Rechercher
Rechercher

Monde - GÉORGIE

Le Premier ministre démissionne après l’ordre d’arrêter un opposant

L’opposition en Géorgie a appelé hier à des élections législatives anticipées après la démission du Premier ministre Guiorgui Gakharia, qui quitte le pouvoir en pleine crise politique pour protester contre une tentative d’arrêter un opposant de premier plan. Le départ du chef de gouvernement de 45 ans est le dernier rebondissement en date dans la crise qui secoue ce pays du Caucase depuis les législatives d’octobre, entachées de fraudes selon l’opposition qui boycotte, depuis, le Parlement. « J’ai pris la décision de quitter mes fonctions », a déclaré M. Gakharia, un départ surprise motivé par la décision la veille d’un tribunal géorgien d’ordonner le placement en détention provisoire de Nika Melia, dirigeant du Mouvement national unifié (MNU), parti de l’ex-président en exil Mikheïl Saakachvili. « Il est inadmissible d’appliquer une décision judiciaire (...) si cela présente un risque pour la santé et la vie de nos concitoyens et crée la possibilité d’une escalade politique dans le pays », a-t-il dit. Nika Melia est accusé d’avoir organisé des « violences de masse » lors des manifestations d’envergure qui ont secoué pendant près d’une semaine le pays en 2019 et encourt neuf ans de prison. Il dénonce des « répressions visant l’opposition ». Ses partisans avaient averti qu’ils opposeraient une résistance à la police si elle venait arrêter l’intéressé. Après une tentative d’arrestation avortée jeudi matin, le ministère de l’Intérieur a annoncé avoir « temporairement reporté » l’opération suite à la démission du Premier ministre.


L’opposition en Géorgie a appelé hier à des élections législatives anticipées après la démission du Premier ministre Guiorgui Gakharia, qui quitte le pouvoir en pleine crise politique pour protester contre une tentative d’arrêter un opposant de premier plan. Le départ du chef de gouvernement de 45 ans est le dernier rebondissement en date dans la crise qui secoue ce pays du Caucase...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut