Rechercher
Rechercher

Centre-ville de Beyrouth

Le "poing de la révolution" incendié par des partisans de Hariri

Le

Incendie du "poing de la révolution" dans le centre-ville de Beyrouth, le 21 octobre 2020. Capture d'écran

Des partisans du courant du Futur de Saad Hariri, qui devrait être désigné Premier ministre lors des consultations parlementaires contraignantes prévues jeudi, ont incendié mercredi en début de soirée le "poing de la révolution" du 17 octobre, installé sur la place des Martyrs, dans le centre-ville de Beyrouth, selon des images de télévision. Des pompiers de la Défense civile sont intervenus pour éteindre le feu.

En fin d'après-midi, des opposants à la probable désignation de Saad Hariri et des partisans du leader du courant du Futur se faisaient face dans le secteur voisin des souks de Beyrouth, séparés par un cordon de sécurité formé par l'armée libanaise et des agents des Forces de sécurité intérieure.

Seul candidat au poste de Premier ministre, Saad Hariri semble assuré d'obtenir la majorité des voix pour être désigné demain et former le prochain cabinet, sauf retournement de situation et nouveau report des consultations. M. Hariri, qui a déjà présidé trois cabinets au cours des dernières années, avait démissionné le 29 octobre 2019, douze jours après le lancement d'un vaste mouvement de contestation populaire contre toute la classe dirigeante.



Des partisans du courant du Futur de Saad Hariri, qui devrait être désigné Premier ministre lors des consultations parlementaires contraignantes prévues jeudi, ont incendié mercredi en début de soirée le "poing de la révolution" du 17 octobre, installé sur la place des Martyrs, dans le centre-ville de Beyrouth, selon des images de télévision. Des pompiers de la Défense civile sont...