Rechercher
Rechercher

Lifestyle - LE Noël des chefs libanais

Le poisson du Noël arménien d’Aline Kamakian

En cette période de fêtes qui s’achève, dans une ambiance qui a perdu cette année sa joie et ses couleurs, « L’Orient-Le Jour » vous a proposé cinq recettes sucrées et salées, revisitées par des talents locaux, pour retrouver et partager des saveurs essentielles, et se faire plaisir, à moindre coût. voici la dernière.

Le poisson du Noël arménien d’Aline Kamakian

Aline Kamakian, du talent et de la détermination.

« Chez nous les Arméniens, Noël est célébré le 6 janvier. Cette année, la fête est différente, plus triste et plus lourde. La thaoura, la crise financière, le coronavirus, la double explosion du 4 août et la guerre en Arménie, tous ces événements qui se sont succédé ont été d’énormes chocs, mais aussi, pour moi, d’énormes défis à relever. Un seul objectif me donnait l’énergie de continuer : les collaborateurs dans les bureaux, le restaurant et les cuisines, qu’il n’a pas été question de laisser tomber. J’essaie de trouver des solutions pour conserver tous les acquis, reconstruire tout ce qui a été détruit et continuer d’y croire… J’ai choisi pour ce repas de Noël de partager une recette de poisson. Outre la symbolique du poisson, le Christ et la vie en abondance, ce plat est facile à préparer avec des ingrédients accessibles et pas chers. »


POISSON Du NOËL ARMÉNIEN

Préparation :

30 minutes

Recette pour 2 personnes

Ingrédients

500 à 600 g d’un bon mérou (ou tout autre bon poisson)

2 à 3 petits poivrons

1 poignée de coriandre

2 oignons moyens

1 citron

2 feuilles de laurier

1 verre d’huile d’olive

2 gousses d’ail vert (optionnel)

6 tomates épluchées et découpées en cubes (ou en boîte)

1 c. à soupe de purée de poivrons arméniens

1 tige d’aneth

1 poignée de pignons rôtis (ou amandes)

Zestes d’un citron complet

1 jus de citron complet

Poivre aromatique timut (ou un poivre de votre choix)

Sel

Dans la même série

La kebbé labniyé de Tara Khattar


Préparation

Placez les citrons coupés en tranches sur le papier sulfurisé.
Placez le mérou au-dessus, et couvrez-le avec les feuilles de laurier et les tiges effeuillées de coriandre. Versez un peu d’huile d’olive et salez.
Emballez le tout avec du papier sulfurisé puis dans une feuille d’aluminium.
Mettez au four à 200 degrés Celsius pendant 25 minutes.
Tranchez les oignons en rondelles fines et faites-les frire dans de l’huile d’olive à la poêle à feu vif d’abord puis diminuez l’intensité.
Tranchez et ajoutez les poivrons dans la poêle.
Quand les oignons deviennent translucides, ajoutez l’ail vert tranché.
Ajoutez au mélange les tomates et la purée de poivrons arméniens, et faites mijoter jusqu’à obtention d’une bonne consistance et ce que tout soit bien cuit.
Hachez l’aneth et la coriandre, et rôtissez les pignons.
Ajoutez le zeste de citron, la coriandre, l’aneth, le jus de citron et du poivre, et mélangez pendant 2 minutes.
Retirez le poisson du four, déposez-le dans une assiette, et enlevez les citrons, les feuilles de laurier et les tiges de coriandre.
Versez la sauce sur le poisson, ajoutez la coriandre fraîche et les pignons.

Le poisson du Noël arménien d’Aline Kamakian. Photos DR


Bon appétit !

En partenariat avec



« Chez nous les Arméniens, Noël est célébré le 6 janvier. Cette année, la fête est différente, plus triste et plus lourde. La thaoura, la crise financière, le coronavirus, la double explosion du 4 août et la guerre en Arménie, tous ces événements qui se sont succédé ont été d’énormes chocs, mais aussi, pour moi, d’énormes défis à relever. Un seul objectif me...

commentaires (1)

Cela ressemble étrangement à une recette Tripolitaine de Samkeh harra, rien d arménien la dedans .Rendons à César ce qui est à César ....

Robert Moumdjian

05 h 30, le 07 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Cela ressemble étrangement à une recette Tripolitaine de Samkeh harra, rien d arménien la dedans .Rendons à César ce qui est à César ....

    Robert Moumdjian

    05 h 30, le 07 janvier 2021

Retour en haut