Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Voyage, voyage

Au-delà des nuages, bien haut et si loin, mes ailes flottent et montent du plus profond pour perdre tout aspect et visage.

Fuir le vacarme de tous les coins pour retrouver la paix dans l’air lointain tranquille et sage.

Quelle belle escapade au sein de l’univers avant de toucher la terre et trotter dans un bien autre paysage.

Une jolie balade en plein air avant de gagner le réel et le concret sauvage.

Ou plutôt une destination amicale dans cette nouvelle phase.

Pour se reposer enfin au centre d’une nature perdue et jouir d’une fraîcheur différente, celle de la verdure éblouissante de ce beau voisinage apaisant.

Un milieu attirant par son aspect scintillant et ses couleurs éclatantes à la beauté exaltante d’un arc-en-ciel reflétant.

C’est le reflet étincelant d’un là-haut consolant.

Plus de regret ici-bas, dans ce lieu paisible et divin, ni de nostalgie ou plainte dans ce climat souverain.

Une image d’un au-delà regretté est enfin retrouvée dans ce court passage bénin.

Ni l’écart ni le temps ne comptent dorénavant.

Un voyage bien au-delà du moment présent et du prochain clandestin.

Mais une traversée inouïe et ineffable du contemporain ennuyant.

Une jovialité indéfinie, dépassant tous les limites ; le concret, la durée et la distance.

Plus grande que l’espace et plus réelle que l’évidence,

Elle croît en immense dans cette infinie errance.

Et dans cette liberté et cette indépendance.

Le ciel et la terre semblent en complète cohérence, et l’âme détachée de toute appartenance.

Dans ce voyage et ce lieu charmant, le monde cesse de tourner en tourment, pour s’abandonner enfin à la tranquillité et caresser le soulagement.

Quelle délivrance !


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Au-delà des nuages, bien haut et si loin, mes ailes flottent et montent du plus profond pour perdre tout aspect et visage.

Fuir le vacarme de tous les coins pour retrouver la paix dans l’air lointain tranquille et sage.

Quelle belle escapade au sein de l’univers avant de toucher la terre et trotter dans un bien autre paysage.

Une jolie balade en plein air avant de...

commentaires (0)

Commentaires (0)