Rechercher
Rechercher

Polémique

Abattage d’arbres à Baabda : Mortada gèle le permis

Abattage d’arbres à Baabda : Mortada gèle le permis

La délégation de Terre-Liban et du LEM reçue par le ministre Mortada. Photo DR

Le ministre de l’Agriculture, Abbas Mortada, a pris hier la décision de geler le permis accordé à un entrepreneur d’abattre des arbres dans le périmètre de la forêt de Baabda, jusqu’à ce qu’un litige judiciaire en cours soit tranché par le Conseil d’État. Cette décision a fait suite à une visite d’une délégation de l’association Terre-Liban et du Mouvement écologique libanais (LEM), qui œuvrent depuis des années à protéger cet important havre de biodiversité, principal espace vert qui reste dans les environs de la capitale. L’abattage des arbres avait surpris les habitants de la localité le 8 décembre dernier (voir L’OLJ du 9 décembre), et le ministre avait répondu une première fois présent aux doléances des écologistes, en ordonnant que les travaux soient immédiatement suspendus, ce qui a effectivement eu lieu le jour-même.

La polémique autour de la forêt, qui est la propriété du couvent Saint-Antoine des pères antonins de Hadath, date de plusieurs années : un terrain de 2 000 mètres environ a été loué à un homme d’affaires, Chadi el-Sabeh, qui voulait y ériger une station d’essence, du côté de Betchay, au grand dam des écologistes qui veulent préserver la forêt dans son intégralité. L’affaire a été portée par Terre-Liban et le Mouvement écologique libanais (LEM) devant le Conseil d’État en 2019, mais celui-ci, qui ne l’a pas encore tranchée, a refusé de geler la construction entre-temps. Or dans sa décision estampillée « urgente » hier, le ministre Mortada a demandé le gel des travaux en évoquant « les arguments présentés par les écologistes » et « le conflit juridique en cours devant le Conseil d’État », estimant que les travaux devraient rester gelés jusque-là.

La priorité est maintenant accordée, par les écologistes, à la protection définitive de cet espace vert, loin de toutes les convoitises. Une pétition a été lancée par Terre-Liban sur change.org, en faveur « du classement de la forêt de Baabda (également appelée forêt des Moines) comme réserve naturelle ». La pétition a collecté en quelques heures plus de 1 500 signatures.


Le ministre de l’Agriculture, Abbas Mortada, a pris hier la décision de geler le permis accordé à un entrepreneur d’abattre des arbres dans le périmètre de la forêt de Baabda, jusqu’à ce qu’un litige judiciaire en cours soit tranché par le Conseil d’État. Cette décision a fait suite à une visite d’une délégation de l’association Terre-Liban et du Mouvement écologique...

commentaires (1)

Récapitulons: saint Antoine a loué le terrain pour faire une station service. Le locataire se donne le droit d’abattre des arbres pour la construire, il obtient un permis de construction sans que Saint Antoine ne connaisse les détails et puis notre ministre n’en sait rien puis il gèle le permis. Giha, Coluche et même Chouchou n’auraient pas immaginé un tel scenario.

PPZZ58

21 h 08, le 22 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Récapitulons: saint Antoine a loué le terrain pour faire une station service. Le locataire se donne le droit d’abattre des arbres pour la construire, il obtient un permis de construction sans que Saint Antoine ne connaisse les détails et puis notre ministre n’en sait rien puis il gèle le permis. Giha, Coluche et même Chouchou n’auraient pas immaginé un tel scenario.

    PPZZ58

    21 h 08, le 22 décembre 2020