Rechercher
Rechercher

Société - Covid-19 au Liban

Hassan : Aucun effet secondaire grave enregistré auprès des personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca

Trente-quatre décès au dernier jour du bouclage de Pâques.

Hassan : Aucun effet secondaire grave enregistré auprès des personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca

Le ministre sortant de la Santé Hamad Hassan au palais de Baabda. Photo d'archives ANI

Le ministre sortant libanais de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé que près de 87.000 personnes avaient reçu leurs deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech, nécessaires pour acquérir le taux d'immunité le plus élevé possible, et que sur les 6.000 personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca, aucune n'avait souffert d'effets secondaires nécessitant une hospitalisation. Le vaccin AstraZeneca/Oxford est scruté de près par les experts alors que de graves - mais rares - problèmes sanguins ont été observés chez certaines personnes l'ayant reçu dans plusieurs pays.

"Près de 87.000 personnes ont reçu leurs deux doses du vaccin Pfizer", a déclaré M. Hassan, dans une interview sur la chaîne  de télévision locale al-Jadeed. Il a par ailleurs indiqué que plus d'un million de personnes se sont inscrites jusque-là sur la plateforme du ministère pour se faire vacciner. "Toutes les personnes de plus de 70 ans inscrites sur la plateforme seront vaccinés d'ici fin avril", a-t-il encore précisé. La vaccination des 65-70 ans sera, elle, finalisée d'ici fin mai. Concernant les personnes de 55 à 64 ans qui recevront, elles, le vaccin AstraZeneca, les rendez-vous seront fixés cette semaine pour l'administration de la première dose, a-t-il assuré. 

Un article de L'Orient Today

Face aux ratés de la campagne publique, le Courant du Futur élabore son propre programme de vaccination

Il a annoncé que le ministère de la Santé recevrait mardi un don de 50.000 doses du vaccin Sinopharm, offerts par l'ambassade de Chine à Beyrouth, parmi lesquelles 10.000 seraient distribuées à l'armée libanaise, 20.000 à l'ordre de la presse, et les autres dans différents secteurs, en coopération avec les syndicats. Il a entre autres cité dans ce cadre les fonctionnaires de la Caisse nationale de sécurité sociale et les vétérinaires. 

Pfizer pour le secteur privé
Hamad Hassan a par ailleurs indiqué que si certains citoyens désiraient choisir le produit qui leur serait administré, cela pourrait retarder leur rendez-vous, soulignant toutefois que tous les vaccins proposés au Liban étaient "bons". "A ce jour, sur les 6.127 vaccinés avec le produit d'AstraZeneca, aucun effet secondaire nécessitant une hospitalisation n'a été enregistré". "D'ici le mois de juin, 750.000 doses du vaccin de Pfizer devraient être disponibles pour les syndicats et le secteur privé, au prix de 12 dollars la dose", a-t-il poursuivi. Il a dans ce cadre appelé les responsables politiques à "ne pas mener de négociations parallèles" concernant l'acquisition de vaccins. "Le ministère suit tous les développements avec les différents secteurs, sans clientélisme, sur base d'une logique nationale", a-t-il dit, alors que le courant du Futur et plusieurs députés ont acheté ou envisagé d'acheter des doses de vaccins afin de les distribuer. Pour le moment, seuls les vaccins russe Spoutnik V et chinois Sinopharm sont disponibles dans le secteur privé au Liban. 

Lire aussi

Vaccination : une nouvelle commission chargée de l’exécution de la campagne suscite la polémique

Samedi, le ministère de la Santé avait annoncé vouloir faciliter l'accès aux vaccins pour les personnes souffrant de certaines maladies. Il a appelé ces patients à d'abord s'enregistrer sur la plateforme électronique Covax et ensuite à appeler le 1214 ou envoyer leur dossiers médicaux (rapports et médicaments qui prouvent leur état de santé) aux adresses e-mail suivantes : [email protected] et [email protected]. Le ministère avait modifié depuis le 1er avril les modalités de vaccination ainsi que les catégories de personnes prioritaires. Désormais, le vaccin AstraZeneca/Oxford est administré aux personnes âgées entre 55 et 64 ans, aux fonctionnaires, aux personnes à besoins spécifiques, aux employés des centres de soins, des maisons de retraite, des prisons, ainsi qu’aux personnes âgées de 16 à 54 ans souffrant de maladies chroniques. Les employés du secteur de la santé, privé et public, les personnes âgées de plus de 65 ans et toutes celles âgées entre 55 et 64 ans et souffrant de comorbidités continueront à recevoir le vaccin Pfizer. 

"Six semaines après le début de la campagne de vaccination, les statistiques montrent une baisse de 19 % des contaminations et de 23 % des décès dans les catégories vaccinées", a en outre rapporté le ministre Hassan, soulignant que le pays était passé de la "9e à la 28e place" dans le classement mondial du taux de mortalité due au virus. "Cela montre l'importance de l'impact qu'ont eu la vaccination et le dernier confinement mis en place", a-t-il estimé.

Le bilan du jour
Le Liban, au dernier jour de son confinement pour le week-end de Pâques, a enregistré 34 décès et 1.001 contaminations au coronavirus au cours des dernières 24 heures, selon le bilan officiel publié lundi soir par le ministère de la Santé. Ces chiffres portent à 480.502 le nombre cumulé des cas enregistrés depuis février 2020, au nombre desquels figurent 6.643 décès et 386.768 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, 2.059 patients sont hospitalisés, dont 900 en soins intensifs. Le taux de propagation par rapport au nombre de tests effectués au cours des 14 derniers jours est de 16,9%, un chiffre qui reste élevé. Ce nombre relativement bas de nouvelles contaminations par rapport aux jours précédents s'explique par la fermeture de nombreux laboratoires pour effectuer des tests le dimanche, qui était de surcroît un jour férié. Le pays doit rouvrir demain mardi à 5h après un bouclage total de trois jours décrété pour éviter un nouveau pic de contaminations pendant la fête de Pâques pour les communautés catholiques. Les dispositions de ce confinement sont similaires à celle du bouclage total qui avait été mis en œuvre en janvier, après une hausse des contaminations consécutive aux fêtes de fin d'année. Il est notamment interdit de circuler sur l'ensemble du territoire, sauf dans des cas bien précis.


Le ministre sortant libanais de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé que près de 87.000 personnes avaient reçu leurs deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech, nécessaires pour acquérir le taux d'immunité le plus élevé possible, et que sur les 6.000 personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca, aucune n'avait souffert d'effets secondaires nécessitant une hospitalisation. Le vaccin...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut