Rechercher
Rechercher

Politique - Coopération

Aoun appelle à « restructurer les prêts non utilisés de la BM, selon des priorités urgentes »

Aoun appelle à « restructurer les prêts non utilisés de la BM, selon des priorités urgentes »

Le président Michel Aoun réuni avec les membres de la Banque mondiale à Baabda, hier. Photo ANI

Le chef de l’État, Michel Aoun, a appelé à « une restructuration des prêts octroyés par la Banque mondiale (BM) au Liban et encore non utilisés, et ce selon des priorités urgentes ». Le président a formulé cette demande hier lors d’un entretien avec le vice-directeur de la BM pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Farid Belhaj, au palais de Baabda. L’institution a notamment accordé au pays du Cèdre un prêt de 246 millions de dollars pour créer un filet de sécurité sociale pour les familles les plus pauvres.

Lors d’une réunion axée sur le rôle de la BM pour venir en aide au Liban dans la période actuelle, le chef de l’État a appelé à « restructurer les prêts qui n’ont pas encore été utilisés, et ce, selon des priorités urgentes », sans préciser toutefois quelles étaient ces priorités, alors que le Liban est en proie à une profonde crise économique et sociale. D’après la présidence libanaise, M. Belhaj aurait positivement accueilli cette demande. « La première tâche que le nouveau gouvernement, une fois formé, entreprendra sont les réformes, en tête desquelles (figure) l’audit juricomptable », a également affirmé M. Aoun.

Durant cette réunion, le chef de l’État a présenté à M. Belhaj les aspects de la crise dans laquelle est englué le Liban et ses répercussions sur son revenu national, sa balance des paiements et sa stabilité monétaire. Michel Aoun a affirmé que le rapport de la Banque mondiale intitulé « Le naufrage du Liban (top 3 des pires crises mondiales) » avait été transmis aux autorités compétentes. Cette étude dresse un constat sans appel : la crise libanaise « est probablement l’une des dix, voire l’une des trois pires crises que le monde a connues depuis le milieu du XIXe siècle ».

« La Banque mondiale restera aux côtés du Liban et s’engage à financer le prêt du filet de sécurité sociale avec la possibilité d’ajouter 300 millions de dollars afin de soutenir les branches marginalisées (de la société) », a de son côté fait savoir le vice-directeur de la BM, selon Baabda.

La délégation de la BM s’est également entretenue à Aïn el-Tiné avec le président du Parlement, Nabih Berry, et au Grand Sérail avec le Premier ministre sortant, Hassane Diab.

L’institution a déjà octroyé un prêt de 246 millions de dollars approuvé par le Parlement début mars qui devrait permettre de financer un hypothétique filet de sécurité sociale, notamment au bénéfice de près de 150 000 familles, qui recevront dans ce cadre des aides mensuelles en espèces. Toutefois, la BM a déploré le retard dans la mise en œuvre de ce prêt et regretté que Beyrouth n’ait pas commencé à vérifier les listes de candidats éligibles à l’aide, un processus qui doit prendre plusieurs mois.


Le chef de l’État, Michel Aoun, a appelé à « une restructuration des prêts octroyés par la Banque mondiale (BM) au Liban et encore non utilisés, et ce selon des priorités urgentes ». Le président a formulé cette demande hier lors d’un entretien avec le vice-directeur de la BM pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Farid Belhaj, au palais de Baabda. L’institution...

commentaires (1)

Ces aides n’ont pas été encore utilisées? J’ai des doutes là dessus ou pour être juste une partie l’a déjà été devinez par qui? Prenez votre temps surtout et attendez que les libanais soient bien mûrs pour accepter toutes vos propositions qui vous permettraient de rester au pouvoir et daigner avoir accès à leurs dus comme d’habitude. Ce chantage est digne d’un régime dictatorial vieux comme le monde et ils croient avoir inventé la poudre en l’appliquant minutieusement. Surtout le grand matou qui déborde de propositions autoritaires qui font toujours pschitt et prennent l’eau à la fin. Mais qu’importe il se sent important avec une fibre présidentielle en occupant son temps plus que mort entouré des gouvernants à son image.

Sissi zayyat

12 h 49, le 08 juin 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Ces aides n’ont pas été encore utilisées? J’ai des doutes là dessus ou pour être juste une partie l’a déjà été devinez par qui? Prenez votre temps surtout et attendez que les libanais soient bien mûrs pour accepter toutes vos propositions qui vous permettraient de rester au pouvoir et daigner avoir accès à leurs dus comme d’habitude. Ce chantage est digne d’un régime dictatorial vieux comme le monde et ils croient avoir inventé la poudre en l’appliquant minutieusement. Surtout le grand matou qui déborde de propositions autoritaires qui font toujours pschitt et prennent l’eau à la fin. Mais qu’importe il se sent important avec une fibre présidentielle en occupant son temps plus que mort entouré des gouvernants à son image.

    Sissi zayyat

    12 h 49, le 08 juin 2021

Retour en haut