Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Selon Diab, Le Drian "manquait d'informations sur le train de réformes du gouvernement"

Le Premier ministre a affirmé en ouverture du Conseil des ministres que la visite, la semaine dernière au Liban, du chef de la diplomatie française n'avait "rien apporté de nouveau". 

Selon Diab, Le Drian

Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian (g), reçu le 23 juillet 2020 au Grand Sérail par le Premier ministre libanais Hassane Diab. Photo Dalati et Nohra

Le Premier ministre libanais Hassane Diab a affirmé mardi que la visite officielle la semaine dernière au Liban du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, n'avait "rien apporté de nouveau", ajoutant que ce dernier "manquait d'informations sur le train de réformes du gouvernement".

"La visite du ministre français des Affaires étrangères n'a rien apporté de nouveau. Il manquait d'informations concernant le train de réformes du gouvernement. Le fait qu'il ait lié toute aide au Liban à la concrétisation de réformes et à la nécessité de passer par le Fonds monétaire international (FMI) montre que la position internationale pour l'heure est de ne pas aider le Liban", a déclaré M. Diab qui s'exprimait en ouverture du Conseil des ministres, selon des propos rapportés par notre correspondante Hoda Chedid.

Lors de son séjour à Beyrouth, le ministre français des Affaires étrangères n'avait pas mâché ses mots, évoquant "le côté passif" des autorités et réclamant des réformes attendues "depuis trop longtemps". De mercredi soir à vendredi, M. Le Drian s'est entretenu avec les principaux responsables libanais. Il s'agissait de la première visite d'un responsable étranger de haut niveau depuis plusieurs mois, dans un Liban en pleine crise économique et financière. Au cours de ses réunions, le ministre français avait réitéré son appel aux responsables libanais à engager des réformes afin de débloquer les aides internationales, insistant notamment sur l'audit de la Banque du Liban, l'électricité, l'indépendance et la transparence de la justice.

Lire aussi

Le Drian à Beyrouth : une visite à messages multiples

Samedi, le ministre de l'Intérieur, Mohammad Fahmi, s'était dit "déçu" par la visite du chef de la diplomatie française, estimant qu'un "appel téléphonique" aurait suffi pour qu'il exprime son point de vue.

Dans ce cadre, le Premier ministre a insisté sur la nécessité de "fortifier notre situation interne en cette période sans équilibres régionaux". "J’insiste sur la nécessité d'unifier la position libanaise dans les négociations avec le FMI, et passer rapidement à la deuxième étape de ces discussions", a-t-il ajouté, appelant à ce que soit mis un terme au "chantage que subit l'Etat".

Cependant, le président Michel Aoun a indiqué que M. Le Drian s'était félicité de la décision de l'exécutif de lancer un audit juricomptable de la Banque du Liban, ce dernier estimant qu'elle constituait un "véritable début de construction de l'Etat". La semaine dernière, l’exécutif avait choisi la société Alvarez & Marsal pour ce forensic audit, qui doit être abordé lors de ce Conseil des ministres.


Le Premier ministre libanais Hassane Diab a affirmé mardi que la visite officielle la semaine dernière au Liban du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, n'avait "rien apporté de nouveau", ajoutant que ce dernier "manquait d'informations sur le train de réformes du gouvernement". "La visite du ministre français des Affaires étrangères n'a rien apporté de nouveau. Il...

commentaires (30)

PAS QUE LUI QU'EST DECU .... PAS QUE LUI QU'AVAIT MAL COMPRIS LE BUT DU VOYAGE DE M. LE DRIAN , QUE C'ETAIT AUX LIBANAIS DE MONTRER DU NOUVEAU ET PAS L'INVERSE. MAIS VS PENSEZ BIEN M.DIAB & PARTNERS S'EN FOUTENT ROYALEMENT DE L'AVIS DES "OCCIDENTAUX"... PUISQU'IL SE TROUVERA TJRS DES POV PARMI LE PEUPLE QUI CONTINUENT A LES APPLAUDIR- PIRE ENCORE A CRITIQUER M.LE DRIAN PAR SA MAUVAISE GESTION DES CHOSES FRANCAISES.

gaby sioufi

16 h 18, le 29 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (30)

  • PAS QUE LUI QU'EST DECU .... PAS QUE LUI QU'AVAIT MAL COMPRIS LE BUT DU VOYAGE DE M. LE DRIAN , QUE C'ETAIT AUX LIBANAIS DE MONTRER DU NOUVEAU ET PAS L'INVERSE. MAIS VS PENSEZ BIEN M.DIAB & PARTNERS S'EN FOUTENT ROYALEMENT DE L'AVIS DES "OCCIDENTAUX"... PUISQU'IL SE TROUVERA TJRS DES POV PARMI LE PEUPLE QUI CONTINUENT A LES APPLAUDIR- PIRE ENCORE A CRITIQUER M.LE DRIAN PAR SA MAUVAISE GESTION DES CHOSES FRANCAISES.

    gaby sioufi

    16 h 18, le 29 juillet 2020

  • Entre un premier ministre qui se la joue Cloclo période "mal-aimé" et un sous-ministre qui joue les divas, bonjour les réformes.... Une république bananiere qui découvre des nouveaux sommets de médiocrité... et d'absurdité !

    B Malek

    00 h 08, le 29 juillet 2020

  • C’est bizarre d’entendre le premier ministre et les membres du conseil de ministres se plaindre comme les civils qui manifestent dans les rues Pas pour être avec eux mais pour se plaindre que toutes leurs décisions ne sont pas exécutées LA VÉRITÉ DIAB PENSAIT VRAIMENT QU’IL ALLAIT DIRIGER UN GOUVERNEMENT INDÉPENDANT ? S’IL SE SENT AUSSI FORT DÉCLARER SALAATA TERMINÉE ET BISRI ANNULE ET DONNER UN ORDRE FERME AU GÉNÉRAL JOSEPH AOUN POUR SUE L’ARMÉE CONTRÔLE LES FRONTIÈRES AVEC LE NORD ET LE SUD ET EXIGER DE LA FINUL DE JOUER SON VRAI RÔLE QUI EST DE DÉMILITARISER LE SUD DES MILICES ET D’AUTORISER UNIQUEMENT L’ARMÉE LIBANAISE SUR PLACE LA DEUXIÈME VÉRITÉ OUI VOUS AVEZ RAISON QUAND VOUS DITES QUE LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES FRANÇAISE N’A RIEN DIT DE NOUVEAU CAR IL S’EFFORCE DEPUIS DES ANNÉES ET SURTOUT DEPUIS 2018 à demander des réformes que vous connaissez mais ne faites rien comme les anciens conseils de ministres PAR CONTRE VOUS AVEZ TORT DE PENSER QU’IL NE CONNAÎT PAS LA VRAI SITUATION DU PAYS OU UN GROUPE ÉTRANGE INFÉODÉ À L’IRAN TIRE LES FICELLES DU PAYS AVEC L’APPUI DE CHRÉTIENS QUI ONT VENDU LE LIBAN POUR ACCÉDER AU POUVOIR ET S’ENRICHIR INDÛMENT ET VOUS ONT MIS À CE POSTE CAR L’EX PREMIER MINISTRE A REFUSÉ CELA

    LA VERITE

    23 h 05, le 28 juillet 2020

  • Non mais il persiste et signe : chez mgr Raii c'était "les libanais ne sont pas au courant des reformes" , maintenant c'est "le Drian n'est pas au courant" non plus. Serait-ce des reformes honteuses qu'on nous cache ?

    Desperados

    22 h 34, le 28 juillet 2020

  • Les ministres étrangers jouent les gros bras à l'extérieur alors qu'ils savent pertinemment qu'ils ont fort à faire dans leur propre pays. Il y a bien des choses à faire et à re voir et à rectifier en France. Avant qu'il ne soit trop tard. Pas la peine de venir donner leçons à un peuple dont la scolarité est nettement meilleure quand France. En tout cas jusqu'au baccalauréat.

    Sybille S. Hneine

    21 h 51, le 28 juillet 2020

  • Il lui dit "véllé, véllé", c'est tout ce qu'il y aura eu de clair dans son bafouillage.

    Je partage mon avis

    21 h 01, le 28 juillet 2020

  • Et donc, incapable -depuis cinq mois- d’imposer la moindre réforme améliorant les conditions de vie des libanais, ayant de surcroît réussi à transformer le Liban en Vénézuéla du très pauvre en un temps plus que record, l’inénarrable Monsieur Diab se pique, en plus, de donner des leçons de géopolitique à Jean-Yves le Drian qui, pourtant en a vu d’autres !!! Pathétique et consternant, surtout quand on sait que le même Monsieur Diab préfère distiller ses confidences et brillantes réflexions politiques à d’autres “lumières” tel ce chanteur proche du Hizb qui s’empressa d’en informer illico alliés et réseaux sociaux !

    DC

    19 h 33, le 28 juillet 2020

  • En fait ils sont à côté de la plaque et c'est affligeant ... ils ne veulent pas entendre qu'il n'y aura rien de nouveau à apporter tant qu'ils n'ont pas fait de vrais réformes et non pas des arrangements entre eux, ils pensent toujours pouvoir tromper le monde ... leur attitude est inqualifiable

    Zeidan

    19 h 32, le 28 juillet 2020

  • " Le fait qu'il ait lié toute aide au Liban à la concrétisation de réformes et à la nécessité de passer par le Fonds monétaire international (FMI) montre que la position internationale pour l'heure est de ne pas aider le Liban" Ces propos sont ignobles, il n'y a pas d'autre mot. Mon indignation croît à chaque lecture. Libanais de coeur et français de naissance, je me sens honteux comme libanais et insulté en tant que français. Ils signifient : "Nous vous faisons l'honneur de vous demander de l'aide. Ne nous demandez pas de changer quoi que ce soit à notre façon de gouverner. Ne nous demandez pas de la transparence. Ne nous demandez pas de justifications. Laissez-nous faire ce que nous voulons de l'argent que vous nous donnerez. PAYEZ ET FICHEZ-NOUS LA PAIX !" Pour de tels propos, dans un pays démocratique, le ministre devrait immédiatement démissionner.

    Yves Prevost

    19 h 26, le 28 juillet 2020

  • diab fahmi aoun, nosrallah ... et tout Les autres ne sont que des pions aux mains des rouhanis et compagnie, leurs declarations ne valent la ishrit bassal qui couvre la nauséabonde odeur des plans iraniens pour le Liban...

    Wlek Sanferlou

    18 h 26, le 28 juillet 2020

  • Tout cela est bien trop lamentable pour émettre une opinion, après avoir été menés au sommet du podium des nations par la fine fleur des politiciens et diplomates libanais, nous voila rejetés au 36ème dessous par la lie humaine inculte, vulgaire, vendue et criminelle qui étouffe notre beau Liban.

    Je partage mon avis

    18 h 21, le 28 juillet 2020

  • Prenez des leçons de la Grece tant qu'il n'y avait des réformes pas d'argent et chaque trois mois ils allaient pour vérifier mais il faut dire il n'y a pas le Hezbollah la bas

    Eleni Caridopoulou

    16 h 05, le 28 juillet 2020

  • Ha ha ha Mr. Diab les réformes ? Il prend les libanais pour des ignorants

    Eleni Caridopoulou

    15 h 48, le 28 juillet 2020

  • MOHAMMAD FAHMI EST DÉÇU. DONC SON AMI AOUN L'EST AUSSI. CES DEUX LÀ CROYAIENT QUE LE DRIAN VIENT LEUR DÉPOSER UN CHÈQUE.

    Gebran Eid

    15 h 47, le 28 juillet 2020

  • Vous ne manquez pas d’air Monsieur Diab. Monsieur Le Drian vient jusqu’à chez vous pour vous aider à entreprendre des réformes pour nous sortir du gouffre et tout ce que vous trouvez à dire c’est qu’il n’avait pas toutes les informations que vous avez à propos des réformes. Pourquoi ne pas l’avoir mis au courant?? C’est votre travail, pas le sien de deviner, bon sang ?? et puis vous dites “qu’il n’a rien apporté de nouveau avec lui... “ et puis quoi encore... Dites-nous qu’est-ce que vous avez apporté ou amélioré dans la vie du citoyen à part nous mentir toute la journée avec de belles paroles et avoir mené pays et la livre libanaise à un niveau qu’on n’aurait même pas pu imaginé au pire de nos cauchemars. Si j’étais vous Monsieur le Premier Ministre je me tairai et je démissionnerai ??

    Khoury-Haddad Viviane

    15 h 24, le 28 juillet 2020

  • Comme disait Albert, deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue.

    NAJJAR Karim

    15 h 01, le 28 juillet 2020

  • It would seem that mr Le Drian is much more in formed than either mr Diab or mr Fahmi on our sorry state of affairs. Maybe mr Fahmi who sounds disappointed was hoping that the French FM would bring with him a full load of Euros.

    EL KHALIL ABDALLAH

    14 h 48, le 28 juillet 2020

  • "Le Drian "manquait d'informations sur le train de réformes du gouvernement". De quelles réformes peut-il bien parler ? Jusqu' à présent, et après 5 mois , on n'en a pas encore vu les prémices du commencement d'une pointer le bout de leur nez. Diab s'indigne que la France, avant d'aider le Liban réclame la fin du système de corruption. "Aidez-nous à vous aider " le choque. Sa réponse pourrait se traduire par : "Aidez-nous à continuer à nous remplir les poches et fichez-nous la paix!"

