Rechercher
Rechercher

Société

Un militant brièvement enlevé par des inconnus dans la banlieue sud

Alors qu’il prenait part, dimanche soir, à une manifestation antipouvoir devant l’église de Mar Mikhaël dans la banlieue sud de Beyrouth, le militant Samer Chamas a été brièvement enlevé par des inconnus, avant d’être relâché quelques heures plus tard.

« Un groupe d’hommes a profité du fait que je m’étais éloigné des manifestants à un moment pour m’embarquer dans une voiture. Je ne sais pas où ils m’ont emmené, mais il y avait dans le local où je me suis retrouvé une photo du président de la République », raconte M. Chamas à L’Orient-Le Jour. « Je leur ai demandé qui ils étaient à plusieurs reprises, mais ils n’ont pas répondu. Je ne sais toujours pas s’il s’agissait de membres d’un des services sécuritaires de l’État habillés en civil ou s’il s’agissait d’éléments affiliés à un parti qui essayaient de se faire passer pour des membres d’un service sécuritaire », ajoute le militant. Samer Chamas dit avoir passé deux heures avec ces personnes, qui lui ont fait subir un interrogatoire avant de le relâcher.



Alors qu’il prenait part, dimanche soir, à une manifestation antipouvoir devant l’église de Mar Mikhaël dans la banlieue sud de Beyrouth, le militant Samer Chamas a été brièvement enlevé par des inconnus, avant d’être relâché quelques heures plus tard. « Un groupe d’hommes a profité du fait que je m’étais éloigné des manifestants à un moment pour m’embarquer dans...

commentaires (3)

Le Pouvoir Profond des pseudo-déshérités de la dahiyé dans toute sa splendeur.

Citoyen libanais

23 h 42, le 23 février 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Le Pouvoir Profond des pseudo-déshérités de la dahiyé dans toute sa splendeur.

    Citoyen libanais

    23 h 42, le 23 février 2021

  • Heureusement qu'ils ne l'ont pas tue.....

    Eleni Caridopoulou

    18 h 28, le 23 février 2021

  • L’intimidation n’est qu’à ses débuts et il faut trouver au plus vite un moyen de la contrer car ces individus se croient forts parce que armes et intouchables.

    Sissi zayyat

    13 h 02, le 23 février 2021

Retour en haut