Rechercher
Rechercher

Politique - Dans la presse

Aoun : Hariri sape toutes les règles dans la formation du gouvernement

"Message bien reçu", twitte laconiquement Saad Hariri.

Aoun : Hariri sape toutes les règles dans la formation du gouvernement

Le chef d'État Michel Aoun. Photo d'archives AFP

Le président libanais Michel Aoun a lancé une nouvelle charge contre le Premier ministre désigné, Saad Hariri, dans une interview accordée au quotidien local al-Joumhouria, l'accusant de "saper toutes les règles dans la formation du gouvernement" et de chercher à "l'embarrasser". Mais "je ne me soumettrai pas", a prévenu le chef de l'État dans cet entretien publié lundi.

Le Liban est sans gouvernement depuis près de huit mois, suite à la démission du cabinet de Hassane Diab dans la foulée des explosions au port de Beyrouth, en août dernier. M. Hariri et M. Aoun, empêtrés dans des rivalités personnelles et un bras de fer politique sur la distribution des portefeuilles, ne parviennent pas à s'entendre sur la répartition et la nomination des ministres alors qu'un nouvel exécutif est crucial pour réformer le pays en crise.

Saad Hariri a aussitôt réagi, dans un tweet concis, à cet entretien. "Message bien reçu. Il n'est pas nécessaire d'y répondre. Que Dieu ait pitié des Libanais", a-t-il écrit, sans mentionner explicitement l'interview.

Lire aussi

La formule d’un cabinet de 24 testée cette semaine

"Hariri était endormi puis il s'est réveillé et a présenté une mouture gouvernementale qui sape les règles que nous avions l'habitude d'observer pour former les cabinets. Il faut simplement qu'il respecte les règles. Il n'a pas le droit de profiter de mon empressement à former un gouvernement pour m'imposer un cabinet qui ne convient pas au pays", a estimé Michel Aoun. "Hariri essaie de m'embarrasser pour me faire sortir des règles habituelles mais je ne me soumettrai pas", a-t-il lancé. Il a par ailleurs réitéré qu'il ne "veut pas du tiers de blocage", contrairement à ce qu'affirme le Premier ministre désigné. "Je peux intervenir (dans les décisions, ndlr) depuis ma fonction, je n'ai pas besoin du tiers de blocage", a justifié M. Aoun.

Le nombre de ministres

Il est ensuite revenu sur la controverse persistante autour du nombre de ministres et a dénoncé l'"insistance de Hariri" à ce qu'il n'y ait que 18 portefeuilles, une insistance "suspecte", selon lui. "Pourquoi s'accroche-t-il à ce nombre magique ? Donnez-moi une seule bonne raison." Le président a proposé a contrario une équipe de 20, 22 ou 24 ministres, sans tiers de blocage, qui "respecte les équilibres", et affirmé être ouvert à toute initiative visant à l'augmentation du nombre de portefeuilles, qui permettrait également de "respecter les critères de compétence". Une initiative a vu le jour la semaine dernière, lancée par le président du Parlement Nabih Berry, pour la mise sur pied d'un cabinet de 24 ministres, qui devrait théoriquement contenter tous les protagonistes.

Lire aussi

Six calculs pour un gouvernement

"M. Hariri n'a pas respecté la distribution de portefeuilles selon les confessions", a encore accusé Michel Aoun. "Il existe des portefeuilles régaliens, de service ou ordinaires qui ont toujours été répartis en tenant compte des confessions et je lui ai donc suggéré de suivre cette méthodologie", a-t-il affirmé. "Je lui ai conseillé de remplir un tableau, sans toutefois l'obliger à le faire", a ajouté le président, en allusion au document qu'il avait envoyé à Saad Hariri avant leur réunion orageuse de lundi dernier. Le Premier ministre désigné avait mal pris la démarche présidentielle, affirmant qu'il n'était pas supposé "remplir uniquement" un tableau et que la répartition proposée par Baabda consacrait le tiers de blocage au camp aouniste.

"C'est moi qui décide"

M. Aoun a en outre reproché à M. Hariri sa volonté de nommer les ministres chrétiens et a défendu sa position au nom des "droits" de cette communauté. "Les principales forces chrétiennes ne participent pas aux négociations. Je porte la responsabilité d'assurer leur représentation correcte (...) pour remplir ce vide". "Hariri n'a pas le droit de choisir les noms des ministres chrétiens. Ils relèvent de la part du président de la République. C'est moi qui décide lesquels il faut choisir".

Lire aussi

Aoun-Hariri : la guerre des moutures bat son plein


Le chef de l'État a justifié son absence de concessions par le fait qu'"il ne peut pas céder à Hariri le sort de la patrie qui lui est confiée". "Les portes du palais de Baabda sont ouvertes au Premier ministre désigné, s'il décide de m'apporter une proposition réaliste, conformément aux exigences de la Constitution", a-t-il ajouté. Sans quoi, "il devra faire appel à sa conscience et se récuser". 

Questionné enfin au sujet des relations entre Saad Hariri et le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil, le président a regretté une "inimitié injustifiée qui est l'œuvre de M. Hariri". Il a également fait l'éloge de son gendre, tout en réfutant ses ambitions présidentielles. Samedi, le Courant patriotique libre et le courant du Futur se sont une fois de plus invectivés et accusés réciproquement de blocage à coups de communiqués.


Le président libanais Michel Aoun a lancé une nouvelle charge contre le Premier ministre désigné, Saad Hariri, dans une interview accordée au quotidien local al-Joumhouria, l'accusant de "saper toutes les règles dans la formation du gouvernement" et de chercher à "l'embarrasser". Mais "je ne me soumettrai pas", a prévenu le chef de l'État dans cet entretien publié lundi. Le Liban...

commentaires (24)

ceci dit, il n'est plus un secret pour personne que c'est bien la mauvaise foi qui règne parmi les crasseux au pouvoir

gaby sioufi

17 h 40, le 30 mars 2021

Tous les commentaires

Commentaires (24)

  • ceci dit, il n'est plus un secret pour personne que c'est bien la mauvaise foi qui règne parmi les crasseux au pouvoir

    gaby sioufi

    17 h 40, le 30 mars 2021

  • ....""Je peux intervenir (dans les décisions, ndlr) depuis ma fonction, je n'ai pas besoin du tiers de blocage", a justifié M. Aoun..." TRES VRAI IL NE MENT PAS. MAIS C'EST QUE C'EST PTI GENDRE QUI LE VEUT !

    gaby sioufi

    17 h 37, le 30 mars 2021

  • "Règles confessionnelles" tout est dit. Vive la laîcité que de similaires forces obscures s'efforcent de déstabiliser ailleurs. Mais, ils ne réussiront car ce pays phare, qu'ils ont dans le viseur est devenu graduallement, majoritairement et profondément laïque. Un très sage cheminement que bien d'autres devront suivre pour que le monde vive enfin en paix : "instruit" et non pas "endoctrinné".

    Lillie Beth

    11 h 04, le 30 mars 2021

  • L,INIMITIE, LA JALOUSIE, L,INCOMPETENCE, LE SENTIMENT D,INFERIORITE SE TRANSFORMENT EN HAINE, LA HAINE EN OBSESSION ET L,OBSESSION EN CAUCHEMARS ET DIVAGATIONS. L,ENTETEMENT EN RESULTE ET LES EXCUSES ET FAUSSES ACCUSATIONS POUR LE JUSTIFIER ET SE JUSTIFIER SONT VAINES. PERSONNE NE GOBE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 48, le 29 mars 2021

  • Vous êtes la crème de l'honnêteté et de la justice du respect du droit et de la constitution .... c'est pour cette raison que vous avez empêché le Liban d'avoir un président car à vos yeux il n'y avait que vous qui pouvait occuper ce poste et soit disant sauver le Liban, vous avez agit en piétinant la constitution et les règles ... vous vous étiez déclaré le prodige incontournable... nous connaissons la suite de l'histoire et vous avez laminé ce pays avec votre gendre et vous cherchez tout simplement à le faire disparaître. Les autres ne valent pas mieux que vous, mais vous ne manquez pas de culot avec vos déclarations.

    Zeidan

    20 h 48, le 29 mars 2021

  • LE PEUPLE, LES CITOYENS RESIDENTS SE SOULEVENT ET MANIFESTENT LEUR COLERE DANS LES RUES DU PAYS AVEC DES PANCARTES ET DES SLOGANS POUR RECLAMERLE DEPART DE AOUN ET DU GENDRE ET DES MAFIEUX, LEURS ECONOMIES VOLEES ET DU PAIN POUR MANGER. - LES INTERNAUTES EN MAJORITE DES EMIGRES N,ONT QUE LEURS PLUMES ET LEURS LIBRES EXPRESSIONS, VICTIMES COMME LES RESIDENTS AYANT PERDU LEURS ECONOMIES AU LIBAN ET APPAUVRIS DANS LEURS PAYS D,ACCUEIL, POUR MANIFESTER. JE PRIE RESPECTUEUSEMENT L,OLJ DE NE POINT CENSURER LEURS COMMENTAIRES A MOINS QU,ILS DEROGENT AUX REGLES OU QU,ILS INSULTENT, CHOSE QUE JE NE VOIS PAS DANS LE FORUM. - GRAND MERCI A L,OLJ.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 45, le 29 mars 2021

  • Aoun ne nous a toujours pas dit en quoi la liste présentée par Hariri viole la Constitution. Quant aux usages, justement, on ne veut pas d'un gouvernement formé comme les précédents, c-à-d selon la formule du partage du gâteau. Enfin, on aimerait qu'il nous cite l'article de la Constitution mentionnant "la part du président " dans le gouvernement.

    Yves Prevost

    19 h 04, le 29 mars 2021

  • VEUILLEZ EXCUSER LES MAINTES FAUTES D,ORTHOGRAPHE ET DE GRAMMAIRE CAR ECRIRE DIRECTEMENT SUR LE CLAVIER ET VITE TOUT EN TRAVAILLANT EN EST LA CAUSE. LE LECTEUR LES CORRIGE EN LISANT. MERCI.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 56, le 29 mars 2021

  • Encore une fois, 18, 22 ou 24, cela n'aura aucune consequence puisque les voyous qui nous ont gouvernes jusqu'apresent seront la aussi. Donc, ca suffit ce cinema. Intervention de l'ONU sous chapitre 7 pour nettoyer le pays.

    IMB a SPO

    18 h 38, le 29 mars 2021

  • Celui qui est conscient du mal qu’il génère est un criminel et celui qui en est inconscient en est bien plus ! S’il faut rajouter des prédateurs et des pervers qui sont très nombreux,je ne vois pas comment on peut s’en sortir puisque nous n’avons même pas de trottoirs pour en changer à notre guise ou pour notre survie. Le seul moyen naturel serait que la mort les emporte très loin sans reconversion. Notre plus jeune population saura refonder un pays digne de nos sincères aspirations .

    Wow

    18 h 29, le 29 mars 2021

  • PEUPLE LIBANAIS, APRES CES PROPOS DE DIVAGATION, DE HAINE ET DE PARTAGE DES GATEAUX COMME SI RIEN N,ETAIT ARRIVE AU PAYS... CITOYENS LIBANAIS, SOULEVEZ-VOUS COMME UN TSUNAMI GIGANTESQUE ET DEBARRASSEZ-VOUS DES MERCENAIRES ET DE LEURS PARAVENTS. FAITES RENAITRE PHENIX DE SES CENDRES. JETEZ-Y LA MAFIEUX BIEN CONNUS QUI TIENNENT LE PAYS EN OTAGE POUR L,INTERETV DE L,IRAN.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 19, le 29 mars 2021

  • Sans mandat le pays ne marchera jamais car nos responsables ne pourront jamais gouverner librement .

    Antoine Sabbagha

    18 h 11, le 29 mars 2021

  • SI SAAD HARIRI DISAIT CES ACCUSATIONS SUR AOUN ON LES COMPRENDRAIENT CAR ELLES SONT CREDIBLES. MAIS QUE AOUN L,HOMME AU TIERS DE BLOCAGE ET AU REFUS D,UN GOUVERNEMENT DE 18 MINISTRES INDEPENDANTS COMME CONVENU AVEC LE PRESIDENT MACRON LES DISENT... SI C,ETAIT POUR SE DECRIRE ALORS ON LE COMPRENDRAIT. DIGEREZ BIEN CE QUE L,AMBASSADRICE SHEA VOUS A DIT ET COMPRENEZ-LES. AVEC VOTRE GENDRE VOUS ETES AU PIED DU MUR. QUE VOUS NE RECULIEZ PAS ET LAISSERAIT LE PAYS BRULER AUSSI ON LE SAIT... NERON EN FIT AUTANT EN JOUANT DE LA LYRE. IL NE VOUS MANQUE QUE LA LYRE. - JE SUIS CHRETIEN, J,AURAIS PREFERE AVOIR SAAD HARIRI POUR PRESIDENT. LES CHRETIENS ET TOUS LES LIBANAIS VEULENT QUE VOUS DEGAGEZ AVEC VOTRE GENDRE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 59, le 29 mars 2021

  • Est ce que les 2,5 années durant lesquelles le prez actuel a saboté les élections présidentielles avec le support de l'iran, suivaient les règles? Le pays meurt! On avait vraiment besoin d'un président fort et de sa cour pour massacrer notre patrie!

    Wlek Sanferlou

    17 h 47, le 29 mars 2021

  • La Suisse est gérée par un gouvernement de 7 personnes depuis 1845. De temps en temps des voix se lèvent pour augmenter leur nombre à 9 et chaque fois la question bute sur le budget, puisque 2 ministres de plus coûtent chers ! Donc il y a une différence importante entre un Gvt de 18 et un de 24 !

    MGMTR

    17 h 39, le 29 mars 2021

  • Il croit qu'il représente la majorité des chrétiens pour se permettre de nommer lui même les ministres chrétiens. Tout ce qu'il veut c'est de nommer des ministres pour que lui et son gendre les contrôlent. Et on connait la raison. Ils ont fait quoi de bon les ministres qu'ils ont nommé depuis ces dernières années, à part enfoncer de plus en plus le pays dans l'abime. Il parle de règles à respecter mais le peuple s'en fou de ces règles et du partage des ministres entre communauté. Le peuple veut qu'on le sorte de sa misère et de ses problèmes quotidiens et il demande de trouver des gens capables et honnêtes pour sauver le pays. On s'en fou de la religion du ministre. On veut un ministre qui travaille pour l'intérêt du pays et non pour l'intérêt des partis confessionnels politiques. De toute façon, il n' y a plus d'argent pour se les partager. C'est le pays qu'il faut sauver, renflouer et non les partis ou les hommes politiques.

    carlos achkar

    17 h 19, le 29 mars 2021

  • C’est vraiment triste pour le Liban mais nous méritons collectivement ce qui nous arrive car ses gens sont arrivés au pouvoir démocratiquement.

    Farhat Raymond

    16 h 46, le 29 mars 2021

  • Il faut être vraiment insensé pour ne pas voir la souffrance des gens. Il insiste sur des choses sans signification pour le peuple meurtri, et détourne ses yeux du cauchemar qu'on vit. Il est le père de tous ? Qui ose dire encore ?

