Rechercher
Rechercher

Initiative

Une randonnée virtuelle de la LMTA pour défier la pandémie

Des marcheurs du monde entier pourront participer à l’événement, effectué par des volontaires de l’association et diffusé en direct sur un groupe WhatsApp créé pour les participants.


Une randonnée virtuelle de la LMTA pour défier la pandémie

Lors d’une randonnée organisée par la LMTA en 2016 dans la vallée de la Qadicha. Photo d’archives Christian Akhrass

À l’heure où la propagation du coronavirus impose ses règles au monde entier, même les randonnées deviennent virtuelles. L’idée vient de la « Lebanon Mountain Trail Association » (LMTA), qui organise un événement virtuel baptisé « The LMTA Virtual Hike », une initiative visant à contrer les circonstances difficiles par lesquelles passe le pays, par le biais de cette randonnée virtuelle qui sera accompagnée d’une collecte de fonds au bénéfice de l’association. Outre son action écologique, celle-ci contribue au développement économique des villages que ses sentiers traversent.

Interrogée par L’Orient-Le Jour sur ce concept, Hélène Abi Assi, chargée de la communication à la LMTA, précise que l’idée est venue du fait que l’association, refusant d’annuler l’un de ses principaux événements annuels, le « Fall Track » (« piste d’automne »), a décidé d’opérer ce passage au virtuel. Et comme l’équipe de la LMTA s’est rendu compte au fil des années que plusieurs randonneurs se servent du sentier pour collecter des fonds, au profit de la Croix-Rouge par exemple ou d’autres associations, ils ont souhaité en faire autant au profit de l’association elle-même, qui risque de se retrouver en grande difficulté. Pratiquement, ceux qui désirent participer à l’événement, qui a débuté le 5 et doit s’étendre jusqu’au 22 novembre, s’inscrivent en ligne en versant la somme qu’ils souhaitent, explique Hélène Abou Assi. À partir de là les participants seront intégrés à un groupe sur WhatsApp. Les marcheurs volontaires, qui seront eux physiquement sur les sentiers de la LMTA, enverront en direct des images et commentaires sur leur parcours. Ceux qui se sont inscrits, et qui marcheront éventuellement ailleurs, pourront dès lors vivre virtuellement la grande marche de la LMTA. Une manière de reconnecter, même virtuellement, les gens autour de la marche, en ces temps de distanciation physique.

Une quarantaine de personnes des quatre coins du monde se sont déjà inscrites à l’événement, précise Hélène Abou Assi. « Les participants sont appelés à entreprendre des marches ou des randonnées dans la région où ils se trouvent, que ce soit dans le parc à côté de leur maison ou en pleine nature », dit-elle. Ils sont invités à parcourir le même nombre de kilomètres que les randonneurs parcourant le circuit de la LMTA, ajoute-t-elle. « Cet événement permet aux randonneurs libanais et étrangers, qui se rendaient au Liban spécialement pour participer aux événements de la LMTA, d’être toujours présents parmi nous et de ne pas rater ce rendez-vous », se réjouit Hélène Abi Assi. « C’est également un espace d’échanges parce que les randonneurs nous envoient des photos de leurs randonnées sur d’autres itinéraires », poursuit-elle. En tout, douze jours de randonnée sont prévus sur trois semaines. Les quatre jours de marche par semaine couvrent huit sections du circuit qui en comprend 27 au total. « Pour nous, il s’agit de l’expression de notre attachement au Liban et à nos racines à un moment où un grand nombre de Libanais cherchent un moyen de quitter le pays. C’est un symbole de l’unité du Liban », assure encore Mme Abi Assi. Fondée en 2007, la LMTA œuvre pour la préservation de l’itinéraire national reliant les sommets, allant du nord au sud du pays et baptisé Darb el-Jabal el-Loubnani (ou « sentier de la montagne libanaise »). L’itinéraire dans sa globalité permet aux randonneurs de découvrir 76 villages libanais situés tout au long de ce circuit, qui s’étend sur 470 kilomètres. L’association veille à la protection du circuit, la formation de guides locaux dans les régions que traverse l’itinéraire, le développement économique des communautés montagnardes du Liban ainsi que la sensibilisation dans les écoles sur la nature de la montagne libanaise.



À l’heure où la propagation du coronavirus impose ses règles au monde entier, même les randonnées deviennent virtuelles. L’idée vient de la « Lebanon Mountain Trail Association » (LMTA), qui organise un événement virtuel baptisé « The LMTA Virtual Hike », une initiative visant à contrer les circonstances difficiles par lesquelles passe le pays, par le...

commentaires (1)

??????

Eleni Caridopoulou

17 h 12, le 17 novembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • ??????

    Eleni Caridopoulou

    17 h 12, le 17 novembre 2020