Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

Des chiffres qui ne baissent pas : 115 hospitalisations en 24h

Pétra Khoury regrette le manque de données sur la prévalence des nouveaux variants du coronavirus.

Des chiffres qui ne baissent pas : 115 hospitalisations en 24h

Un homme à mobylette sur une route déserte à Houla, au Liban-Sud, pendant le reconfinement , le 15 janvier 2021. Photo d'archives Reuters/Aziz Taher

Le Liban a enregistré 41 décès et 5.872 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24h, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié samedi en soirée. Ces chiffres portent le taux de contamination par rapport au nombre de tests effectués pour les deux dernières semaines à 19,2 %, un chiffre en hausse constante. Ces statistiques font grimper à 249.158 le nombre cumulé des contaminations depuis la détection du premier cas du virus dans le pays en février 2020, au nombre desquelles 1.866 décès et 151.027 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, 1.980 personnes sont hospitalisées, dont 715 en soins intensifs. Cela équivaut à 115 hospitalisations de plus en 24h, et 34 admissions supplémentaires en soins intensifs.

Dans un tweet, la présidente du comité national chargé de lutter contre la pandémie, Pétra Khoury, a par ailleurs regretté que les données concernant la prévalence de nouveaux variants du coronavirus au Liban soient "limitées". Elle a estimé que la présence de ces nouveaux variants fait craindre "une hausse des cas et des décès qui risque de submerger encore plus les hôpitaux". "Les vaccins contre le Covid n'arrivant pas avant plusieurs mois encore, il est essentiel de porter un masque et d'éviter les rassemblements", a-t-elle exhorté. 

Pour sa part, dans une vidéo filmée depuis son domicile, le président de l'ordre des médecins, Charaf Abou Charaf, a appelé les Libanais à la prudence face aux rumeurs et informations erronées concernant les remèdes au coronavirus, rappelant que seuls la prévention et le vaccin sont efficaces contre le virus.

Lire aussi

Face au Covid-19, la double peine des réfugiés palestiniens

Lundi, afin d'enrayer une propagation de la pandémie devenue incontrôlable après les fêtes de fin d'année, le Conseil supérieur de défense a annoncé le bouclage total du Liban du 14 janvier à 5h jusqu'au 25 janvier à la même heure. Durant cette dizaine de jours, un couvre-feu est instauré 24h/24 et l’état d'urgence sanitaire décrété. Quelques exceptions sont prévues pour le personnel de santé, les journalistes, les militaires, les employés du secteur alimentaire et d'autres travailleurs jugés essentiels. Le gouvernement a dans ce contexte annoncé la mise en place de formulaires à remplir en ligne ou par SMS afin d'obtenir une attestation de déplacement pour des motifs précis durant toute la période de durcissement du confinement.

Toutefois, le site web élaboré par les autorités pour permettre aux citoyens de demander une autorisation de sortie exceptionnelle est resté inaccessible pendant plusieurs heures en début de journée. Sur la page d'erreur affichée sur le site, un message appelait les citoyens à rester chez eux jusqu'à ce que le site soit à nouveau opérationnel.  

Lire aussi

« Nous sommes passés par beaucoup d’épreuves, mais ces jours sont les plus noirs de notre vie »


Une série de mesures renforcées a également été annoncée lundi pour les voyageurs arrivant à l'aéroport de Beyrouth. Mercredi, la compagnie Middle East Airlines (MEA) a ainsi annoncé les modalités de la procédure exceptionnellement mise en place pour tous les passagers arrivant au Liban à partir du jeudi 14 janvier et jusqu'au 25 janvier.


Le Liban a enregistré 41 décès et 5.872 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24h, selon le dernier bilan du ministère de la Santé publié samedi en soirée. Ces chiffres portent le taux de contamination par rapport au nombre de tests effectués pour les deux dernières semaines à 19,2 %, un chiffre en hausse constante. Ces statistiques font grimper à 249.158 le nombre cumulé...

commentaires (2)

"... Des chiffres qui ne baissent pas ..." - il n’y a qu’à les convertir en livres libanaises, vous allez voir combien ils vont baisser...

Gros Gnon

13 h 58, le 18 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • "... Des chiffres qui ne baissent pas ..." - il n’y a qu’à les convertir en livres libanaises, vous allez voir combien ils vont baisser...

    Gros Gnon

    13 h 58, le 18 janvier 2021

  • Toujours des régions qui ne se conforment pas aux mesures. Et pire, il y en a toujours qui s'en foutent des masques de protection, et de la distance de sécurité, indispensables tant qu'on n'a aucune autre alternative de protection actuelle. Il faut craindre de voir dans les semaines à venir,si cette tendance continue, ce qui serait appelé le "cauchemar libanais ".

    Esber

    07 h 14, le 17 janvier 2021

Retour en haut