Rechercher
Rechercher

Politique - Gouvernement

Soutien du tandem chiite à l’initiative de Berry lors d’une réunion bilatérale

Soutien du tandem chiite à l’initiative de Berry lors d’une réunion bilatérale

Les participants à la réunion bilatérale Amal-Hezbollah, hier. Photo ANI

Lors d’une réunion bilatérale, le mouvement Amal et le Hezbollah ont insisté hier sur la formation « la plus rapide possible » d’un nouveau gouvernement, exprimant dans ce cadre leur soutien commun et sans équivoque à l’initiative lancée par le président du Parlement, Nabih Berry (et chef d’Amal). Des représentants des deux partis s’étaient réunis hier après-midi : côté Hezbollah, Hachem Safieddine, chef du conseil exécutif, et Wafic Safa, et côté Amal, Moustapha Fouani, chef du conseil exécutif du mouvement.

Le Liban, qui s’enfonce de plus en plus dans une crise politique aiguë, se trouve toujours sans gouvernement effectif depuis huit mois. La formation du cabinet de Saad Hariri bute sur des désaccords incessants entre la formation de ce dernier et le camp politique du président de la République, Michel Aoun. L’initiative de Nabih Berry, la énième présentée aux rivaux politiques en vue de débloquer la situation, repose sur une formule de 24 ministres, sans tiers de blocage pour quelque partie que ce soit. Les deux composantes du tandem chiite n’ont pas toujours été sur la même longueur d’onde au sujet du gouvernement : fin mars, Amal s’était opposé publiquement à son allié à ce sujet. Alors que le secrétaire général du Hezbollah avait préconisé la mise sur pied d’un cabinet « techno-politique », le parti de M. Berry avait peu après réitéré son appel à la formation d’un gouvernement composé exclusivement de technocrates. La manifestation d’unité entre les deux partis hier revêt donc une signification particulière, d’autant plus que c’est la première fois que le Hezbollah apporte si clairement son soutien à l’initiative Berry.

« Il faut que le nouveau gouvernement soit formé le plus rapidement possible », ont indiqué les représentants du tandem chiite lors de cette réunion, estimant que le futur cabinet devait se pencher sur « les problèmes et inquiétudes des citoyens ». Ils ont appelé à soutenir toutes les initiatives lancées pour mettre sur pied l’équipe gouvernementale, « notamment celle du président de la Chambre, Nabih Berry, qui constitue une sortie de crise possible qui satisfait toutes les composantes impliquées dans la formation du cabinet ».

Les participants à la réunion bilatérale ont convenu de poursuivre la « coopération totale » entre les deux partis et insisté sur l’importance pour l’État d’accomplir ses devoirs sociaux et économiques vis-à-vis des citoyens.


Lors d’une réunion bilatérale, le mouvement Amal et le Hezbollah ont insisté hier sur la formation « la plus rapide possible » d’un nouveau gouvernement, exprimant dans ce cadre leur soutien commun et sans équivoque à l’initiative lancée par le président du Parlement, Nabih Berry (et chef d’Amal). Des représentants des deux partis s’étaient réunis hier...

commentaires (2)

La belle affaire! Pourquoi revenir sur la proposition de. Eddy et non pas celle de Hariri qui est la formation d’un gouvernement de 18 ministres sans la participation des partis politiques? Ils disent être d’accord pour sauver au plus vite le pays alors où est le problème. Aoun de toute façon ne veut d’aucune solution alors pourquoi changer le deal initial? Non mais sans blague c’est Berry à qui est maintenant chargé de trancher pour qu’un gouvernement voit le jour avec la complicité de HB? Quelle mascarade ce pays et ces politichiens de M...

Sissi zayyat

19 h 04, le 13 avril 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • La belle affaire! Pourquoi revenir sur la proposition de. Eddy et non pas celle de Hariri qui est la formation d’un gouvernement de 18 ministres sans la participation des partis politiques? Ils disent être d’accord pour sauver au plus vite le pays alors où est le problème. Aoun de toute façon ne veut d’aucune solution alors pourquoi changer le deal initial? Non mais sans blague c’est Berry à qui est maintenant chargé de trancher pour qu’un gouvernement voit le jour avec la complicité de HB? Quelle mascarade ce pays et ces politichiens de M...

    Sissi zayyat

    19 h 04, le 13 avril 2021

  • Il est urgent d'aplanir toute divergence entre le 2 composants du groupe, pour éviter une éventuelle division, surtout que la crise est devenue sérieuse sur le plan d'approvisionnement général sans exception. Il reste que le parti rallié à Aoun, use de son autorité, pour l'empêcher de continuer ses errements tragiques pour la population, et dont il ne se soucie guère.

    Esber

    13 h 46, le 13 avril 2021

Retour en haut