    Esber

    16 h 17, le 29 mars 2021

  • LE PAYS EST COMME UN BALLON DE FOOT ENTRE LES PIEDS DE AOUN, HARIRI, BERRY, BASSIL JOUMBLATT, NASRALLAH ET UN PEU GEAGEA ET FRANGIEH. ILS FRAPPENT CE BALLON DE TOUS LES CÔTÉS.

    Gebran Eid

    15 h 57, le 29 mars 2021

  • Hariri qui s'obstine a vouloir nommer les chrétiens. Hariri n'a pas encore compris que l'ère de la tutelle syrienne est terminé, il ne fait plus ce qu'il veut, qu'il laisse Aoun désigner les chrétiens et on aura un gouvernement. De toute façon avec Hariri au pouvoir on est cuit, il a largement prouver son incompétence au cours de ses précédents mandats.

    camel

    15 h 39, le 29 mars 2021

  • Pour la majorité des Chrétiens le Premier Ministre Harriri nous représente bien mieux que toi ou Emile Lahoud par exemple.

    Liban Libre

    15 h 31, le 29 mars 2021

  • Tu te trompes l’ami au moins 80% des Chrétiens inclus les indépendants, les laïcs , les non affiliés, les FL, les Kateb, les Marada, les Roukoziens, tous les Aounistes historiques ne font confiance ni à toi et surtout à ton gendre pour les représenter et tous ces gens ainsi que le Patriarche Maronite, et le Métropolitain Orthodoxe de la capitale, tous à l’exception des Marada ou du PPS considèrent la Syrie et l’Iran comme ennemis et l’Europe et l’occident comme des pays d’émigration donc des amis, ils considèrent aussi les pays du Golfe et l’Égypte comme débouchés professionnels pour de nombreux Libanais donc ils voudraient aussi rester dans leurs bonnes grâce. Tu n’es pas convaincu je te défi de faire voter tous les Libanais chrétiens entre ta vois destructrice et celle de presque tout les autres et je considère que si ta voie obtient seulement 20% des voix chrétiennes résidantes et émigrantes alors tu auras gagné.

    Liban Libre

    15 h 30, le 29 mars 2021

  • Quel ton ! Qui a le droit de nommer des ministres chrétiens ou pas ? quel est ce vieillard qui enfonce son pays de cette façon ? Les gens sont affamés de nourriture, de liberté d’expression et d’entreprendre (change flottant épousant la valeur de l’économie réelle du pays et non fixé arbitrairement) ont besoin de vraie réforme depuis au moins 15 ans. Statut personnel, confessionnalisme, constitution réaliste et non pas celle dictée par l’étranger, système électoral valable. La 5G, la digitalisation des structures de l’état, la fibre optique à un prix raisonnable, un système de routes, d’électricité et d’eau, moderne et efficace et un système de recyclage des déchets digne de ce nom. Nous sommes devenus un pays du quart monde alors que nous étions un pays en voie de développent et presque à la pointe du progrès au début des années 70, il y a 50 ans, triste à mourir. En Suisse, le conseil fédéral est composé de 7 membres, oui sept, et d’un chancelier. Les sept conseillers fédéraux sont élus par les députés et sénateurs tous les 4 ans et peuvent être réélus. Ce sont eux qui dirigent le pays, ils sont moins payés que les ministres, président ou directeur de banque centrale au Liban. Pourquoi cette pléthore de ministres au Liban ?! Cherchez l’erreur !

    TrucMuche

    13 h 44, le 29 mars 2021

  • A Byzance aussi, on se disputait sur le sexe des anges alors que l'empire s'effondrait et que l'ennemi assiegeait la ville. Si d'aucuns croient pouvoir etre absous de leurs responsabilites en invoquant de pretendues regles confessionnelles, ils se trompent. Le sang des Libanais victimes de leur indifference et de leuur incompetence leur retombera sur la tete. Kellon ya3ne kellon

    Michel Trad

    13 h 40, le 29 mars 2021

Retour en haut