Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - Iran

Présidentielle : le revenant Ahmadinejad se lance dans la course

L’ancien président Mahmoud Ahmadinejad, un de ses anciens ministres et d’autres personnalités politiques moins connues ont grossi hier la liste des personnes ayant déposé leur candidature à la présidentielle iranienne de juin. Acclamé par plusieurs dizaines de ses partisans, l’ex-président populiste et ultraconservateur s’est rendu dans la matinée au ministère de l’Intérieur, où ceux qui veulent concourir à l’élection peuvent introduire leur candidature depuis mardi jusqu’à samedi inclus. Avant de pouvoir se présenter aux suffrages des Iraniens, tous les candidats devront être validés par le Conseil des gardiens de la Constitution, organe non élu contrôlé par les conservateurs. La presse iranienne dans son ensemble estime que les chances de M. Ahmadinejad d’obtenir l’onction des gardiens sont presque nulles. L’ancien président, qui se présente comme l’« enfant » du peuple, a averti qu’il boycotterait purement et simplement le scrutin – dont le premier tour doit avoir lieu le 18 juin – « en cas de disqualification » de sa candidature. M. Ahmadinejad a été président de 2005 à 2013. En 2009, la contestation – sévèrement matée – de sa réélection sur fond d’accusations d’irrégularités et de fraudes massives avait ébranlé la République islamique.


L’ancien président Mahmoud Ahmadinejad, un de ses anciens ministres et d’autres personnalités politiques moins connues ont grossi hier la liste des personnes ayant déposé leur candidature à la présidentielle iranienne de juin. Acclamé par plusieurs dizaines de ses partisans, l’ex-président populiste et ultraconservateur s’est rendu dans la matinée au ministère de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut