Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Aoun, Berry et Diab seront inoculés en premier pour "encourager" à la vaccination, annonce Hassan

Dans le cadre de la plateforme Covax, un premier arrivage de vaccins d'AstraZeneca attendu fin février, annonce le ministre sortant de la Santé. 

Le ministre libanais sortant de la Santé, en février 2020. Photo d'archives AFP

Le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé samedi que le président de la République, Michel Aoun, le président de la Chambre, Nabih Berry, et le Premier ministre démissionnaire, Hassane Diab, seraient vaccinés en premier au Liban "pour encourager" les citoyens à le faire, alors que le premier arrivage de vaccins de Pfizer/BioNTech est prévu d'ici deux semaines. Dans un entretien télévisé, le ministre a par ailleurs évoqué des résultats jusqu'à présent "prometteurs" du bouclage renforcé en vigueur depuis la mi-janvier, préconisant un déconfinement progressif des différents secteurs. 

Ces dernières 24 heures, le Liban a enregistré 61 décès et 2.631 cas de coronavirus, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié dans la soirée. Ces chiffres portent le taux de contamination par rapport au nombre de tests effectués pour les deux dernières semaines à 21,8 %, un taux en baisse pour le deuxième jour consécutif après une hausse constante depuis les fêtes de fin d'année. Ils font grimper à 298.913 le nombre cumulé des contaminations depuis la détection du premier cas du virus dans le pays en février 2020, au nombre desquelles 3.031 décès et 178.472 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, 2.402 personnes sont hospitalisées dont 955 en soins intensifs.

Les indicateurs concernant l'impact du bouclage renforcé, en vigueur depuis le 14 janvier et jusqu'au 8 février, sont "prometteurs", a déclaré Hamad Hassan lors d'un entretien vendredi soir avec la chaîne al-Manar. "Le nombre de cas quotidiens a baissé ces deux dernières semaines et si nous continuons sur cette voie, le taux de contamination (par rapport au nombre de tests effectués) devrait baisser jusqu'à atteindre 17 %", s'est félicité le ministre. Le taux de contamination moyen pour les deux dernières semaines était hier de 22,4 %, en baisse de quatre points par rapport à la veille après une augmentation constante pendant plusieurs semaines. Il a toutefois espéré que les mouvements de contestation de la semaine écoulée, notamment à Tripoli, "n'auront pas un effet négatif".

Lire aussi

Zoom sur la stratégie nationale de vaccination

"Les mesures doivent continuer à être respectées pour ne pas que le pays arrive au bord du gouffre", a-t-il ajouté. Il a encore souligné que toute décision concernant une prolongation du confinement revenait au comité interministériel, préconisant toutefois que le déconfinement ne se fasse pas "d'un coup". "Le ministère est en train de préparer un plan de déconfinement sûr et progressif", a-t-il précisé. 

"Campagne d'information"
En ce qui concerne la vaccination, le ministre Hassan a indiqué que 129.000 personnes s'étaient inscrites, en l'espace de 36 heures, sur la plateforme lancée jeudi par le ministère.

Il a annoncé que "les trois présidents" seront vaccinés en premier "à l'instar de ce qui s'est fait dans d'autres pays, pour encourager" la population à suivre leur exemple. MM. Aoun et Berry ont tous les deux plus de 75 ans (respectivement 85 et 83 ans) et sont donc tous les deux dans la tranche d'âge majoritaire pour recevoir le vaccin, comme cela avait été annoncé en début de semaine, lors du lancement de la stratégie nationale de vaccination. Hassane Diab a, quant à lui, 61 ans. A la question du journaliste d'al-Manar qui demandait si cette vaccination des trois présidents n'était pas un "passe-droit", le ministre a souligné qu'il s'agissait d'un "symbole" étant donné le débat sur la vaccination.

Dans la soirée, le ministre a annoncé qu'un premier arrivage de vaccins AstraZeneca arriverait au Liban au cours de la dernière semaine de février, dans le cadre de la coopération avec la plateforme Covax de l'OMS, qui garantit l'accès aux vaccins aux pays qui s'y sont enregistrés. Le ministre n'a pas précisé combien de doses seraient envoyées, sur les 2,73 millions qui doivent parvenir via cette plateforme.

Lire aussi

« Me faire vacciner ? Non merci »

Se penchant également sur la question des vaccins, le directeur de l'hôpital gouvernemental Rafic Hariri de Beyrouth a appelé au lancement d'une campagne d'information, afin de répondre aux "inquiétudes" du public. Il a lancé cet appel après avoir constaté qu'au sein de l'établissement qu'il dirige, près de 50 % des soignants étaient indécis concernant la vaccination, ce qu'il a attribué à "un manque, voire l'absence, d'informations sur les vaccins". "Si le personnel médical a des inquiétudes à ce propos, le public en a certainement aussi. Si cela n'est pas résolu, cela risque de "freiner l'impulsion de la vaccination". 

Les autorités visent un taux d'immunité collective de 80 % d'ici un an et le vaccin sera gratuit et non-obligatoire. Les Libanais et les résidents étrangers pourront y avoir accès.


Le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé samedi que le président de la République, Michel Aoun, le président de la Chambre, Nabih Berry, et le Premier ministre démissionnaire, Hassane Diab, seraient vaccinés en premier au Liban "pour encourager" les citoyens à le faire, alors que le premier arrivage de vaccins de Pfizer/BioNTech est prévu d'ici deux semaines. Dans...

commentaires (14)

J'ai poste un commentaire hier sur cet article, est-ce qu'il a ete refusé?

Sabri

15 h 53, le 01 février 2021

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • J'ai poste un commentaire hier sur cet article, est-ce qu'il a ete refusé?

    Sabri

    15 h 53, le 01 février 2021

  • Pas besoin de vacciner le PM avant les personnes plus vulnérables dans un contexte aussi tendu... pour donner l'exemple de ce qu'ils savent déjà. Pas besoin de toute cette scène de théâtre et de médiatiser la vaccination d'un président ou du chef du parlement, pas dans notre pays,... pas dans ce contexte. Il aurait suffi de s'assurer que le ministre de la santé soit une personne compétente et capable de gérer la pandémie, et de montrer ne serait-ce qu'un peu de compassion envers le peuple qui meurt de tous les maux, le moindre étant la pandémie. Il aurait fallu...que n'aurait-il fallu?Et à ce moment le peuple aurait suivi l'exemple de ses dirigeants. Faites vous vacciner messieurs... sans hypocrisie. Et nous prions pour la santé des pauvres malheureux. Que dieu les protège.

    Tous Dehors

    23 h 56, le 31 janvier 2021

  • Donner l'exemple? Pour l'amour de Dieu. mais ils sont précisément l'exemple a ne pas suivre! Mr. Diab doit attendre son tour legal sans trop de detour.

    Joseph Bouchi

    16 h 18, le 31 janvier 2021

  • Critiquer ,Critiquer , Critiquer et criquer devient NON-SENS ....

    aliosha

    15 h 58, le 31 janvier 2021

  • Cette classe politique pense utiliser cet évènement pour donner l’exemple. Malheureusement, cette classe est si loin de toute moralité et vertu… que ceci ne peut être interprété que comme un autre exemple pour cette classe corrompue de se sauver elle-même avant tout le monde !!!

    Hanna Philipe

    11 h 44, le 31 janvier 2021

  • Tous les commentaires sont super ici au forum:) Je n ai rien a dire en plus...sauf que "quelque-chose" arrive et déraille sur toute la racaille qu on a ici, "eux"!

    Marie Claude

    10 h 01, le 31 janvier 2021

  • En attendant un vaccin contre le Aounisme !

    B Malek

    02 h 02, le 31 janvier 2021

  • Nous voilà, derechef, encouragés. Et pour décupler notre encouragement, vaccinons aussi, dans la foulée, toute la classe politique ! Nous ne voudrions tout de même point mettre en péril ce trésor national !

    Ayoub Elie

    22 h 43, le 30 janvier 2021

  • On se demande s'ils seront du groupe des 95% pour qui le vaccin marche ou, thumbs up, du groupe des 5% pour qui le vaccin n'a pas d'effet...on se croise les doigts...

    Wlek Sanferlou

    21 h 25, le 30 janvier 2021

  • L'ordre de priorités est parfait. Merci pour nous.

    Je partage mon avis

    21 h 01, le 30 janvier 2021

  • De vrais leaders auraient offert leurs doses à une tierce personne dans le besoin...

    Gros Gnon

    18 h 15, le 30 janvier 2021

  • Les gens ont la télé et n’ont pas besoin de l’exemple de ces trois personnages , qui ne représentent l’exemple sur aucun plan, pas même le vaccin ...! Ils regardent les grands de ce monde pas les misérables nains qui nous entourent!

    LeRougeEtLeNoir

    16 h 40, le 30 janvier 2021

  • Qu'ils n'aient aucune crainte. Le Covid n'atteindra jamais ses 3 personnes. Le virus a trop peur d'eux. D'ailleurs, c'est le covid qui demande à être vacciné contre ces 3 personnages.

    radiosatellite.online

    15 h 34, le 30 janvier 2021

  • Innommable!

    El Saad M

    15 h 24, le 30 janvier 2021

Retour en haut