Rechercher
Rechercher

Économie - Électricité

Le navire de carburant bloqué à Suez serait attendu ce week-end

Le navire de carburant bloqué à Suez serait attendu ce week-end

La centrale de Zouk, au Kesrouan. Photo P.H.B.

Le navire-citerne transportant du gas-oil destiné à une partie des centrales d’Électricité du Liban (EDL) et qui était bloqué au niveau du canal de Suez à cause de l’incident du porte-conteneurs Ever Green a passé le canal de Suez et devrait arriver au Liban ce week-end, selon une source proche du fournisseur d’électricité.

Le déchargement de ce navire pourrait être accéléré en raison du retard accumulé et de la nécessité de redémarrer en urgence certaines unités de production à court de carburant, en raison de plusieurs facteurs également liés à la crise financière que traverse le Liban et qui affectent sa capacité à s’approvisionner régulièrement. L’arrivée de ce navire devrait ainsi permettre à EDL de stabiliser, voire d’améliorer légèrement la production de courant, et de réduire ainsi le rationnement que subissent ses abonnés depuis au moins deux semaines.

Lire aussi

Malgré le vote des avances du Trésor, les problèmes d’EDL persistent

La source a de plus écarté les « risques de black-out total à court terme » en indiquant que la production de courant n’avait que légèrement baissé depuis l’arrêt hier matin de la centrale de Deir Ammar au nord du pays, elle aussi à court de gas-oil. « EDL a réactivé certaines unités de production sur le site de Jiyé (Chouf) pour compenser. Les capacités qui fonctionnent totalisent actuellement 910 mégawatts contre 955 avant la mise hors service de Deir Ammar », a-t-elle précisé. Elle n’a cependant pas fourni d’informations concernant le sort du carburant livré il y a environ deux semaines par un autre navire-citerne, le Histria Perla, et qui ne serait pas conforme aux spécifications fixées par l’entreprise allemande Siemens pour le compte d’EDL.

Lire aussi

Arrêt total de la centrale de Zahrani

Contactée, la direction de l’office n’a pas répondu à nos sollicitations. Le Parlement a débloqué lundi dernier l’équivalent en livres de 200 millions de dollars au taux officiel pour financer les importations de carburant d’EDL pendant deux mois. La réforme du secteur de l’électricité fait partie des principaux chantiers que le Liban doit lancer pour redresser son économie et améliorer la qualité de vie de ses citoyens.


Le navire-citerne transportant du gas-oil destiné à une partie des centrales d’Électricité du Liban (EDL) et qui était bloqué au niveau du canal de Suez à cause de l’incident du porte-conteneurs Ever Green a passé le canal de Suez et devrait arriver au Liban ce week-end, selon une source proche du fournisseur d’électricité.
Le déchargement de ce navire pourrait être...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut