Rechercher
Rechercher

Liban

Joumblatt : L'initiative française est la dernière chance de sauver le pays

Joumblatt : L'initiative française est la dernière chance de sauver le pays

Le chef du Parti socialiste progressiste (PSP) Walid Joumblatt. Photo d'archives AFP /ANWAR AMRO

Le leader druze libanais Walid Joumblatt a déploré mercredi que certaines formations politiques s'adonnent à nouveau au "jeu du partage du gâteau" dans la formation du gouvernement, estimant que l'initiative française pour sortir le Liban de sa crise politique et financière est "la dernière chance" de sauver le pays. 

"Apparemment, certains ne comprennent pas, ou ne veulent pas comprendre, que l'initiative française est la dernière chance de sauver le pays et de l'empêcher de disparaître, comme l'avait clairement dit le ministre français des Affaires étrangères", a écrit M. Joumblatt sur Twitter. Il faisait référence à la déclaration faite par Jean-Yves Le Drian qui avait, quelques jours avant une seconde visite du président français Emmanuel Macron à Beyrouth le 1er septembre, appelé à la formation rapide d'un gouvernement et à l’adoption de réformes "d’urgence", prévenant que ce pays courait sinon le risque de disparaître.

Il a dans ce cadre déploré que certaines "grandes formations en reviennent au jeu du partage de gâteau, mais avec de nouveaux usages, sans que des contacts ne soient menés". 

Le 1er septembre, Emmanuel Macron avait à Beyrouth l'ensemble des acteurs politiques du Liban, qui s'étaient engagés à former un gouvernement "de mission" dans les 15 jours. Toutefois, la mise sur pied du cabinet de Moustapha Adib se heurte jusqu'à présent aux revendications du tandem chiite, qui insiste notamment pour conserver le ministère des Finances dans son giron. Dans ce cadre, le président Michel Aoun a mené lundi et mardi des concertations avec les chefs des différents blocs parlementaires et devrait informer demain M. Adib des résultats de ces réunions. Lors de ces concertations, le mouvement Amal et le Hezbollah ont réitéré leur attachement au portefeuille des Finances mais se sont dit prêts à discuter des noms de ministrables chiites avec le Premier ministre désigné. 



Le leader druze libanais Walid Joumblatt a déploré mercredi que certaines formations politiques s'adonnent à nouveau au "jeu du partage du gâteau" dans la formation du gouvernement, estimant que l'initiative française pour sortir le Liban de sa crise politique et financière est "la dernière chance" de sauver le pays. 

"Apparemment, certains ne comprennent pas, ou ne...