    Yves Prevost

    14 h 45, le 28 juillet 2020

  • LD a manqué d'informations tout simplement parce qu'il n'y en avait aucune à lui communiquer. Il est beau ce gouvernement.

    Remy Martin

    14 h 45, le 28 juillet 2020

  • "La visite du ministre français des Affaires étrangères n'a rien apporté de nouveau. Il manquait d'informations concernant le train de réformes ???????? vous avez raison 15 millions de & c est pas assez, si c etait des milliards Mr Le Drian il serait le bon dieu, ca va etre difficile de piocher dans las 15 millions , il faut demander aux precedent comment on fait pour laisser quelques miettes pour les écoles

    youssef barada

    14 h 44, le 28 juillet 2020

  • le seul véritable début de construction de l'état est ce que Edgar Morin nomme "une politique systématique de solidarité" à défaut d'avoir un état laic ,c'est à dire ,une séparation de l'église et de l'état ,ce qui n 'empèche nullement,bien au contraire ,la liberté de croyances;J.P

    Petmezakis Jacqueline

    14 h 39, le 28 juillet 2020

  • Quel honte!! Un premier ministre et un ministre de l'intérieur qui hé...ssent au lieu de comprendre ce que le ministre français essayait vainement de leur faire comprendre...de plus le sort est entre leurs mains...quel malheur pour notre patrie qui semble être leurs wc pas plus....

    Wlek Sanferlou

    14 h 28, le 28 juillet 2020

  • ELLE A APPORTE DU NOUVEAU. ELLE A OUVERT LES YEUX A CEUX QUI ESPERAIENT ENCORE EN DES REFORMES DE CE GOUVERNEMENT. PLUS D,ESPOIR. IL FAUT QU,ILS PARTENT ET TANT QU,ILS RECOIVENT DES ORDRES DU HEZB POINT UN FRANC NE SERA VERSE PAR PERSONNE AU PAYS. DIAB CONDAMNE LE PEUPLE A LA MENDICITE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 59, le 28 juillet 2020

  • Quel culot ce FMI! Ils nous obligent à faire des réformes...

    Tanios Kahi

    13 h 58, le 28 juillet 2020

  • si notre Premier ministre s'etait donne la peine d expliquer a Mr Le Drain les 97% de ses exploits peut etre que Mr Le aurait aurait mieux compris la situation

    Jimmy Barakat

    13 h 41, le 28 juillet 2020

  • Le conditionnement de toute aide au Liban à la mise en oeuvre de réformes et la nécessité de passer par le Fonds monétaire international (FMI) montre que la décision internationale est de ne pas aider le Liban ... cette déclaration est lourde de sens, si notre 1er ministre pouvait nous expliquer comment donner un blanc-seing à un gouvernement failli sans fournir de garanties quant au suivi des aides allouées. En d'autres termes "nos" dirigeants , désireraient à partir des données, tronquées, volontairement insincères et erronées, que les organismes internationaux les laissent gérer comme bon cela les arrange. Quant au ministre de l'intérieur qui se dit déçu, on peut penser qu'il a atténué une idée dont l'expression réelle est probablement brutale et déplaisante.

    c...

    13 h 39, le 28 juillet 2020

  • Diab et Fahmi, deux savants de ce gouvernement, sont sur le point de blâmer Le Drian, qui semble méconnaître leurs plans exacts;il serait venu inutilement chez nous et aurait pu se contenter d'un appel téléphonique.

    Esber

    13 h 35, le 28 juillet 2020

  • " Le refus par le gouvernement de la mise en oeuvre de réformes et de passer par le Fonds monétaire international (FMI) montre que la décision gouvernementale est de ne pas aider le Liban"

    Yves Prevost

    13 h 33, le 28 juillet 2020

  • Franchement, où est ce qu’on a trouvé un pareil énergumène pour le nommer premier ministre? Plus ridicule que ça, impossible à trouver

    Liberté de Penser

    13 h 12, le 28 juillet 2020

  • Ils sont absolument géniaux dans ce gouvernement? Comment peuvent-ils , de manière inépuisable, dire des bêtises sans fin....??

    LeRougeEtLeNoir

    13 h 03, le 28 juillet 2020

Retour en haut