Rechercher
Rechercher

Solidarité

Le monde au chevet du Liban

Au cours du week-end écoulé, plusieurs pays ont acheminé des aides médicales et alimentaires aux victimes de la double explosion. Le couple Clooney a fait une donation à trois ONG.


Le mouvement de solidarité internationale qui s’est mis en place au lendemain de la double explosion qui a détruit plusieurs quartiers de Beyrouth ne cesse de s’élargir, alors qu’à l’aéroport aucune coordination de ces aides n’est mise en place, comme en atteste la foire d’empoigne entre le Haut Comité de secours et l’armée, révélée par des témoins. Une équipe du Haut Comité de secours qui était censée réceptionner la charge de deux avions-cargos saoudiens a ainsi été éclipsée par une équipe militaire qui a pris elle-même les aides pour les distribuer à qui de droit. Quatre jours après le sinistre, l’État ne semble toujours pas avoir mis en place une cellule de crise, pour coordonner les opérations de secours et d’aide, centralisées au niveau de l’armée. Quoi qu’il en soit, les aides continuent d’être acheminées au quotidien au Liban. La France a ainsi mis en place un « pont aérien et maritime » afin d’acheminer plus de 18 tonnes d’aide médicale et près de 700 tonnes d’aide alimentaire vers Beyrouth, a annoncé samedi soir le ministère français des Affaires étrangères. Huit vols – les premiers partis mercredi, dès le lendemain de la catastrophe – et deux liaisons maritimes ont été pour l’heure programmés, a détaillé le Quai d’Orsay dans un communiqué. Un cargo A400M de l’armée de l’air française a ainsi décollé hier matin d’Orléans (centre) avec du fret alimentaire et médical, a précisé l’état-major des armées. Un Transall devait partir de la même base dans l’après-midi avec du fret de même nature. Samedi, un A400M avait déjà été mobilisé. Ces trois vols vont permettre d’acheminer au total 13 tonnes de produits alimentaires et trois tonnes de médicaments.

Lire aussi

La communauté internationale débloque 253 millions d’euros aux Libanais à titre d’aide urgente

Le porte-hélicoptères amphibie Tonnerre, qui est équipé d’un hôpital, devait aussi appareiller de Toulon hier, suivi d’un cargo affrété par le ministère des Armées en début de cette semaine. Ces moyens maritimes achemineront des équipes et matériels du génie ainsi que 200 tonnes de farine, de produits laitiers et infantiles, 134 tonnes de rations alimentaires, 75 000 litres d’eau potable et des matériaux de reconstruction.

Outre l’aide alimentaire déjà programmée, « 20 000 tonnes de blé et 20 000 tonnes de farine pourraient également être acheminées dans les prochains jours », indique le ministère des Affaires étrangères. Ces aides sont fournies par l’État français, mais aussi par des entreprises, des associations et les filières agricoles.

La Roumanie a pour sa part envoyé samedi deux avions comportant huit tonnes de médicaments et fournitures médicales, a précisé l’ambassade dans un communiqué. « Les Forces aériennes roumaines ont fourni les deux avions, un C-130 Hercules et un C-27J Spartan, afin d’acheminer le plus rapidement possible les fournitures médicales aux personnes affectées au Liban », a ajouté le texte. Les avions ont atterri samedi à l’Aéroport international de Beyrouth et « les 90 mètres cubes de matériaux ont été remis aux forces armées libanaises », a précisé le texte, soulignant qu’un membre de l’équipe de protection civile de l’Union européenne soutient déjà les efforts de coordination de l’intervention et de l’assistance internationales dans la zone touchée par l’explosion.

Un million d’euros

L’Autriche a elle aussi annoncé samedi le déblocage d’un million d’euros pour aider le Liban. Ces fonds vont être mis à la disposition du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, ainsi que d’ONG autrichiennes, afin de fournir nourriture et logement aux sinistrés, a annoncé le gouvernement autrichien, sans donner de calendrier précis concernant ce transfert de fonds. « L’Autriche soutient le pays dans cette situation très difficile, a déclaré le chancelier conservateur Sebastian Kurz, cité par l’agence de presse APA. En plus des 182 soldats autrichiens de l’ONU déjà présents au Liban, une autre compagnie de 60 soldats est prête à fournir une assistance sur place dans les 24 heures. »

L'édito d'Emilie SUEUR

Nettoyer enfin les écuries d’Augias

Le gouvernement canadien a lui aussi annoncé samedi le lancement d’un Fonds de secours pour le Liban et appelé les Canadiens à la générosité pour apporter une aide humanitaire aux victimes.

Ottawa s’engage à doubler les dons de particuliers jusqu’à concurrence de 2 millions de dollars, a indiqué la ministre du Développement international Karina Gould. Pour chaque dollar donné par des particuliers, le gouvernement canadien fournira un dollar à la Coalition humanitaire du Canada, qui regroupe une douzaine d’organisations humanitaires présentes sur le terrain au Liban, a-t-elle précisé.

« J’encourage les Canadiens à faire un don pour le Fonds de secours pour le Liban », a déclaré la ministre en insistant sur la nécessité de s’assurer que l’aide « parvienne aux plus vulnérables et à ceux qui en ont le plus besoin ».

Cette assistance s’inscrit dans le cadre de l’aide de 5 millions de dollars annoncée plus tôt dans la semaine dernière par Ottawa. La Coalition humanitaire répartira l’aide collectée en fonction de l’expertise de ses membres sur le terrain, dans des domaines comme l’approvisionnement, l’assainissement de l’eau, les abris d’urgence et autres services essentiels, a précisé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Un groupe d’hommes d’affaires libano-canadiens a de son côté annoncé son intention de réunir au moins 2,5 millions de dollars pour venir en aide aux populations frappées par la catastrophe.

Hier encore, deux avions koweïtiens avec à leur bord des produits alimentaires ont atterri à l’AIB.

Don de Alameddine et Clooney

De leur côté, l’avocate libano-britannique Amal Alameddine et son mari, l’acteur américain George Clooney, ont fait don de 100 000 dollars à plusieurs ONG, notamment la Croix-Rouge libanaise, Impact Lebanon et Baytna Baytak. « Nous sommes tous les deux profondément inquiets pour les habitants de Beyrouth et la situation qu’ils subissent ces derniers jours », ont écrit l’avocate spécialisée dans les droits de l’homme et l’acteur, dans un communiqué relayé par le magazine People.

Enfin, le groupe français Carrefour a envoyé l’équivalent 40 tonnes de denrées non périssables (pâtes, riz, conserves, farines, etc.). Au Liban, elles seront réceptionnées par un partenaire du géant de la grande distribution, qui assurera la distribution des produits avec l’aide de plusieurs ONG locales.

Le pape François solidaire

Le pape François a exprimé hier sa solidarité avec le Liban, renouvelant son appel à l’aider « généreusement ». « Ces jours-ci, mes pensées se tournent souvent vers le Liban », a déclaré le pape, à l’issue de sa traditionnelle prière dominicale de l’Angélus depuis son balcon surplombant la place Saint-Pierre, au Vatican. « La catastrophe de mardi dernier nous appelle tous, à commencer par les Libanais, à collaborer pour le bien commun de ce pays bien-aimé », a-t-il plaidé. « Le Liban a une identité particulière, fruit de la rencontre de différentes cultures, qui a émergé au fil du temps comme un modèle du vivre-ensemble », a rappelé le pape. « Bien sûr, cette coexistence est maintenant très fragile, mais je prie pour qu’avec l’aide de Dieu et la participation loyale de tous, elle puisse renaître libre et forte », a-t-il ajouté, invitant « l’Église au Liban à être proche du peuple, car il souffre, et il souffre beaucoup ».Le pape François a renouvelé son appel « à l’aide généreuse de la communauté internationale » en faveur du Liban, saluant chaleureusement au passage un groupe de Libanais présents sur la place Saint-Pierre et dont il avait reconnu le drapeau.


Le mouvement de solidarité internationale qui s’est mis en place au lendemain de la double explosion qui a détruit plusieurs quartiers de Beyrouth ne cesse de s’élargir, alors qu’à l’aéroport aucune coordination de ces aides n’est mise en place, comme en atteste la foire d’empoigne entre le Haut Comité de secours et l’armée, révélée par des témoins. Une équipe du...

commentaires (3)

Ne pas canaliser l'aide aux autorites mais directement au peuple libanais. CÉST UNE CONDITION SINE QUA NON!

IMB a SPO

15 h 17, le 10 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Ne pas canaliser l'aide aux autorites mais directement au peuple libanais. CÉST UNE CONDITION SINE QUA NON!

    IMB a SPO

    15 h 17, le 10 août 2020

  • SOLIDARITE REQUISE POUR DEBARRASSER LE PEUPLE DE CE REGIME CORROMPU ET DES MILICES AUXQUELLES IL OBEIT.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 51, le 10 août 2020

  • MERCI!!!!! ce peuple meurtri a désespérément besoin de vous. Et comme si son malheur n'était pas suffisant voila qu'ils se fait tirer dessus avec des balles réelles. la plus grande aide que vous pourrez leur apporter c'est "LA LIBERTÉ"

    rayelie

    10 h 12, le 10 août 2020