Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus

Trente-six décès et 1 608 nouveaux cas, Araji évoque des « indicateurs positifs »

Le taux de propagation par rapport au nombre de tests effectués au cours des 14 derniers jours est de 13,4 %, un chiffre en baisse depuis plusieurs semaines.

Trente-six décès et 1 608 nouveaux cas, Araji évoque des « indicateurs positifs »

Le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, suivant la campagne vaccination d’enseignants à Beyrouth. Anwar Amro/Photo d'archives AFP

Le Liban a enregistré 36 décès et 1 608 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, selon le rapport publié hier soir par le ministère de la Santé. Ce bilan quotidien porte à 513 006 le nombre cumulé des cas enregistrés depuis février 2020, parmi lesquels figurent 6 995 décès et 432 548 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, on dénombre 1 658 patients hospitalisés, dont 769 en soins intensifs. Le taux de propagation par rapport au nombre de tests effectués au cours des 14 derniers jours est de 13,4 %, un chiffre en baisse depuis plusieurs semaines.

Commentant la diminution des décès et contaminations de ces derniers jours, le président de la commission parlementaire de la Santé, le député Assem Araji, s’est réjoui de ces « indicateurs positifs ». « Les chiffres sont relativement rassurants. Les indicateurs sont positifs », a affirmé le parlementaire lors d’un entretien accordé à la radio Voix du Liban. Lundi soir, dans un tweet, M. Araji avait estimé que cette évolution était à mettre sur le compte « de la hausse des températures, d’un meilleur respect des mesures sanitaires et d’une meilleure perception de la gravité de la maladie, ainsi que de l’immunité qu’ont acquis un demi-million de personnes qui ont déjà contracté le virus et près de 250 000 qui ont été vaccinées ».

Accélération de la vaccination

« Parallèlement à l’accélération de la vaccination, nous contribuons à l’ouverture de l’économie », s’est-il réjoui. Lors de son entretien radiophonique, M. Araji a confirmé que « la cadence de la vaccination s’accélérera entre mai et juin, environ 900 000 vaccins devant arriver dans le pays à ce moment-là ». « Les initiatives individuelles permettent également de vacciner un grand nombre de personnes », a-t-il souligné, alors que le secteur privé prend une part de plus en plus grande dans la campagne de vaccination. Lundi, la ministre sortante du Travail, Lamia Yammine Doueihy, avait recommandé à toutes les entreprises, industries, aux commerces et aux organisations au Liban de faire vacciner leurs employés « à leurs propres frais ».

Toujours sur le plan des vaccins, le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a lancé la campagne de vaccination parmi les enseignants, employés et étudiants de l’UL à Fanar, en présence notamment du recteur de l’UL, Fouad Ayoub.

En outre, un représentant de la plateforme Impact, qui gère notamment les inscriptions à la campagne de vaccination, a confirmé à notre publication jumelle en anglais L’Orient Today que les journalistes, enseignants et personnes de 55-64 ans sans comorbidités étaient désormais éligibles pour se faire vacciner avec AstraZeneca et allaient être contactées pour prendre rendez-vous.


Le Liban a enregistré 36 décès et 1 608 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, selon le rapport publié hier soir par le ministère de la Santé. Ce bilan quotidien porte à 513 006 le nombre cumulé des cas enregistrés depuis février 2020, parmi lesquels figurent 6 995 décès et 432 548 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, on dénombre...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut