Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Devant Shea, Boukhari plaide pour un gouvernement « capable de réaliser les aspirations des Libanais »

Le CPL réitère son appel à élargir la représentation des druzes et des catholiques au sein de la future équipe.

Devant Shea, Boukhari plaide pour un gouvernement  « capable de réaliser les aspirations des Libanais »

Dorothy Shea s’entretenant avec Walid Boukhari, hier. Photo ANI

L’ambassadrice des États-Unis Dorothy Shea s’est entretenue hier à Yarzé avec son homologue saoudien, Walid Boukhari. La discussion a porté sur les développements sur les scènes internationale et régionale, rapporte l’Agence nationale d’information (ANI, officielle)

M. Boukhari a souligné que l’Arabie saoudite est « engagée au maintien de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale du Liban, insistant sur la nécessité de former un gouvernement capable de réaliser les aspirations du peuple libanais ».

Sauf que sur le plan local, rien ne prête à croire que le cabinet pourra voir le jour prochainement, le blocage restant entier. Dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion hebdomadaire hier, le groupe parlementaire aouniste (dont le Courant patriotique libre est la principale composante) est revenu à la charge, appelant à la formation d’un gouvernement « conformément aux règles constitutionnelles et au pacte national ».

Deux jours après une conférence de presse incendiaire du chef du CPL, Gebran Bassil, le groupe s’est dit « étonné » de constater que « les personnes concernées par la formation du gouvernement n’ont fait aucune réaction positive à même de paver la voie à un dialogue autour de l’initiative de M. Bassil, respectant le partenariat, et axée sur la formation d’un cabinet qui n’inclurait pas le CPL, en contrepartie du lancement des réformes.

Les députés aounistes ont en outre réitéré leur « refus de l’injustice à l’encontre de la communauté druze », consistant à limiter sa représentation (au sein d’un cabinet de 18) à un seul ministre et estimant qu’il s’agirait là d’une « atteinte au droit de cette communauté de participer au pouvoir exécutif ». Ils ont également appuyé le plaidoyer des grecs-catholiques pour une représentation au sein de l’équipe ministérielle qui irait au-delà d’un seul ministre. Une façon pour les aounistes de plaider en faveur d’un cabinet élargi de 20 ministres (au moins) pour briser le monopole joumblattiste de la représentation druze, sachant qu’en contrepartie du druze incorporé, il faudrait ajouter un grec-catholique. Le CPL et ses alliés pourraient alors obtenir le tiers de blocage.


L’ambassadrice des États-Unis Dorothy Shea s’est entretenue hier à Yarzé avec son homologue saoudien, Walid Boukhari. La discussion a porté sur les développements sur les scènes internationale et régionale, rapporte l’Agence nationale d’information (ANI, officielle)M. Boukhari a souligné que l’Arabie saoudite est « engagée au maintien de la souveraineté, de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut