Rechercher
Rechercher

Athlétisme

Après le 5 000 m, Cheptegei s’attaque au record du monde du 10 000 m

Après le 5 000 m, Cheptegei s’attaque au record du monde du 10 000 m

Le 14 août dernier à Monaco, Joshua Cheptegei a ravi le record du monde du 5 000 m à Kenenisa Bekele (12 min 35 sec 36/100es contre 12 min 37 sec 35/100es). Aujourd’hui à Valence, en Espagne, il s’attaque au record du monde du 10 000 m, détenu par le même Kenenisa Bekele. Photo DR

L’athlète ougandais Joshua Cheptegei, champion du monde en titre du 10 000 m, s’attaque aujourd’hui à Valence (Espagne) au record du monde détenu par l’athlète éthiopien Kenenisa Bekele, déjà dépossédé de son record du 5 000 m par Cheptegei en août.

En cette saison 2020 tronquée par le coronavirus (JO reportés, reprise tardive en août), Joshua Cheptegei a remis sa quête de médailles à plus tard et entend continuer à effacer la légende de l’athlétisme Kenenisa Bekele. « À cause du coronavirus, cette année, je n’ai pas pu aller chercher des médailles, le mieux à faire, c’est donc de chasser les records, il n’y a pas de meilleure année pour essayer des choses un peu folles », a-t-il estimé.

Cheptegei, devenu à 24 ans la valeur sûre du fond mondial (argent en 2017 puis or en 2019 aux Mondiaux sur 10 000 m, champion du monde de cross en 2019), a déjà estomaqué les connaisseurs en rabotant de près de deux secondes la marque de Bekele sur 5 000 m le 14 août à Monaco (12 min 35 sec 36/100es contre 12 min 37 sec 35/100es). À Valence, il s’attaque cette fois au mythique record du 10 000 m (26 min 17 sec 53/100es), établi à Bruxelles le 26 août 2005 par le même Bekele. L’Éthiopien, âgé de 38 ans, passé depuis sur la route, a manqué son rendez-vous dimanche dernier avec le marathon de Londres à cause d’une blessure à un mollet (victoire surprise de l’athlète éthiopien Shura Kitata, Eliud Kipchoge étant arrivé seulement 8e de la course). « Cheptegei n’a pas besoin de mes conseils, avait indiqué Bekele la semaine dernière. Je pourrais en donner à quelqu’un qui n’a pas encore battu de record. Je lui ai écrit après le 5 000 m. Il faut féliciter les gens qui réussissent. »

Les deux champions partagent les mêmes managers, ceux de l’agence néerlandaise Global Sports Communication, qui coorganise la compétition à Valence avec un 10 000 m dessiné pour Cheptegei à 19h55 GMT (22h55 à Beyrouth), précédé à 19h34 GMT d’un 5 000 m féminin. Cheptegei n’est pour l’instant que le 18e performeur de l’histoire sur la distance (26 min 48 sec 36/100es à Doha en 2019), très loin du record. Mais son exploit sur 5 000 m en août peut lui donner de l’espoir, d’autant plus qu’il pourra compter aujourd’hui sur des lièvres de très haut niveau (notamment le Kényan Nicholas Kimeli, finaliste mondial sur 5 000 m) et sur un système lumineux lui donnant le tempo le long de la piste. Ses chronos stratosphériques, comme ceux de nombreux athlètes depuis la saison dernière, notamment la Néerlandaise Sifan Hassan (deux titres mondiaux sur 1 500 m et 10 000 m, record de l’heure), ont déplacé le débat sur les « chaussures magiques » de la route à la piste. L’équipementier Nike a en effet produit deux nouveaux modèles de pointes, autorisés par World Athletics, soupçonnés d’améliorer grandement la performance, ce qu’aucune étude n’a encore avalisé.

Robin GREMMEL/AFP


L’athlète ougandais Joshua Cheptegei, champion du monde en titre du 10 000 m, s’attaque aujourd’hui à Valence (Espagne) au record du monde détenu par l’athlète éthiopien Kenenisa Bekele, déjà dépossédé de son record du 5 000 m par Cheptegei en août.

En cette saison 2020 tronquée par le coronavirus (JO reportés, reprise tardive en août), Joshua Cheptegei a...

commentaires (0)

Commentaires (0)