Rechercher
Rechercher

Monde - Afghanistan

Au moins 50 morts dans des attentats près d’une école pour filles à Kaboul

Le bilan des attentats à la bombe perpétrés près d’une école pour filles dans un quartier de Kaboul, majoritairement peuplé par des chiites hazaras, s’élève à 50 morts, a annoncé hier le ministère de l’Intérieur afghan. Le porte-parole du ministère, Tareq Arian, a indiqué à la presse qu’une voiture piégée a explosé samedi devant l’école Sayyed al-chouhada et que deux autres bombes ont explosé au moment où les élèves paniquées se précipitaient dehors. Il a ajouté que plus d’une centaine de personnes ont été blessées et que la plupart des victimes sont des étudiantes. Les explosions se sont produites dans le quartier hazara de Dasht-e-Barchi, dans l’ouest de la capitale afghane. Le quartier de Dasht-e-Barchi est majoritairement peuplé par des chiites hazaras, souvent pris pour cible par les groupes islamistes sunnites. L’attentat n’a pas été revendiqué, mais le président afghan Ashraf Ghani a accusé les talibans d’en être les responsables. Les talibans ont nié être impliqués, déclarant ne pas avoir commis d’attentats à Kaboul depuis février 2020, date à laquelle ils avaient signé un accord avec les États-Unis ouvrant la voie aux pourparlers de paix et au retrait des dernières troupes américaines.



Le bilan des attentats à la bombe perpétrés près d’une école pour filles dans un quartier de Kaboul, majoritairement peuplé par des chiites hazaras, s’élève à 50 morts, a annoncé hier le ministère de l’Intérieur afghan. Le porte-parole du ministère, Tareq Arian, a indiqué à la presse qu’une voiture piégée a explosé samedi devant l’école Sayyed al-chouhada et que deux...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut