Rechercher
Rechercher

Société - Médicaments

Hamad Hassan : La marchandise conservée dans les entrepôts couvre 70 % des besoins du marché

Le dossier des médicaments et des équipements médicaux était hier au centre d’une réunion urgente tenue sous la présidence du ministre sortant de la Santé Hamad Hassan, qui a déclaré que son ministère est prêt à « se rendre dans les entrepôts pour libérer les médicaments » qui y sont conservés. Selon le ministre, la marchandise gardée dans ces entrepôts couvre 70 % des besoins du marché en termes de médicaments et d’équipements médicaux. Toutefois, elle ne peut être mise sur le marché tant que la Banque du Liban ne donne pas son accord préalable pour accepter le dossier en vue de les subventionner, tel que stipulé dans la décision publiée le 7 mai. Selon cette décision, les importateurs doivent obtenir un accord préalable de subvention de la BDL avant de commander la marchandise. Or la marchandise présente actuellement dans les entrepôts des importateurs a été commandée avant le 7 mai, mais le dossier a tardé à parvenir à la BDL qui du coup a estimé qu’elle est sujette à cette décision, selon une source proche du dossier.

Lire aussi

Des patients qui risquent leur vie, faute de matériel dans les laboratoires...

M. Hassan a insisté sur la nécessité que « les subventions englobent la marchandise qui se trouve dans ces entrepôts, après que le ministère a vérifié les factures soumises à la BDL ». Il a précisé, lors d’une conférence de presse, que celles-ci s’élèvent à 39 millions de dollars pour les équipements médicaux et à 153 millions de dollars pour les médicaments.

Soulignant l’importance de collaborer avec la BDL autour d’un plafond qui assurerait les priorités du secteur de la santé, le ministre a expliqué que « la stratégie mise en place par son ministère pour rationaliser les subventions est prête depuis six mois, mais attend d’être approuvée ».

Pour mémoire

Les pénuries affectent désormais les services de base dans les hôpitaux, prévient le Dr Abiad

De son côté, le président de la commission parlementaire de la Santé, Assem Araji, a affirmé « être en pleine coordination avec le ministère de la Santé sur tous les plans, dont la pandémie et la crise des médicaments ». « Le problème est énorme, alors que des médicaments de maladies chroniques et oncologiques, ainsi que des réactifs nécessaires aux analyses de sang sont en pénurie », a-t-il regretté.

En début de soirée, Hamad Hassan a annoncé des restrictions sur l’importation des médications, et notamment la suspension de l’importation de ceux disposant de deux équivalents fabriqués localement. Il a également annoncé que la priorité sera donnée à « l’importation de génériques ».


Le dossier des médicaments et des équipements médicaux était hier au centre d’une réunion urgente tenue sous la présidence du ministre sortant de la Santé Hamad Hassan, qui a déclaré que son ministère est prêt à « se rendre dans les entrepôts pour libérer les médicaments » qui y sont conservés. Selon le ministre, la marchandise gardée dans ces entrepôts couvre...

commentaires (3)

Je m'arrête au titre : ca veut dire que 30% des malades peuvent mourir, tant pis pour eux ils avaient qu'à pas tomber malades... C'est pathétique.

Desperados

15 h 54, le 09 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Je m'arrête au titre : ca veut dire que 30% des malades peuvent mourir, tant pis pour eux ils avaient qu'à pas tomber malades... C'est pathétique.

    Desperados

    15 h 54, le 09 juin 2021

  • Selon le ministre, la marchandise gardée dans ces entrepôts couvre 70 % des besoins du marché en termes de médicaments et d’équipements médicaux. PARFAIT, gardez-la dans les entrepôts jusqu’à ce qu’elle pourrisse ou que Assad la réclame pour que HN la lui envoie en cadeau signe de son amitié et sa loyauté. Mais il s’entend parler celui là?

    Sissi zayyat

    13 h 03, le 09 juin 2021

  • Et alors? Concrètement ça veut dire quoi et vous faites quoi messieurs les génies? Ou bien c’est encore du bla bla pour vous faire valoir et nous montrez que vous méritez votre salaire. Quelle comédie plus tragique que comique.

    Liberté de Penser

    07 h 26, le 09 juin 2021

Retour en haut