Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

S’il vous plaît, dessinez-nous un Liban apothéotique

Il est temps ! Le temps presse et l’heure est grave. Inspirés et inspirants, vous devriez faire de votre œuvre une production célébrant l’institution d’un État solide et moderne à la hauteur de l’intelligence du peuple libanais. Vous devriez injecter de l’honnêteté pour véhiculer conscience et moralité et dans l’œuvre et dans vos actions. Vous devriez en faire une parenthèse enchantante entre l’Occident et l’Orient, un chef-d’œuvre pertinemment coloré, un havre de paix, une allégorie de la neutralité. Bref, une merveille classée et inscrite à l’Unesco en tant que patrimoine mondial de la coexistence entre les religions. Dépêchez-vous !

Coloriez-la avec les crayons de ceux qui ont sacrifié leur vie et donné leur sang pour avoir coché la liberté par-dessus tout, dans leurs paroles comme dans leurs actions. Leur jeunesse et le pouvoir de leur intelligence se sont envolés à tout jamais dans la nuit des temps. Laissez-les vivants dans vos mémoires, votre esprit et dans votre projet. Vers l’éternité, on les a précipités, leur cœur déchiré et leur rêve brisé, désolés et pleins de regrets pour leur pays adulé. Que leurs pulsations continuent à nous élever dans notre lutte contre nos pesanteurs qui nous affaiblissent, contre les ingérences extérieures qui nous enveniment et contre nos divisions qui nous rongent de l’intérieur. Que leur rêve se réalise. Un devoir de mémoire s’impose. Rappelez-vous !

Choisissez le vert comme couleur de fond pour rappeler le « Loubnan el-akhdar », pour rappeler aussi la sérénité et l’unité de notre pays reconnu à l’international comme « le pays du Cèdre. » Ravivez-le en rajoutant d’autres couleurs sublimantes et respectueuses de toutes les religions et de toutes les communautés. Compassionnément humaine, votre production doit être digne de l’art du vivre-ensemble des Libanais. Démenez-vous !

Originale, cette dernière devrait être destinée à être exposée dans le musée de l’humanité entière, elle aurait une valeur universelle. Elle devrait obligatoirement préserver l’identité libanaise face à un monde complotiste qui voudrait la gommer et s’en accaparer pour la subtiliser et la faire disparaître au profit et pour le salut d’autres pays et d’autres peuples. Empêchez-les! « Un homme, disait Camus, ça s’empêche » ; ses ingérences, ses guerres et ses complots devraient l’être aussi, surtout s’il s’agit de sauver notre pays. Levez vos boucliers. Il y a urgence. Hâtez-vous !

Une production idéale, toute « made in Lebanon », qui profite à tous les Libanais et non seulement à une petite minorité. Une production qui privilégie l’intérêt collectif dans le but d’éradiquer la pauvreté et dans laquelle les Libanais en frères et en citoyens se projettent pour bâtir leur avenir. Elle serait forcément interprétée pour dégager cette force de caractère et cette prodigieuse détermination qui sont celles des jeunes révolutionnaires, aussi bien à l’aube de ce jour historique d’octobre 2019 comme à l’aube de leur vie.

Aidez-vous à vous aider vous-mêmes !

Dessinez la plénitude et la joie de vivre à la libanaise, dessinez le bonheur et la fierté d’être libanais. Dessinez la diversité et effacez l’adversité. Improvisez. Forcez les différentes couleurs à la tolérance, alimentez-les de respect et surtout ne les enfermez pas dans des boucles, ouvrez-leur des passages et des ponts pour faciliter leur chemin vers plus de liberté. Dessinez cette énergie miraculeuse qui est celle des Libanais quant à leur foi dans leur pays, détournez les tours de malheur infinis qui les frappent, naviguez contre les mauvais vents et les hostilités. Chaque détail compte et chaque figurant devrait trouver sa place. Surpassez-vous !

Votre production doit savoir composer harmonieusement avec les différentes couleurs pour aboutir à faire de cette œuvre unique un endroit neutre où il fait bon vivre, une œuvre qui respire la stabilité et le soulagement tant désirés. Actionnez vos leviers dans tous les domaines pour forger un nouveau consensus viable et durable, pour estomper les crises politiques et les guerres imposées, pour que l’impact des crises économiques et sanitaires soit plus léger et pour que cet endroit soit simplement digne d’une vie humaine. Créez les bonnes bases pour insuffler un nouvel élan pour le Liban, dans la fraternité, la sécurité et la neutralité. Ayez ces trois lignes conductrices dans la mise en œuvre de votre production. Réinventez-vous !

Le génie dans cette œuvre se nicherait dans ses différentes couleurs. Arrosez-les de vos plus belles intentions pour qu’elles s’épanouissent et se nourrissent mutuellement, arrosez-les aussi de vos comptes bancaires bien garnis pour qu’elles se rafraîchissent et pour qu’elles prospèrent. Créativité et imagination illimitées sont requises et exigées, elles dépasseront opiniâtrement dans l’intelligence celles des autres qui souhaiteraient notre perdition. Soyez vigilants, leurs intentions et leurs modes opératoires ont pour but ultime de détruire cette œuvre exclusive ou bien directement par des guerres provoquées et provoquer ainsi la déchéance des figurants en s’entraidant d’une conjoncture favorable, ou bien indirectement par le départ de nos jeunes et l’exode de nos cerveaux, notre unique gage de survie. Conscients de la difficulté de votre mission et de la préciosité de ce chef-d’œuvre rare, comme des ogres, protégez-le. Soyez des monstres vigilants !

La cohérence serait de mise, les valeurs de la nation doivent l’être également. Entamez votre œuvre sur une page blanche, fermez les grilles du passé qui sont restées ouvertes au chaos, là où tout a été fait à l’emporte-pièce ! Ayez une vision globale futuriste, une approche holistique de votre production finale. Soyez l’artiste !

Votre mission est divine, elle nécessite un dévouement exceptionnel pour lequel il vous faudrait une volonté infaillible pour pouvoir sauver les Libanais de leur odyssée éternelle, les extraire de la détresse et de la lutte quotidienne pour la survie, les extraire des conditions de vie inhumaines dans lesquelles ils s’enlisent jour après jour. Soyez surdoués !

Mettez-vous à l’œuvre. Ce n’est pas une mission impossible. S’abandonner aux méandres périlleux et pernicieux de l’inaction et de l’inertie est préjudiciable et dangereux, criminel et mortel. Tout ce qu’il vous faut pour agir et redonner la vie à l’extraordinaire vivacité des figurants, c’est juste du bon sens, bon sang !

Si vous ne savez pas dessiner, dites-le ! Si vous manquez de créativité, admettez-le ! Si vous ignorez le sens profond de votre production, avouez-le ! Si vous ne croyez pas en l’aboutissement de cette œuvre, laissez la place aux vrais artistes, les amoureux du Liban, pour élaborer un chef-d’œuvre d’exception et le sublimer par leurs idées d’honnêtes gens. Ils le feront mieux que vous, beaucoup mieux, et s’il vous plaît, effacez-vous ! Vous insultez l’intelligence des Libanais !


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Il est temps ! Le temps presse et l’heure est grave. Inspirés et inspirants, vous devriez faire de votre œuvre une production célébrant l’institution d’un État solide et moderne à la hauteur de l’intelligence du peuple libanais. Vous devriez injecter de l’honnêteté pour véhiculer conscience et moralité et dans l’œuvre et dans vos actions. Vous devriez en faire une...

commentaires (0)

Commentaires (0)