Rechercher
Rechercher

Crise

Le RDCL World demande la création d’un fonds pour financer les importations

Le président du Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais dans le monde (RDCL World), Fouad Zmokhol, a proposé la semaine passée aux responsables de pays donateurs et d’organisations économiques internationales, lors d’une réunion en visioconférence, la création d’un fonds pour financer les importations de matières premières destinées à la production, ainsi que les produits de première nécessité tels que le carburant, les médicaments et le blé.

Ces trois derniers produits sont subventionnés depuis un an par la Banque du Liban (BDL), au taux de 1 507,5 livres pour un dollar, alors que le taux sur le marché noir s’élevait à environ 7 000 livres hier. Le gouverneur avait toutefois annoncé fin août que les réserves de la banque centrale ne permettaient de poursuivre cette politique que pendant trois mois supplémentaires, provoquant la panique chez des Libanais qui subissent depuis un an une crise économique et financière, ainsi que des restrictions bancaires illégales.

Fouad Zmokhol a également mis en garde contre l’effondrement du « système productif » libanais, qui pourrait précipiter l’économie libanaise dans l’économie informelle, comme la corruption, la contrebande, le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent.



Le président du Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais dans le monde (RDCL World), Fouad Zmokhol, a proposé la semaine passée aux responsables de pays donateurs et d’organisations économiques internationales, lors d’une réunion en visioconférence, la création d’un fonds pour financer les importations de matières premières destinées à la production,...

commentaires (0)

Commentaires (0)