Rechercher
Rechercher

Économie

Calendrier macro-économique :

● Climat des affaires IFO en août, Allemagne (lundi 26 octobre) : cet indicateur mesure le sentiment des entrepreneurs sur le climat des affaires et leurs attentes pour les six prochains mois. L’indice a augmenté de 0,9 points par rapport à septembre, atteignant ainsi 93,4 points en octobre, Il s’agit du plus haut niveau atteint depuis février, en raison des mesures de confinement afin de lutter contre la pandémie de coronavirus, mais il reste en dessous des prévisions des analystes de 93,8 points. Mais ce résultat pourrait être compromis en raison de la hausse des cas de Covid-19 dans le pays.

● Contraction du PIB aux États-Unis en septembre (jeudi 29 octobre) : l’économie américaine a enregistré une forte contraction de son PIB au troisième trimestre, estimée à -31,4 % en glissement annuel, bien qu’étant plus faible que les anticipations des économistes qui tablaient sur une contraction de 32,9 %. Cette contraction, la pus forte jamais enregistrée pour la première économie mondiale, résulte des mesures de confinement liées au coronavirus qui a fermé les portes de plusieurs commerces, poussant vers le bas la consommation des ménages. La Réserve fédérale américaine (Fed) estime que le PIB du pays se contractera de 3,7 % cette année, une estimation à la baisse comparée à la contraction de 6,5 % évoquée plus tôt dans l’année.

● Inflation en Allemagne à fin octobre (jeudi 29 octobre) : le taux d’inflation annuel en Allemagne a diminué de 0,2 % en septembre par rapport au mois précédent, soit la plus basse baisse de cet indicateur depuis janvier 2015. Le Bundestag (Parlement allemand) a annoncé en juillet une réduction du paiement de la TVA jusqu’à la fin de l’année, faisant partie du plan de relance économique européen pour faire face aux conséquences des mesures de confinement décrétées pour enrayer la propagation du Covid-19, faisant ainsi baisser les prix. Les prix des services sont restés constants à 1 % en septembre et en août, alors que les prix des biens ont, eux, connu une baisse de 1,7 % en septembre, contre -1,3 % un mois plus tôt. Le taux d’inflation mensuel s’est également établi à -0,2 % durant le neuvième mois de l’année.

● Contraction du PIB de la zone euro à fin octobre (vendredi 30 octobre) : l’économie de la zone euro s’est contractée de 11,8 % au troisième trimestre de l’année, par rapport au trimestre précédent, cette contraction est inférieure aux prévisions des analystes qui tablaient sur une contraction de 12,1 %, mais reste tout de même la plus forte baisse de PIB jamais enregistrée pour cette économique en raison des mesures de confinement décrétées afin de lutter contre la pandémie du coronavirus. La consommation des ménages a diminué de 12,4 %, les investissements, eux, de 12,4 % et les dépenses gouvernementales de 2,6 %. Les exportations ont toutefois augmenté de 18,8 % et les importations ont diminué de 18 %. l’Espagne a connu la plus forte contraction (-18,5 %), suivie par la France (-13,8 %), l’Italie (-12,8 %) et l’Allemagne (-9,7 %).


● Climat des affaires IFO en août, Allemagne (lundi 26 octobre) : cet indicateur mesure le sentiment des entrepreneurs sur le climat des affaires et leurs attentes pour les six prochains mois. L’indice a augmenté de 0,9 points par rapport à septembre, atteignant ainsi 93,4 points en octobre, Il s’agit du plus haut niveau atteint depuis février, en raison des mesures de...

commentaires (0)

Commentaires (0)