Rechercher
Rechercher

Coronavirus

Le bouclage total relativement bien respecté dans plusieurs régions du Liban

Saad Hariri appelle à un "respect maximal des mesures de distanciation sociale".

Le bouclage total relativement bien respecté dans plusieurs régions du Liban

Les volets tirés devant les façades de commerces d'une rue de Saïda, le 30 juillet 2020. Photo Ani

Le bouclage total imposé par les autorités pour lutter contre la pandémie de coronavirus semblait être relativement bien respecté dans les différentes régions du Liban, au premier jour de fermeture, selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle) et les médias locaux. Ce reconfinement en deux étapes, du 30 juillet au 3 août, puis du 6 au 10 août, avait été décrété lundi par le gouvernement alors que le pays connaît une forte recrudescence des cas de Covid-19, avec un record de 182 contaminations quotidiennes atteint mercredi. Ce reconfinement intervient alors que les Libanais musulmans fêtent, vendredi, la fête de l'Adha.

A Saïda (Sud), les commerces, banques et universités ont respecté les mesures de bouclage et n'ont pas ouvert leurs portes. Comme cela a été ordonné, les restaurants ont seulement ouvert afin de servir leurs clients en service de livraison à domicile ou de take-away. Des agents de la Sécurité de l'Etat ont toutefois patrouillé dans les rues de la ville pour obliger certains commerçants récalcitrants à fermer.

Les consignes du bouclage étaient également bien suivies à Beyrouth, entre autres dans la rue principale et commerçante de Furn el-Chebback, ainsi qu'à Nabatiyé, dans le Sud, selon des informations de la chaîne locale LBCI. A Zahlé (Békaa), en revanche, plusieurs commerces ont enfreint les règles du bouclage. A Mina (Nord), les propriétaires de petits bateaux de plaisance ont manifesté le long de la corniche maritime contre l'interdiction qui leur a été faite par le ministre de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, dans le cadre du reconfinement, de travailler. Ils ont coupé la route au moyen de bennes à ordures enflammées afin de dénoncer une mesure qui aggrave, encore plus, leur situation socioéconomique fragile.

"Respect maximal" de la distanciation
Dans ce contexte, dans son message adressé aux Libanais à l'occasion de la fête de l'Adha, l'ancien Premier ministre, Saad Hariri, a appelé au "respect maximal des mesures de distanciation sociale". Même appel lancé par le ministre de l'Intérieur qui a enjoint sur Twitter les Libanais à respecter les mesures prises "afin de célébrer de nouveau ensemble". 

Au total, 4.331 personnes ont contracté le virus depuis février, parmi lesquelles 57 sont décédées. 

Lire aussi

À Beyrouth, restaurateurs et commerçants consternés par le reconfinement

Le reconfinement concerne les entreprises privées, les magasins, les commerces et les marchés, ainsi que les secteurs éducatif et bancaire. Les rassemblements sont également prohibés durant cette période. En sont exemptés les institutions publiques, les points d’entrée sur le territoire libanais, ainsi que les secteurs de la santé, de l’alimentation, de l’industrie, de l’agriculture, des médicaments et des médias, ainsi que les institutions militaires et sécuritaires. L'aéroport n'est pas non plus concerné par ce reconfinement, mais l’arrivée de voyageurs y est toutefois restreinte, avec l'application de nouvelles mesures concernant le dépistage des cas de Covid-19.

Le gouvernement a en outre décidé de fermer jusqu’au 10 août prochain les pubs, les boîtes de nuit, les marchés populaires, les plages publiques, les piscines intérieures, les jardins publics, les salles de jeux en intérieur, les parcs d’attraction, ainsi que les théâtres et les cinémas. Dans les salles de sport, les entraînements en groupe seront interdits, alors que les machines resteront accessibles aux sportifs. L’ensemble des célébrations religieuses et des compétitions sportives sont annulées. Concernant les lieux de culte, les autorités "entreront en contact avec les dignitaires religieux pour leur fermeture".

En ce qui concerne les restaurants et cafés, le ministère du Tourisme a indiqué qu'ils seront fermés pendant la période de reconfinement en deux temps. En dehors de ces deux fois cinq jours de reconfinement, ils sont appelés à fonctionner à 50 % de leur capacité et à ne pas proposer des narguilés, a-t-il précisé dans une circulaire. Selon le document, les sites touristiques seront fermés du 30 juillet au 10 août prochain. Toutefois, le ministère du Tourisme a amendé mercredi les mesures prises la veille pour le fonctionnement des pâtisseries, confiseries et restaurants au cours de la période de bouclage total en deux temps. Ces modifications prévoient notamment l'autorisation des services de livraison à domicile (delivery), entre 6h et 20h.

Enfin, les personnes âgées de plus de 65 ans sont appelées à rester chez elles et à ne sortir qu’en cas d’extrême nécessité.


Le bouclage total imposé par les autorités pour lutter contre la pandémie de coronavirus semblait être relativement bien respecté dans les différentes régions du Liban, au premier jour de fermeture, selon l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle) et les médias locaux. Ce reconfinement en deux étapes, du 30 juillet au 3 août, puis du 6 au 10 août, avait été décrété...

commentaires (2)

FAUT QUE LES MASSES AUSSI RESPECTENT LES MESURES SANITAIRES ET SURTOUT LE MASQUE, LES GANTS ET LA DISTANCIATION EN PLUS DU LAVAGE FREQUENT DES MAINS.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

14 h 50, le 30 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • FAUT QUE LES MASSES AUSSI RESPECTENT LES MESURES SANITAIRES ET SURTOUT LE MASQUE, LES GANTS ET LA DISTANCIATION EN PLUS DU LAVAGE FREQUENT DES MAINS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 50, le 30 juillet 2020

  • Les personnes de plus de 65 ans ne mangent pas, ne boivent pas et n’achètent pas de médicaments. Ainsi en a décidé notre génie de l’intérieur qui au pif doit avoir de l’ordre de cet âge étant retraité et ministre et encaissant à ce titre une double rémunération. Il doit donc lui aussi rester chez lui et c’est tant mieux, il fera moins de c..... . Sinon, pour les simples citoyens retraités, prière vous adresser au standard du ministère de l’intérieur pour vous faire livrer toutes vos courses et vos médicaments avant 20h bien entendu

    Liberté de Penser

    14 h 17, le 30 juillet 2020