Rechercher
Rechercher

Explosion du 4 août

Pour Paris, les autorités libanaises doivent veiller à ce que l’enquête soit rapidement menée à son terme

Paris a affirmé hier qu’il revenait aux autorités libanaises de veiller à ce que l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth, le 4 août dernier, soit rapidement menée à son terme, tout en rappelant que la France a « pleinement contribué à l’expertise internationale ».

« Il revient aux autorités libanaises de veiller à ce que l’enquête soit rapidement menée à son terme et qu’elle permette de faire toute la lumière sur ce qu’il s’est passé le 4 août 2020, conformément aux attentes légitimes de la population libanaise », a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay lors d’un point de presse hier.

« La France a pleinement contribué à l’expertise internationale dans l’enquête, qui doit permettre d’apporter aux Libanais la vérité sur l’origine de l’explosion. Cette coopération s’est notamment traduite par la participation d’experts français à l’enquête dès les premiers jours après l’explosion, et par des échanges réguliers entre services compétents », a-t-elle également dit.

La double explosion au port a fait 204 morts, près de 7 000 blessés et plus de 300 000 sans-abri, selon un bilan encore provisoire. La déflagration a dévasté des quartiers entiers de la ville et beaucoup de bâtiments se retrouvent, à l’arrivée de l’hiver, sans toits ni fenêtres tandis que d’autres sont menacés d’écroulement. Les autorités ont reconnu que l’immense déflagration a été causée par l’explosion de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium qui ont pris feu dans un hangar du port où elles étaient stockées depuis 2014, sans mesures de sécurité. Jusqu’à ce jour, l’enquête locale n’a toujours pas abouti et aucun résultat n’a été divulgué, dans un pays où la justice est souvent soumise aux pressions politiques. Les autorités ont refusé une enquête internationale et avaient initialement promis de publier des résultats sous cinq jours après la double explosion.


Paris a affirmé hier qu’il revenait aux autorités libanaises de veiller à ce que l’enquête sur la double explosion au port de Beyrouth, le 4 août dernier, soit rapidement menée à son terme, tout en rappelant que la France a « pleinement contribué à l’expertise internationale ».

« Il revient aux autorités libanaises de veiller à ce que l’enquête...

commentaires (0)

Commentaires (0)