le président de la République Michel Aoun, ni le Premier ministre (sortant) Hassane Diab, ni aucun des ministres – pour répliquer au ton adopté face à l’État dans son ensemble. Ça en dit long sur l’assujettissement de l’État au Hezbollah. Quelle que soit la proposition proprement dite, ne s’est-il trouvé personne pour répondre aux menaces inhérentes au discours, rien que pour sauver la face? Pour affirmer au secrétaire général du Hezbollah que même s’il a une proposition à faire en ce sens, elle doit d’abord être discutée avec les officiels ?

Le décryptage de Scarlett HADDAD

Lorsque Nasrallah enlève les gants...

À quel public s’adressait le discours de Hassan Nasrallah ce jour-là et quel impact a-t-il eu ?

Je pense personnellement que le secrétaire général du Hezbollah s’adressait à tous les publics et a lancé des messages dans toutes les directions. Il parlait d’abord au public qui lui est acquis, et qui souffre, comme tous les autres, de la crise économique et des vexations quotidiennes. Il voulait le rassurer sur le fait qu’il détient une solution. En même temps, on ne peut ignorer les menaces contre les autorités. Et ce qui ne fait aucun doute, c’est qu’il s’adresse aussi au public qui lui est hostile en réaffirmant sa stature sur la scène locale. Enfin, il délivre un certificat de bonne conduite à l’Iran, auquel il prête une intention salutaire. En d’autres termes, bien que le sujet soit en relation avec un problème de vie quotidienne, le message est hautement politique. Et à mon avis, Hassan Nasrallah était sérieux dans sa proposition : on verra probablement de l’essence iranienne affluer sur le marché, même si pas en quantités suffisantes pour satisfaire les besoins locaux.


Dans son discours mardi, le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a abordé la crise du carburant, proposant comme solution aux pénuries que l’État libanais importe des stocks d’Iran payables en livres, une suggestion qu’il avait déjà évoquée à plusieurs reprises. Le plus frappant, cependant, a été le ton employé par le numéro un du parti chiite, qui a appelé...

commentaires (19)

ceux qui n'ont pas encore realise que l'accord de mar mikhael fev 2006 fut le debut de nos malheurs, ceux qui n'ont pas encore realise que l'accord de meerab x 2 fut la suite qui devait aider a provoque nos malheurs, ceux qui n'ont pas encore realise que les compromis geagea-hariri-aoun/pti gendre n'ont pas sonne l'ahhali de notre pays sont aveugles et des naifs devant l'eternel.

gaby sioufi

17 h 10, le 11 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (19)

  • ceux qui n'ont pas encore realise que l'accord de mar mikhael fev 2006 fut le debut de nos malheurs, ceux qui n'ont pas encore realise que l'accord de meerab x 2 fut la suite qui devait aider a provoque nos malheurs, ceux qui n'ont pas encore realise que les compromis geagea-hariri-aoun/pti gendre n'ont pas sonne l'ahhali de notre pays sont aveugles et des naifs devant l'eternel.

    gaby sioufi

    17 h 10, le 11 juin 2021

  • Le jour où ces libanais partisans de la compromission comprendront que si on les caresse dans le sens du poil c’est pour mieux les égorger, ils changeront peut être de commentaire sur la sagesse et la générosité de leurs tortionnaires qui ont tout fait pour les mener à la famine et aux manques de tout genre. Mais non on préfère croire à leur manigance et les délices pour avoir détruit le pays pour faire semblant de le sauver. Ignares.

    Sissi zayyat

    11 h 15, le 11 juin 2021

  • On se fiche bien d’ou vient l’essence du moment que les stations sont approvisionnées en essence pour rouler et qu’il y a assez de gasoil pour faire tourner tous les générateurs. Car sinon en plus du manque d’argent, de nourriture, de médicaments, et de presque tout…. On devrait en plus

    JiJii

    22 h 53, le 10 juin 2021

  • ce Monsieur est lucide et très heureusement que nous avons des voix cohérentes pour combler un minimum la folie ambiante .

    Wow

    22 h 31, le 10 juin 2021

  • Et l'Arabie Seoudite pourquoi elle n'aide pas le Liban au lieu de le jeter aux mains du diable?

    Eleni Caridopoulou

    18 h 48, le 10 juin 2021

  • On ne répond pas aux politiciens inféodés à un pays étranger

    Liberté de Penser

    17 h 40, le 10 juin 2021

  • J’ai du modifié mon commentaire pour qu’il soit publié sans heurter nos tortionnaires ni les voleurs, ni les incapables. Ouf! ça a fini par être accepté et publié, pendant que les autres sur d’autres sujets ont carrément été ignorés allez savoir pourquoi tant d’égards à ses malotrus qui nous pourrissent la vie et détruisent notre pays.

