Rechercher
Rechercher

Monde - Téhéran-Ankara

L’Iran critique le président turc pour un poème séparatiste « mal récité »

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a critiqué hier le président turc Recep Tayyip Erdogan pour un poème « mal récité » qui sous-entendrait que les provinces du nord-ouest de l’Iran faisaient partie de la République d’Azerbaïdjan. « Le président Erdogan n’a pas été informé que ce qu’il a mal récité à Bakou se réfère à la séparation forcée des zones au nord d’Aras de la métropole Iranienne », a écrit M. Zarif sur Twitter. Le ministère iranien des Affaires étrangères a dit avoir convoqué l’ambassadeur de Turquie au sujet des « remarques interventionnistes et inacceptables » du président Erdogan, et exigé « une explication immédiate ». Il a signifié à l’ambassadeur que « l’ère des revendications territoriales et des empires bellicistes et expansionnistes était révolue », selon un communiqué officiel.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a critiqué hier le président turc Recep Tayyip Erdogan pour un poème « mal récité » qui sous-entendrait que les provinces du nord-ouest de l’Iran faisaient partie de la République d’Azerbaïdjan. « Le président Erdogan n’a pas été informé que ce qu’il a mal récité à Bakou se réfère à la...
commentaires (1)

Entre la peste et le cholera ...y a pas a choisir

Liban Libre

19 h 40, le 14 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Entre la peste et le cholera ...y a pas a choisir

    Liban Libre

    19 h 40, le 14 décembre 2020

Retour en haut