    Sissi zayyat

    17 h 24, le 10 juin 2021

  • Surtout ne pas froisser les vendus et leurs alliés. Continuez à censurer tout en revendiquant la liberté d’expression. ON A MAL À NOTRE PAYS.

    Sissi zayyat

    16 h 58, le 10 juin 2021

  • Ce qui est surtout scandaleux c’est que ce pays avec toute sa population soient pris en otage par des malfrats forts de leur protection des milices vendues qui attendent qu’on leur cède le pays et ses trésors pour avoir l’amabilité de le débloquer. Depuis le début il fallait agir et sanctionner tous les responsables politiques qui ont mené le pays à la ruine et leur demander des comptes au lieu de les laisser continuer leur cinéma pendant que la population manque de tout et que le pays est menacé de disparaître à cause de leur incompétence et de leur collaboration avec les vendus. Comment peut on continuer de relayer les discours des fossoyeurs concernant le sort du pays comme si cela coulait de source et qu’ils avaient le droit de détruire un pays avec son peuple sans qu’aucune sanction ne soit prononcée sur leur personne par les autorités concernées. Comment est il possible d’en arriver là ?

    Sissi zayyat

    16 h 56, le 10 juin 2021

  • Si il y a eu une personne non officiel bien sûr mais qui lui a bien répondu mais comme l’OLJ a changer de direction et cette personne c’est Antoine zahra … qui lui a dit mais si on est dans la M*** c’est bien à cause des agissements du hezb

    Bery tus

    14 h 39, le 10 juin 2021

  • Un dicton libanais s'applique bien à cette déclaration de hassan: darabni wou' baka, sara'ni wou chtaka!!!! Bien sûr le toit en acier doit être trop épais tant qu'il n'entend pas et ne réagit pas au hezb...

    Wlek Sanferlou

    13 h 45, le 10 juin 2021

  • Ce qui est scandaleux, c'est qu'il n' y ait pas de gouvernement. Ce qui est scandaleux c'est que les libanais survivent avec les dons de l'étranger. Évidemment, pas les milliardaires.

    NASSER Jamil

    12 h 46, le 10 juin 2021

  • JE NE VAIS PAS COMMENTER CAR LA OU SONT NICHES LES COMMENTAIRES DANS LES ARTICLES PERSONNE NE LES LIS AUTRE QUE L,AUTEUR.

    LA LIBRE EXPRESSION DEFIE LA CENSURE

    12 h 41, le 10 juin 2021

  • Il ne faut pas l'écouter, encore moins lui répondre, c'est trop d'honneur à lui faire.

    Je partage mon avis

    12 h 35, le 10 juin 2021

  • Ce qui est scandaleux, Mr. Hélou, c'est que vous croyez encore que le Hezbollah la joue Mr. Propre et qu'il ne s'en prend pas aux institutions de l’état alors que depuis sa conception toute ses actions prouvent du contraire. Ce qui est scandaleux c'est que vous cherchez toujours a ignorer que c'est en raison de ses trafiques douteux qu'il soutirait, et le fait encore, des centaines de millions de revenu a l’état par ses méfaits et méthodes mafieuses. Ce qui est scandaleux est le fait que vous lui cherchez des excuses pour le ménager alors que ces gens la n'en ont cure du pays que vous aviez autrefois défendu, du moins je voudrais le croire.

    Pierre Hadjigeorgiou

    11 h 50, le 10 juin 2021

  • Ça fait un moment que l’état libanais est aux abonnés absents et que le Hezbollah a la main mise sur tout ce qui se passe. L’état ne fait rien, absolument rien et les politiciens s’écharpent entre eux sans aucune pensée à ceux qui souffrent. Nassrallah profite de cette aubaine, mais comment ça va se passer? L’inconnu concerne Israël. Va-t-il laisser les navires iraniens aider le Hezbollah ? Car au fond il s’agit bien d’aider le Hezbollah et non le peuple libanais qui est en grande partie hostile à l’Iran.

    mokpo

    11 h 44, le 10 juin 2021

  • Ce sont tous ses laquais! Qui pensez-vous aurait le courage de répondre???

    Georges MELKI

    11 h 04, le 10 juin 2021

  • Le LIBAN etant une province iranienne pour son malheur,cela fait longtemps que les mollahs auraient du approvisionner les stations services et gratuitement...!

    HABIBI FRANCAIS

    08 h 43, le 10 juin 2021

  • Non, on ne peut qu'appuyer et applaudir ce que propose Nasrallah, même si on est du camp adverse. De quel état libanais fait on allusion ? Celui régit par Bassil, qui a opté pour la destruction totale de tout ? Au moins, voici quelqu'un qui entend les gémissements des affamés, et qui perçoit la souffrance des gens, sans distinction. Sauf, qu'il est temps qu'il se débarrasse définitivement de cette fausse alliance avec le vieux de Baabda ligoté par un sadique déterminé.

    Esber

    04 h 52, le 10 juin 2021

Retour en haut